AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1212
POINTS : 3652



MessageSujet: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Jeu 6 Sep - 15:52


De l'autre côté du miroir

Kaylee & Aiden

Pour la première fois depuis longtemps, j’ai accepté de m’endormir en tant que Rêveur. Je crois que je suis lassé de passer mon temps à errer dans le monde des songes, à fuir les Gardiens et à éviter les Cauchemars. Cette nuit, mon inconscient reprend le dessus, et avec lui, le passé ressurgit.

***

« Salut mon bouchon. » J’entends mon rire. C’est Papa. Il me tend les bras pour un câlin. Un câlin comme je les aime au réveil. J’ai cinq ans aujourd’hui et il m’a promis de m’emmener faire un tour en mer, rien que lui et moi. C’est pas souvent qu’on se retrouve tous seuls, entre hommes comme il dit. « Aller, même si on est en été, habille-toi chaudement ! » Je m’extirpe de mon lit aux draps bleu foncé, avec plein de fusées dessus et fonce vers mon armoire, la commode comme dit Maman, parce que c’est pas trop haut pour moi. Sauf le tiroir tout au-dessus. Je mets de grosses chaussettes, celles avec les poissons oranges. Un pantalon tout doux, un t-shirt et le gros pull que Maman m’a tricoté. Je regarde ma chambre. Elle est toute petite mais c’est mon repère. Ici, les pirates ne peuvent pas m’atteindre. Les murs sont solides et les poutres aussi. Maman m’a même dit que les vitres de la fenêtre sont magiques, incassables. Satisfait je descends les escaliers. Quelque-chose ne me plait pas.

Papa me regarde avec cette tête qui veut dire que je vais être triste. « Mon grand…Papa ne pourra pas t’emmener sur le bateau aujourd’hui. » J’ai envie de pleurer. C’est injuste. Je serre les poings et les dents. Je dois me montrer fort devant Maman. Elle est assise à la table de la salle à manger, elle me regarde aussi, avec son visage triste. Oh Maman, ne soit pas triste ! Je me précipite vers elle pour la serrer contre moi, la tête sur ses genoux. Je ne sais pas ce qu’il y a mais je sais que c’est grave. Papa me pose une main sur le dos, je grogne et le repousse.

« T’as menti. Tu avais dit qu’on irait sur le bateau ! C’est mon anniversaire ! »

J’enfouis mon visage dans la jupe en laine de ma mère et je me mets à pleurer. Sa main me caresse les cheveux. Mon père reprend la parole. « Un de mes collègues a eu un accident, je dois y aller. C’est pour le travail mon bouchon. » Mon cœur me fait mal. Il dit toujours ça.

***

« T’as pas une meilleure excuse ?! Le travail, toujours le travail ! »

Nous sommes attablés dans le salon, lui, ma mère et moi. Je viens d’avoir treize ans, c’est la troisième année consécutive que mon père me prétexte le travail pour annuler notre sortie père-fils. « On ira demain si tu veux…. »

« Non ! Mon anniversaire, c’est aujourd’hui, pas demain, pas la semaine prochaine, aujourd’hui ! Va bien t’amuser avec tes collègues puisqu’ils sont si importants ! T’es jamais là de toute façon ! »

Je jette un regard à ma mère qui m’implore du regard de me calmer. Les fenêtre sont toujours grandes ouvertes à cette époque et elle a peur que les voisins entendent. Et alors ? Elle lui dit jamais rien à Papa, en tout cas, pas devant moi. Je me lève rageusement de la table et traverse la pièce pour sortir de la maison. Personne ne me retient évidemment. C'est toujours le même scénario qui se répète. Le soleil est déjà bien haut dans le ciel et vient réchauffer mes bras nus. Notre maison est à dix mètres du port. Je marche dans la direction opposée, croisant quelques personnes vers qui je ne lève même pas le regard. Je me dirige vers la berge surmontée d’un muret de pierre. Je m’y assois rageusement. Mon regard brouillé de larmes se perd sur le large. Je hais la mer. Je hais cette mer qu’il préfère à nous. Je ferme les yeux et je souhaite très fort qu'il se produise quelque chose d'extraordinaire. Si seulement Lily pouvait être là.

MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1217
POINTS : 6999



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Jeu 6 Sep - 17:07



   
De l'autre côté du miroir
Kayden ♥️

Quelque part dans les épais feuillages, le chant d'un oiseau se fait entendre avec malice. Je lève les yeux pour la énième fois, cherchant à trouver cet étrange animal qui semble me suivre depuis tout à l'heure. À moins que ce soient mes pas qui se calent dans son sillage ? Le soleil, haut et chaleureux dans un ciel que je ne distingue pas, éblouit mes pupilles à travers les branches hautes. Mes chaussures s'arrêtent finalement sur le tapis de feuilles mortes de la forêt. Encore une fois, je regarde autour de moi. Rien ne se ressemble, et pourtant, rien ne me permet de dire que j'ai suffisamment avancé pour sortir un jour d'ici. Pourtant, je ne m'inquiète pas. Non, c'est plutôt une conviction, une certitude ancrée dans mon être, qui me pousse à trouver la sortie de cet endroit.

Le chant du volatile résonne de plus bel entre les troncs gigantesques. Son écho se perd entre les buissons d'un vert vif, les branches garnies de pommes de pin et les taillis plus condensés. Une brise légère, empreinte d'une odeur boisée, effleure mes cheveux et semble me rappeler à l'ordre. Par instinct, je me dirige vers la provenance du vent qui s'est déjà tu. Ma main se lève pour écarter de mon passage un paquet de feuillage trop encombrant. C'est à ce moment-là que je le trouve enfin. L'oiseau.

Le colibri paraît ravi de me voir percer sa cachette à jour. Était-il là depuis le début ? Je marche depuis bien trop longtemps pourtant. Le volatile vient remuer ses plumes devant mon visage. Je louche un bref, très bref, instant sur les teintes multicolores de son plumage. Ses ailes battent si vite, bien trop pour que je puisse discerner la couleur qui les recouvre. Le minuscule animal a l'air joueur, mais plus important encore, il semble connaître le chemin que je dois prendre. Le voilà qui s'éloigne. Aussitôt je sais qu'il faut que je le suive.

