AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Lun 15 Jan - 11:25

Fais un vœux Kay'
Ft. Tout le monde
En réalité, je ne laisse pas le choix à Mallory. L’offre que je lui propose, elle ne peut pas la refuser. Elle a