Mes jambes s'activent sur le sol meuble de la forêt. Des ronces cherchent à retenir les volants de ma robe. Des branches s'élèvent, de plus en plus serrées, de plus en plus incommodantes, sur ma route. J'esquive, tire, me démène pour passer. J'avance toujours plus vite. Mais ce n'est pas assez pour rattraper le colibri.

- Attends !

Je cours presque maintenant. L'oiseau disparaît pour de bon de mon champ de vision. Les dernières notes de son chant moqueur se dissipent peu à peu dans les airs. Une nouvelle bourrasque se lève, plus forte et plus intense que la précédente. Elle me souffle en plein visage. Cette fois, ça sent l'iode.

Mes mains poussent à nouveau sur la verdure pour me frayer un passage. La lumière du jour éclate brusquement. Mes paupières se ferment rudement sur mes yeux. Quelque chose d'étrange me submerge. Je perds mon souffle un instant. Le monde tressaille autour de moi, et puis … Je sens un élément agité non loin. Un élan de colère, une frustration non-contenue, et une peine assourdissante.

« T’as menti. Tu avais dit qu’on irait sur le bateau ! C’est mon anniversaire ! »

Mes paumes se pressent contre mes yeux alors que je sens encore la morsure sévère du soleil sur mes iris. La voix vibre tout autour de moi. Je pourrais presque de la sentir effleurer ma peau, la toucher en tendant le bras. C'est elle. C'est elle qui transpire d'émotions toutes aussi contradictoires les unes que les autres.

« Va bien t’amuser avec tes collègues puisqu’ils sont si importants ! T’es jamais là de toute façon ! »

Le vent me charrie à nouveau. Il s'avère beaucoup plus doux cette fois, rassurant, comme s'il demandait pardon. Mes bras retombent alors que je rouvre les yeux doucement. Le tableau qui s'offre à mes pieds n'a plus rien à voir avec ma forêt féerique. L'océan s'étale de tout son long jusqu'à l'horizon. Le roulement de l'eau berce mon oreille. Mais c'est plus vraisemblablement la silhouette esseulée sur le muret aux pierres polies par la marée haute qui attire mon attention. Le garçon m'apparaît de dos, mais il évoque aussitôt quelque chose au fin fond de ma mémoire.

Qu'est-ce que je fais là ? La question parvient enfin à percer mon esprit. Je me retourne, à la recherche du colibri. La forêt est toujours là, dressée comme un bloc dans mon dos. Elle n'a pas bougé. Et pourtant, elle semble en inadéquation avec le bord de mer. L'incompréhension me gagne. J'ai trouvé ce que je cherchais. Je le sais, je le sens. Mais je ne comprends pas. Je sais que mon vœu est d'être ici et pourtant je sais aussi que je n'y ai pas ma place.

Néanmoins je décide de ne pas rebrousser chemin. Mes pas me guident vers le jeune garçon. Était-ce sa voix que j'entendais tout à l'heure ? Je ressens sa tristesse. Elle se mêle à la paix intérieure qui m'animait lorsque je traversais la forêt. C'est dérangeant. Malgré tout j'ignore ce désagrément et poursuis mon avancée.

- Salut ? Hasardé-je en me glissant derrière le petit mur, à côté de lui. Je me penche vers lui pour être certaine de me faire entendre, malgré le vacarme des vagues. Excuse-moi, je ne voulais pas te déranger, mais … Sais-tu où nous sommes ?

Son visage chamboule à nouveau quelque chose dans mes souvenirs. Je connais ce faciès. Je l'ai déjà vu, de nombreuses fois. Avec des traits plus vieux, plus creusés, plus virils aussi. L'homme que je connais a perdu depuis longtemps ces joues enfantines.

- Aiden ?

Mon souffle est peut-être trop surpris et trop peu puissant pour contrer la puissance du vent marin qui me secoue à cet instant. C'était donc ça. C'est sa présence qui m'appelait.

Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1212
POINTS : 3652



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Jeu 6 Sep - 19:29


De l'autre côté du miroir

Kaylee & Aiden

Une présence se fait sentir à mes côtés. Une présence familière sans que je ne sache pourquoi. Pourtant, ce n’est pas celle de ma mère. Cela aurait pu. Mais cette fois, elle n’est pas venue me rejoindre. Une voix résonne parmi le vacarme que font les vagues. Je sais que je la connais et pourtant je ne sais pas qui parle. Je lève à peine le regard vers elle alors qu’elle s’installe à côté de moi sans me demander la permission. Je bougonne un salut en retour, mais elle me pose une question et je suis bien obligé de tourner la tête. Mes yeux tombent dans les siens et mon cœur s’accélère.

« Je…euh…. A Silloth. »

Ce qu’elle est belle. J'en ai le souffle coupé. Mais quelque chose en moi se bat, je sais qui elle est et je sais que quelque chose ne va pas dans la situation. J’ai l’impression que le silence m’englobe à présent. Je la vois entrouvrir les lèvres pour parler. Je jurerais qu’elle a dit mon prénom. Mais je ne l’entends pas. J’entends le cris des mouettes au loin et de nouveau le bruit des vagues. Puis mon prénom résonne dans mon dos. « Aiden ! Rentre maintenant, j’ai besoin de ton aide ! » Je me retourne vers ma mère. Elle se tient bien droite dans sa robe à fleurs, ses longs cheveux laissés au bon vouloir du vent. Les poings sur les hanches, son regard se fait insistant. Elle regarde à côté de moi. Oh oui, c’est vrai, il y a cette femme. « Qui est-ce ? »

« Une amie m’man. »

J’ai seize ans et je commence à rougir, en commençant par les oreilles. On prépare les cartons pour déménager et moi, moi je suis en train de glander sur un muret en bonne compagnie. Je jette un œil à cette femme dont le prénom ne veut pas sortir quel que soit l’effort que j’y met. Je lui adresse un regard désolé. Quand Maman appelle….j’ai pas le choix. Je me lève à contre cœur. Les yeux vers le sol pour voir où je marche, je me retourne encore vers elle, pour lui sourire cette fois. Mais une voix résonne derrière moi. « C’est qui cette fille ? » La voix est différente, je sursaute en reconnaissant Rachel, ma petite amie du lycée. Le vent commence à souffler très fort.

« Je euh… c’est Kaylee. »

Ma voix s’est mêlée à celle d’un autre homme. Oui c’est ça, c’est elle. Kaylee. Je tourne le dos à Rachel, ma belle rouquine au regard assassin en cet instant, pour faire face à la femme que je viens de mentionner. Derrière elle, la mer a laissé place à un décor montagneux digne du Seigneur des anneaux. Le vent est tombé en même temps que les ailes de Gabriel ont cessé de battre. Nous nous trouvons, sur un sommet rocheux tous les trois. Gabriel désigne en contrebas une jeune femme qui bondit de rocher en rocher. Je me sens ému, comme si c’était la première fois que je faisais ça. Je revis mes premiers moments en tant que Gardien. Je fais un pas en avant. Gabriel me retient, une main sur l’épaule. « Attention mon garçon. Tu ne dois rien faire qui puisse révéler notre existence. » Je baisse la tête, légèrement penaud.

« Oui c’est vrai. Que fait-on alors, je suppose qu’on n’est pas là pour simplement regarder ? »

J’observe mon mentor. Il me sourit, toujours serein. Il explique alors : « Il me semble que tu aimes particulièrement les faucons ? Nous allons voler. » Je suis excité comme une puce, j’observe la jeune femme en contre-bas qui galope toujours et puis, mon regard se pose sur Kaylee, celle qui est là près de nous. Je lui souris. C’est étrange comme situation, mais je suis content.

Le cri d’un faucon se fait entendre dans le ciel et un autre moi fait une piquée vers le sol en direction de la rêveuse. Nous assistons de loin au roulé boulé que nous avons vécu autrefois. La première fois, l’un contre l’autre. Je me souviens de tout maintenant et surtout, je réalise enfin ce qu’il se passe. Je trouve ça formidable et même temps je n’ai aucun contrôle, c’est étrange. Mon regard se porte de nouveau sur Kaylee, je lui murmure.

« Te souviens-tu ? »

MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1217
POINTS : 6999



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Ven 7 Sep - 19:21



   
De l'autre côté du miroir
Kayden ♥️




A Silloth ? Qu'est-ce que je fais à Silloth ? Je ne suis jamais allée là-bas. Mes paupières papillonnent d'incertitude alors que je continue d'observer le garçon. Je me sens quelque peu dépassée par la situation. Les choses changent tout autour. L'atmosphère est en mouvement perpétuel. Ce n'est pas comme d'habitude, je ne me sens pas en accord complet avec ce qui se passe. Une femme apparaît. Puis une autre, et encore une troisième. J'ai l'impression de voir défiler devant mes yeux les principaux protagonistes d'une histoire qui n'est pas la mienne. Le visage de la première femme ne m'est pas totalement inconnu, bien que, lui aussi, paraît plus jeune que dans mes souvenirs. Où ai-je pu voir ce sourire ? Au cabinet ? Dans le voisinage ? Pourtant Silloth et Manchester ne sont pas des villes voisines. J'y suis. J'ai pu voir la mère d'Aiden sur une photo encadrée dans son appartement. C'est donc ça !


Le tableau change encore. Ça me donne le tournis. Mais ce n'est rien comparé à la sensation qui me chatouille le ventre lorsque je découvre la scène qui se joue à nos pieds. Je crois que mon cœur s'est emballé dans ma poitrine. Ma mémoire semble papillonner avec frénésie dans mon esprit. Cette montagne … Cette silhouette en contre-bas, ce vacarme généré par la course des orques, tout ça, je l'ai déjà vécu. Je lâche un souffle fébrile. C'est invraisemblable. Tout ça … s'est produit du point de vue d'Aiden et non du mien.

Sa voix se rappelle à moi tandis que je m'égare encore un peu plus sur le faciès du Gardien ailés. Lui aussi réveille quelque chose de perturbant dans le fin fond de ma mémoire. Mes yeux s'arriment à nouveau au bleu déroutant de ceux d'Aiden. Il a encore changé. Il a vieilli, si bien qu'une légère barbe commence à poindre sur ses joues aux traits plus fins.

- Bien sûr que je me souviens ! Bredouillé-je, déroutée et impressionnée. C'est incroyable, comment est-ce possible ?

Mes pieds osent enfin s'avancer de quelques pas pour essayer d'en apercevoir davantage. Je tends une main pour m'appuyer contre un gros rocher. Mais le spectacle se brouille. Comme un dessin dans le sable soufflé par le vent. Le hurlement strident d'un radio-réveil retentit abruptement dans le ciel. Je sursaute. L'ange a disparu. La forêt, le port aussi. Même la montagne tend à s'évaporer peu à peu. La sirène agressive semble chasser le décor, mais au moins ce détail m'apparaît plus familier. Ce son, c'est celui qui m'a brutalement réveillé de ce rêve dix ans plus tôt. C'est mon souvenir. Celui-là, je le reconnais bel et bien.

L'alarme finit par se taire progressivement alors que je reviens auprès de mon Gardien aux allures d'adolescent. Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Ce songe ne tourne pas d'une manière habituelle. Pourquoi suis-je en train de voir des choses que je n'ai jamais vécu ? Pourquoi les souvenirs qui me sont familiers dispersent ceux que je ne reconnais pas ?

- Qu'est-ce qui se passe ? Est-ce que … tu fais partie de mon rêve ? Ou est-ce que tu es vraiment là ?

Oui, voilà l'un des détails qui me perturbent. Aiden n'a pas ses katanas. Il paraît bien plus détendu, bien plus serein que d'ordinaire. L'éclat rêveur au fond de ses yeux brille d'une toute autre manière. Je me concentre pour essayer d'avoir un impact sur lui. Il m'a expliqué un jour que, malgré le fait que ce soit totalement inconscient, c'est moi qui décide de la moindre chose constituant mes songes. Mais rien ne se passe. Strictement rien. Aiden détient toujours cet azur envoûtant, et le décor semble toujours en suspend, évoluant lentement autour de nous comme un peu de peinture tombant avec flegme dans une flaque d'eau. Que va-t-il se passer ensuite ? Faut-il invoquer un nouveau souvenir ? Je regarde le jeune homme. Je n'ai pas la moindre idée de comment réussir un tel phénomène.

Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1212
POINTS : 3652



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Ven 7 Sep - 22:40


De l'autre côté du miroir

Kaylee & Aiden

Elle se souvient ? C’est merveilleux ! Je souris de toutes mes dents. J’pouvais pas être plus heureux. Elle se souvient de ce moment-là ! Malheureusement le souvenir est brouillé. Une affreuse sonnerie retentit. Ah mais c’quoi ce bruit infect ? Ah ça ressemble à la sonnerie du lycée. Le décor autour de nous est flou, mais Kaylee est bien distincte elle. Je lui souris, je suis vraiment heureux de la voir. Elle me pose une drôle de question. Je ne comprends vraiment pas où elle veut en venir, alors je réponds.

« Bien sûr que je suis vraiment là ! »

Je lui souris et je tends la main pour prendre la sienne mais des éclats de rires retentissent derrière moi. Je me retourne et vois des dizaines de paires d’yeux qui me regardent. Je suis dans les vestiaires à la sortie de la douche, complètement à poil et mouillé. Une voix se détache : « Fawkes t’as oublié un truc on dirait ! » Il s’esclaffe devant les autres. Je le reconnais, c’est Douglas Wallmer, un vrai con. Il agite ma serviette de bain dans sa main. Je croise les bras le plus naturellement du monde. Je sais qu’il est jaloux de ma côte auprès des nanas dans ce lycée mais un coup pareil pour essayer de me miner ? Vraiment ? C’est pas comme si j’étais pudique. J’éclate de rire. « Si tu voulais me voir à poil Wallmer, tu pouvais juste demander ! » Eclat de rire général. Aiden un, Douglas zéro. Et en plus tu passes pour un abruti. Je jubile mais je ne le montre pas. Je m’avance droit vers Douglas. Je le vois reculer d’un pas. Je pouffe. Il a cru quoi ? Je me contente de lui prendre ma serviette de bain des mains avant de l’enrouler autour de ma taille et repartir dans l’autre sens. Je me fige. Kaylee est là. La belle Kaylee est là dans un vestiaire rempli de mecs aux hormones agitées. Tous les regards se dirigent vers elle à présent. Oh non pas moyen qu’elle se fasse emmerder par ce tas de crétins.

« Suis-moi ! »

Je fonce sur elle pour lui attraper la main et foncer hors du vestiaire en direction du terrain de foot. Une fois à l’extérieur je ris aux éclats en m’écroulant dans l’herbe, l’entrainant avec moi dans ma chute.

« T’as vu la tronche de Douglas ? Nan mais franchement ! »

Je réalise alors qu’elle a peut-être tout vu. Je glisse une main gênée sur mes yeux en évitant de croiser son regard. Je ne sais même plus pourquoi en plus. J’suis pas nu du tout. J’ai un jean et un t-shirt Aerosmith, celui que j’ai choisi ce matin, exprès pour aller en soirée avec des potes musicos. Des arbres nous surplombent à présent, laissant filtrer le soleil mais au loin, un bruit de tonnerre se profile.

MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1217
POINTS : 6999



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Sam 8 Sep - 9:58



   
De l'autre côté du miroir
Kayden ♥️




Mon dieu. Il est tout nu ! Nu comme un ver ! Mes joues explosent dans une couleur cramoisie tandis que mes mains viennent se plaquer sur mes yeux en guise de premier réflexe. Ça rit tout autour de nous. C'est extrêmement gênant. J'entends Aiden parler à je ne sais qui. C'est plus fort que moi, j'écarquille les doigts pour apercevoir quelques bribes de la scène. Je suis cernée par une bande d'adolescents, au beau milieu d'un vestiaire qui empeste l'homme et, par définition, les vieilles chaussettes. Et Aiden est là, à déambuler sans la moindre gêne, les fesses à l'air.

Mais qu'est-ce que je fais ici ? Du détournement de mineurs ? Au vue des regards qui convergent dans ma direction à présent que mon Gardien a retrouvé un minimum de pudeur, j'ai plutôt l'impression d'être l'agneau balancé dans la fosse aux lions. Comment ai-je fais pour survivre à trois ans d'école secondaire déjà ? Mais soudain les doigts d'Aiden se referment sur mon poignet. Il m'entraîne rapidement à sa suite, arrachant mes mains protectrices de mon visage. Je couine sans protester, bien trop occupée à prier pour que sa serviette ne glisse pas de ses hanches pendant sa course.

Un air frais et revigorant fini par nous accueillir. Je rouvre alors les yeux pour de vrai, découvrant le nouvel environnement qui nous entour. Le monde s'inverse soudain, et c'est à présent un ciel plein de nuages qui me fait face. Je soupire doucement, légèrement essoufflée. Ma tête se tourne vers Aiden. Étrangement je ne m'étonne pas de le voir tout habillé. L’embarras s'en est allé comme quelques feuilles chassées par le vent, à présent c'est comme s'il n'avait jamais existé. Toutefois je ne suis pas prête d'oublier ce mirage des fesses d'Aiden traversant les vestiaires comme si de rien n'était.

- C'était qui ? Ton équipe ? Tu jouais au foot quand tu étais jeune ?

J'essaye de croiser son regard, mais il semble subitement chercher à le fuir. Une nouvelle bourrasque de vent se lève, bien plus mécontente cette fois. Le Rêve semble encore nous prévenir d'un changement de situation. Lorsque je reporte mes yeux devant moi, le terrain de sport a disparu. Des arbres nous surplombent et les nuages sont devenus bien plus noirs. Le soleil ne lutte pas bien longtemps avant de s'écraser devant l'obscurité. Une première goutte d'eau s'abat sur ma joue. Je me redresse, alertée par le temps se dégradant à vu d’œil.

- Je crois que nous devrions trouver un abri …

Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1212
POINTS : 3652



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Dim 9 Sep - 0:07


De l'autre côté du miroir

Kaylee & Aiden



Je frissonne un peu à la brise qui s’infiltre sous mon t-shirt. J’enlève ma main de mon visage pour mieux apprécier la vue. Mon regard se tourne de nouveau vers Kaylee. Et quelle vue ! J’arrête pas de me faire la réflexion, ses yeux sont somptueux. Taylor a jamais fait le poids même si c’était une fille sacrément jolie. Je me redresse brusquement alors que le grondement du tonnerre se fait entendre. Tout s’obscurcit. Je suis en tenue de combat, la présence rassurante de mes katanas dans le dos. Je me remets sur mes pieds et me tourne vers la jolie brune encore à terre pour lui tendre la main et l’aider à se mettre sur pieds. C’est étonnant que Kaylee soit là quand même. Je ne savais pas que ma mission concernait son rêve. Dans tous les cas, je devrais la protéger.

« On va devoir marcher un peu, jusqu’à la sortie de la clairière. »

Je pointe du doigt la zone lumineuse qui ressort entre les arbres de plus en plus sombres. Nous avançons rapidement, j’ai l’impression de glisser. Nous sommes enfin arrivés. Je me tourne vers Kay, j’ai le visage sérieux.

« Je pense qu’il vaudrait mieux que tu restes près de moi. »

Je ne sais pas pourquoi j’ai une impression de déjà vu, mais, pas avec elle, elle est le nouvel élément. Mais j’oublie vite ce détail quand mon regard croise avec effroi la vue d’une immense tornade de poussière et autre déchets se profilant sur une ville désertique. Une vraie scène apocalyptique. J’aurais pu m’attarder sur le fait que je trouve ça visuellement trop cool, mais j’suis en mission. Et là, à quelques mètres de nous, un jeune homme assis nonchalamment sur le capot d’une voiture, fixant une souris sur le sol, la suivant d’un mouvement de l’index. Je fronce les sourcils, qu’est-ce qu’il fout Copperfield ? Et puis là, le déclic se fait, je ressens la terreur de la souris de plein fouet. Bordel, ce con s’amuse avec ce rêveur !

« Qu’est-ce que tu fous ? Arrêtes ça ! »

J’attrape les poignées de mes armes, prêt à dégainer, mais lui n’a pas bougé d’un pouce, d’un calme à toute épreuve. « Je mange. » Je le regarde avec des yeux ronds comme des billes. Il est sérieux là ?

« Nan mais mec ! T’es en train de jouer avec une vie là ! »

Cette fois je dégaine mes lames et je me mets en position de combat. Le cauchemar fixe ses yeux perçants sur moi et laisse retomber mollement sa main sur ses genoux. Il y a un mélange d’agacement et d’amusement dans ses pupilles. « T’es pas comme les autres toi. »

« Comment ça ? »

Le regard méfiant, je vois pourtant la souris s’échapper pour se planquer sous la voiture sans que le Cauchemar ne lève le p’tit doigt. Ptain j’suis con de penser ça. Aller là, viens, bats-toi ! Tu vas quand même pas te laisser taper dessus sans rien dire ! Mes jambes fourmillent. Et dire qu’il a même pas remarqué Kay. Il répond. « Tu ne m’as pas encore sauté dessus en poussant un cri de guerre ridicule pour la bonne cause soi-disant. » Je hausse un sourcil interrogateur :

« T’entends quoi par-là ? Et comment ça tu manges ? Y’a pas de bouffe là bordel. »

Il claque des doigts et derrière lui la tornade s’effondre sans laisser de traces. Comment il se la pète ! Bon, j’avoue, il a du style, mais bon sang Aiden ! T’es pas là pour discuter ! Et puis ça m’énerve de pas comprendre ses sous-entendu ! Je devrais l’attaquer. Pourtant je continue à l’écouter, le corps toujours tendu, prêt à bondir, lui continue sur le même ton. « Je me nourris de la peur. » Il fait une pause en se donnant de grands airs mystérieux. « Sinon je meurs. » L’intonation sur laquelle il annonce ça me fait dire qu’il est en train de m’annoncer un truc très important.

« Comment ça tu meurs ? Tu te réveilles nan ? »

J’ai l’impression de poser une question con. Son regard en dit plus que je n’arrive à en saisir. Il remue sa tête de droit à gauche. « Non, je mourrais vraiment. » J’ai l’impression de me prendre un saut d’eau glacée dans la gueule. Hé, c’est un truc que Gaby m’a jamais dit ça. D’ailleurs en parlant du loup. Un éclair doré brille dans le ciel. « On est plus tous seuls. A une prochaine. » Le Cauchemar m’adresse un sourire et bondit en direction d’un toit. Gabriel fonce sur lui. Ce Cauchemar n’a aucune chance. Je déglutis difficilement. Trop d’informations. Mon regard fixe le combat qui se déroule dans les airs. En deux coups c’est plié. Les ailes déployées en signe de victoire Gaby restaure une atmosphère douce et rend sa forme humaine à la souris. Le décor change, je me sens repoussé par une force invisible. Le flou m’entoure. Nous entoure. J’attrape une main, celle de Kay avant que mon dos ne percute brutalement un tronc d’arbre.

Je viens de recevoir une correction de mon mentor par le biais d’un entrainement plus corsé. « Tu ne dois pas discuter avec les Cauchemars Aiden ! Tu les attaques un point c’est tout ! Ce sont des langues de vipères ! »

« Mais il a dit que… aïe ! Fais gaffe tu vas me réveiller ! »

Je viens de manger un coup de poing magistral. « Tu n’es pas assez vif Aiden ! Tu n’es pas prêt ! Tiens t’en aux règles et tout ira bien ! » Je suis à bout de souffle. A terre. Encore une fois. Je ne redresse même pas la tête. J’ai envie que ça s’arrête, j’ai envie d’un rêve cool.

MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1217
POINTS : 6999



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Dim 9 Sep - 10:39



   
De l'autre côté du miroir
Kayden ♥️




J'assiste à l'échange sans oser intervenir. Les indications d'Aiden restent bien présentes dans mon esprit et je ne cherche pas à m'éloigner, plus encore lorsque je comprends que l'individu devant nous n'est autre qu'un Cauchemar. L'appréhension me tort le ventre. Qu'est-ce que cette créature va bien pouvoir nous faire ? Une petite voix perce malgré tout à travers mon inconscient. Orion aussi est un Cauchemar. Ce qu'il m'a révélée l'autre nuit me revient en mémoire. Ces êtres ont autant besoin de rêves que les humains d'oxygène. Les paroles du garçon qui nous fait face me percute avec plus de force. Je me nourris de la peur. Sinon je meurs. Ça me coupe le souffle. Je tourne la tête. Le Aiden en fin d'adolescence à côté de moi semble aussi perdu que je le suis. Je déglutis. Quelle horreur …

Une foule de questions s'emmêle dans mon esprirt. Mais je n'ai pas le temps de les mettre en ordre et de trouver la manière de les formuler. Un éclair doré traverse l'horizon, telle une sentence divine envoyée des cieux. L'aura lumineuse et l'aura obscure se percutent avec violence. L'air frémit sous l'onde de choc. Et bientôt … Plus rien. La main d'Aiden trouve la mienne, avant de la quitter presque aussitôt. La situation m'échappe. Je sens mon cœur battre de plus en plus vite dans ma poitrine. L'ange est de retour, celui au visage qui ne m'est pas inconnu. Il semble mécontent. Mais cette colère reste concentrée sur mon Gardien. Je suis invisible.

Pourtant lorsque je le vois s'en prendre plus violemment à mon compagnon, je suis envahie d'une stupeur froide avant de serrer durement les poings. Mon corps parvient enfin à réagir.

- Arrêtez ! Non mais ça ne va pas ?!

Je tente de m'interposer alors qu'Aiden est déjà au sol. Quel genre de Gardien fait ça ?! Pour qui se prend-il celui-là ? Mon bras se lève pour repousser l'ange. Ma main ne rencontre rien pourtant. Je passe à travers Gabriel sans parvenir à l'atteindre.

- C'est quoi ce délire …

Je recule précipitamment. L'épaule de l'homme, là où mes doigts ont tenter de le toucher, est en train de disparaître avec flegme dans un nuage de fumée scintillante. Peu à peu, c'est la totalité de son être qui s'envole doucement dans les airs. L'expression tirée de son visage s'efface en dernier alors que je reste figée devant lui, gravant malgré moi la force colérique de ce faciès dans ma mémoire.

Ai-je fais une bêtise ? Je me retourne vers Aiden. La vision qu'il m'offre suffit à chasser aussitôt cette interrogation. Mon cœur se presse.

- Est-ce que ça va ?

Je m'agenouille à ses côtés avant de le prendre dans mes bras. La violence des coups que son mentor lui a donné me fait frissonner. Je glisse une main dans ses cheveux et attire sa tête contre moi. Est-ce qu'un corps onirique peut souffrir ? Je ne suis pas certaine que ce soit tant l'agression physique qui l'ait blessé, que l'impact des mots qu'il a entendu. Un soupir m'échappe. Les lois du Monde des Songes, son fonctionnement ... Tout ceci me dépasse.

Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1212
POINTS : 3652



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Jeu 13 Sep - 14:04


De l'autre côté du miroir

Kaylee & Aiden



Une caresse dans mes cheveux. C’est si doux… Maman ? On me demande si ça va. Oh, ce n’est pas la voix de ma mère. Un parfum familier m’atteint les narines alors qu’une étreinte m’entoure et apaise mon cœur. Gabriel est mon mentor, ça fait mal de le voir autant en colère. Je sais qu’il s’inquiète pour moi. Je sais qu’il ne me veut pas de mal. Mais il n’est qu’un petit toutou du Faiseur, et s’il décide de suivre les règles à la lettre, alors il ne peut pas me comprendre. J’ai le nez dans le cou de Kaylee. Un grand frisson me parcourt. Avons-nous déjà été si proches ? Oh. Dans les rêves oui. Mais où est-on ? Mes bras l’entourent comme si j’avais peur qu’elle disparaisse. Je ne veux pas qu’elle parte. Je refoule mes larmes. Non. Je ne veux pas qu’elle s’inquiète pour moi.

Doucement, je relève la tête. Mon visage se retrouve en face du sien. J’ai envie de me noyer dans son regard encore une fois. Ses iris sont de véritables œuvres d’art. Je lui souris. Je dois avoir les yeux brillants, et l’air d’un con aussi, mais tant pis. Mon cœur s’emballe. Je commence à oublier la douleur. Il n’y a plus que mon cœur qui essaie de sortir de ma cage thoracique. Nos lèvres sont si proches. Il me suffirait d’avancer un peu. Juste un peu.

« Alors, c’est elle ? »

La culpabilité m’envahit, me fait rougir, reculer. Je me dégage doucement de l’étreinte de Kaylee, me remettant sur mes pieds, l’entrainant avec moi, sans brusquerie. Je garde sa main dans la mienne même si je fuis son regard, tout comme je fuis celui de Taylor qui nous fixe. Je me sens quand même obligé de la regarder. Ses longues boucles noires encadrent son visage pâle et ses yeux noirs ébène d’une tristesse profonde.

« Oui. »

Mon ton est décidé cette fois. Je vois les lèvres de Taylor se pincer, comme lorsqu’elle se retient de pleurer. Son menton tremble. J’ai envie de la prendre dans mes bras mais la main de Kaylee me rappelle que je ne peux pas faire ça.

« Soit heureux Aiden. »

Elle a ce sourire douloureux et apaisé en même temps. Mon cœur me fait mal. Je n’ai pas été l’homme qu’elle méritait. Elle nous tourne le dos et commence à disparaître. J'ai l'impression d'avoir été libéré. La forêt autour de nous décline, laissant place à une clairière ensoleillée. Une douce odeur de feuilles, d'herbe et de fleurs mélangées nous enveloppe. Je me tourne vers Kaylee. J’ai l’impression que mon cœur va exploser. J’ai une trouille bleu de croiser son regard désormais. Pourtant il le faut, alors…je plonge dans ses magnifiques prunelles.

« Kay…je… »

Je prends une grande inspiration. Je me rapproche un peu d’elle avant de glisser ma main sur sa joue. De nouveau, nous sommes si près.

« …je suis complètement fou de toi. »

J’approche mon visage, cherchant ses lèvres mais d’abord son assentiment dans son regard. Je lui laisse le choix entre franchir les derniers centimètres ou me repousser. J’ai l’impression de me consumer sur place.
MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1217
POINTS : 6999



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Dim 16 Sep - 21:03



   
De l'autre côté du miroir
Kayden ♥️




Une drôle de chaleur m'envahit alors que les bras d'Aiden se referment autour de moi. La force de cette étreinte a quelque chose de particulier. C'est grisant d'avoir la sensation qu'il a besoin de moi, autant que moi j'ai besoin de lui. Mon cœur loupe un battement lorsqu'une voix féminine surprend notre échange. La fragilité de l'instant se rompt. La chaleur du Gardien s'éloigne, sans disparaître pour autant. Des doigts retrouvent les miens. Mes jambes se relèvent spontanément alors que que la voix s'élève une nouvelle fois. Le temps semble retenir son souffle, doucement, par crainte de déranger la scène qui est en train de se dérouler. Une émotion empreinte de mélancolie plane dans les airs. Je la sens m'englober sans réellement m'atteindre. Ce sentiment ne m'appartient pas.

Je ne verrai jamais cette jeune femme aux mots chargés de tristesse. Elle restera pour toujours caché derrière l'épaule d'Aiden, avant de s'en aller. Je ne cherche pas à briser cette intimité. L'environnement change encore. L'ombre des arbres et l'humus de la forêt laissent place à une herbe tendre et un ciel ouvert. La clairière s'étend autour de nous comme une bulle. Une atmosphère chaleureuse et unique s'y déverse, à l'instar des rayons d'or d'un soleil déclinant éternellement vers l'horizon. Mon attention se perd dans les couleurs des fleurs sauvages qui chatouillent mes chevilles. Aiden se détourne du fantôme à l'aura peinée. Je relève la tête et croise le bleu de ses yeux. Quelque chose d'important est sur le point de se produire. Je le sens, tout au fond de moi. À l'endroit même où une part de mon esprit s'agite furieusement, lorsque les doigts chauds du Gardien glissent naturellement sur la peau de ma joue.

J'ai l'impression de ne plus sentir le sol de la forêt sous mes pieds alors que la douceur de son aveu vient caresser mon oreille. J'ai l'impression que tout disparaît, que tout s'effondre, que tout explose tout autour. Et pourtant, il n'y a plus que l'éclat céruléen de ses iris qui existe à mes yeux. Est-ce que je viens de m'y noyer pour de bon ? Est-ce là la sensation que ça fait réellement ? Une fièvre nouvelle, douce et énergisante, se répand dans mon corps. Je fais taire d'instinct cette partie lointaine de mon être qui s'offusque de ses paroles, de sa bouche qui s'approche peu à peu de la mienne, de cet éclat dont je viens de prendre conscience au fond de son regard, et de mon cœur qui semble répondre au sien.

La fièvre exalte et s'intensifie lorsque mes lèvres touchent enfin les siennes. Cette fois, ce vent brûlant et galvanisant qui m'englobe paraît jaillir de l'intérieur de mon corps. Mon souffle s'emballe. Mon ventre papillonne. Et mon esprit s'égare. Mes doigts se raccrochent aux bras d'Aiden. Est-ce que je viens de perdre l'équilibre ? Le monde vient-il encore de s'inverser ? Je n'en ai pas la moindre idée, mes yeux refusent de ne pas rester fermés. Mon épiderme s'embrase avec le sien. La petite voix étouffée et troublée dans le fond de ma tête s'est tue. Je le sais pourtant, j'en ai conscience. Demain matin, lorsqu'elle aura repris le dessus, ce baiser n'aura plus l'air aussi réel, aussi spontané, alors même que j'ai brisé les derniers centimètres de sécurité de mon propre gré.

Quelle idée. Cela paraît si évident à présent. Cette étreinte semble être l'aboutissement d'une longue et muette espérance. Comme si, tout ce temps, j'étais restée là entre deux songes à l'attendre. Une part de moi brûle depuis longtemps pour Aiden. Et quelque part il n'y a que dans mes rêves que je suis à même d'en prendre conscience. Là où lui et moi ne formons pratiquement qu'un.

Ma poitrine respire à nouveau lorsque nos bouches se descellent juste assez pour nous permettre de retrouver un peu d'air. Je tressaille. À moins que ce ne soit la clairière autour de nous.

- Ce n'est pas seulement le produit d'un rêve imaginaire, n'est-ce pas ?

Mon murmure perce à peine le peu de distance qui nous sépare. J'ai besoin de l'entendre. Cette nuit est bien trop extra-ordinaire pour que je ne puisse pas m'en assurer.

Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1212
POINTS : 3652



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Lun 17 Sep - 10:03


De l'autre côté du miroir

Kaylee & Aiden



Quel est ce bruit ? Une cavalcade endiablée envahit ma tête. J’ai l’impression que nos cœurs résonnent à l’unisson alors que mon regard se perd dans les prunelles de la femme que j’aime. Je vois ses iris comprendre la portée de mes mots, je vois quelque chose se réveiller en elle. J’ai l’impression qu’un réel lien s’est tissé entre nous et qu’il vient de se consolider soudainement. Je souris, ou peut-être est-ce mon âme qui se sent enfin comprise ? Mes doigts continuent de caresser tendrement sa joue. Et puis je ferme les yeux alors que nos lèvres se touchent enfin. Mon cœur explose de bonheur. Plus encore de savoir que c’est elle qui a décidé de répondre à mon appel.

Je suis en train de rêver. Le plus beau rêve de toute ma vie, celui que mon esprit ne m’avait jamais autorisé. Je sens ses doigts s’accrocher à moi, un délicieux frisson me parcourt de haut en bas. Je resserre doucement mon étreinte, ma main dans le creux de son dos, profitant de la chaleur de son corps, me délectant de sa bouche avec cette tendresse infinie, cet amour qui brûle pour elle depuis tant d’années. Je n’ai jamais tant aimé quelqu’un. Le temps semble s’être mis en suspend pendant ce baiser. Je sens autour de moi mon bonheur se répandre dans la terre, les fleurs grandir, s’étendre en un magnifique parterre. Le bien-être qui se répand dans tout mon corps me donne le sentiment d’être vivant, plus que jamais à ma place.

Nos bouches se séparent sur nos souffles saccadés. L’un comme l’autre, nous avons l’air de prendre petit à petit conscience de ce qui vient de se passer. Mon regard cherche de nouveau le sien alors qu’une question résonne. Je hausse un sourcil intrigué. Pourquoi parle-t-elle de rêve ? Est-ce que par hasard ? Je fonds littéralement sur place. Alors elle aussi m’aime au point de penser que tout ceci est trop beau pour être vrai ? Elle est tellement mignonne ! Mon cœur s’emballe de joie. Je pose sur elle un regard tendre. Mon sourire se fait doux.

« Si c’est seulement un rêve, alors je ne veux jamais me réveiller. »

Mon pouce caresse sa joue avant que ma main ne redescende le long de son bras et vienne l’étreindre aussi. Je pose mon front contre le sien. Et puis quelque chose au fond de moi essaie de m’interpeler, de me dire de faire attention, que ceci n’est pas une situation ordinaire. Le doute me saisit, alors, je recule un peu pour pouvoir observer son visage. A vrai dire, je suis intrigué de la manière dont elle aborde le sujet. Et puis, je crois comprendre. Je finis par sourire de nouveau. Mes mains viennent prendre doucement place de chaque côté de son visage.

« Je ne veux personne d’autre que toi dans ma vie. »

Je dépose un baiser sur son front. Tendre. Je veux la protéger, prendre soin d’elle, toute ma vie. Je veux être à ses côtés. Je veux la soutenir, la motiver, la consoler. Je veux être son roc solide au milieu de la tempête, sa lumière la plus chaleureuse au milieu des ténèbres. Je veux pouvoir être celui sur lequel elle peut se reposer. Une brise fait voleter ses cheveux contre mon visage, me chatouillent. Je laisse échapper un petit rire en l’étreignant contre moi. Je suis tellement heureux. Un bruit d’eau s’impose bien qu’il n’y ai aucune rivière, aucun ruisseau près de nous. Je me sens partir, les bruits des insectes dans la clairière, du vent dans les arbres s’estompent, le bruit d’eau au contraire augmente. Et puis la douce sensation du corps de Kaylee contre moi disparaît. Son odeur, sa chaleur, sa présence…

***

J’ai le nez dans mon coussin. Je suis en train d’étreindre mon coussin en souriant comme un idiot ! Ma main cherche mon téléphone pour interrompre le réveil. Raaaah ! J’ai envie de pleurer. J’étais tellement bien dans ce rêve ! Pourquoi c’était un rêve ?! Je me demande parfois ce que j’ai fait dans une autre vie pour mériter ça. J’ai quand même un drôle de karma, faut avouer. Je me retourne sur le dos. Wobbly en profite pour se sauter sur le bide. Toutes mes envies matinales se dissipent brutalement. Je caresse distraitement sa tête. Je soupire.

« Tu te rends compte Wob, j’suis pas fichu de dire à Kay que je l’aime, sauf dans mes rêves. T’as vu le niveau ? »

Mon chat n’en a rien à carrer et se contente de ronronner sous ma caresse. Je souris quand même en songeant au fait que, au moins dans mon rêve, elle partageait cet amour. Je lâche encore un long soupir. D’ailleurs, c’est la seule chose dont je me souviens. Notre baiser et sa question. Elle était tellement adorable. Je me retourne sur le côté et reprends mon téléphone. J’admire mon merveilleux fond d’écran. Kay et moi, en train de faire de sacrées grimaces. Peut-être qu’un jour j’oserais vraiment lui dire et qu’elle écoutera avec attention ? En attendant, je m’estime heureux d’apprendre à la connaître dans la réalité. A sa place, j’me serais envoyé à la police pour harcèlement à la minute où j’ai franchis le pas de la clinique vétérinaire. Encore une fois, merci Wob’.

MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1217
POINTS : 6999



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   Lun 17 Sep - 22:44



   
De l'autre côté du miroir
Kayden ♥️




Ses doigts traînent à nouveau sur mon visage. Ses lèvres s'égarent sur mon front. Mes paupières se ferment un instant alors que je laisse échapper un minuscule soupir. Ma poitrine se consume pour de bon. Ses dernières paroles ont chatouillé mon cœur. C'est une sensation grisante, entêtante, presque étourdissante. Mon esprit se perd dans un nuage d'abandon tandis que sa chaleur m'enrobe et m'enserre toute entière. Je n'arrive plus à parler. Durant un instant je n'en ressens même plus le besoin.

Pourtant Aiden n'a pas répondu à ma question. Quelque chose se fronce en moi. C'est important. J'ai besoin de savoir s'il est bien là. J'ai besoin de savoir si, pour une fois au cours de ces dix dernières années, l'homme que je croyais n'exister que dans mes rêves y est bien présent. Mes lèvres s'ouvrent, mais je ne parviens qu'à prendre une inspiration fébrile. Aiden ferme les yeux et me serre doucement contre lui. Le soleil se fait plus ardent au cœur de la petite clairière. La lumière d'or qui se déverse autour de nous s'intensifie et m’éblouis. Mes doigts cherchent à nouveau à s'accrocher à lui. Mais plus ses bras me pressent, et moins je sens son contact réconfortant.

Mon cœur s'agite furieusement dans ma cage thoracique. Le corps du Gardien se dissipe peu à peu. Je trébuche en avant. Un souffle polaire me refroidit aussitôt de l'intérieur, sans égard pour le touché brûlant de l'astre solaire. Je peine à regarder devant moi. Le ciel scintille beaucoup trop fort. Je cherche Aiden, mais je ne retrouve que la silhouette vive et agitée du colibri qui vient fureter devant mon visage. Mes bras se lèvent pour contrer ses assauts frénétiques. Qu'est-ce qui lui prend ? Pourquoi réapparaît-il lorsque je n'ai plus besoin de lui ? Je peste en reculant maladroitement. Un vertige me percute. Je perds l'équilibre. Tout devient noir. Lourd. Dérangeant. L'oiseau a disparu. Et avec lui, tout ce monde merveilleux.

*
**

Un léger sursaut accueille mon réveil entre les draps de mon lit. Mon regard se plante, grand ouvert, sur le plafond plongé dans une semi-pénombre. Les pièces du puzzle de cette nuit se remboîtent dans mon esprit. Je me sens étrange, si étrange. Je ressens toujours cette flamme qui réchauffe ma poitrine de l'intérieur. Mon souffle finit par se débloquer et je retrouve finalement la faculté de respirer. Est-ce que … Est-ce que j'ai vraiment rêvé que j'embrassais mon Gardien ? Aiden m'avait promis qu'il ne me rendrait plus visite dans mes songes tant que je ne lui donnerais pas mon aval préalable. S'il a tenu parole, alors tout ceci est le seul fruit de mon imagination. J'ai … Oh bon sang.

Les paroles d'Orion me reviennent à nouveau en plein fouet dans le visage. « Ouais, ça doit être ça... C’est ton fantasme qui se réalise ! ». Je me redresse vivement sur le matelas en agitant les bras dans tous les sens, paniquée. Une bouffée de chaleur explose sur mes joues alors que je me sens devenir toute rouge.

D'un coup, je rejette brusquement la couette et tends le bras vers la table de chevet pour récupérer mon smartphone. Je fouille déjà sur l'écran tactile de l'appareil, parfaitement réveillée à présent. Le numéro d'Aiden apparaît finalement sous mon pouce. J'inspire un grand coup. Bien décidée à en avoir le cœur net, à défaut de faire taire cette brûlure qui le rend si vivant.


end :03:
Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De l'autre côté du miroir [Kayden ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alyss de l'autre côté du miroir...
» L'AUTRE: NOTRE MIROIR...
» autre fois impots
» Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber
» Comment fait on pour avoir constament une photo ou autre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: monde des songes :: Bords Océaniques.-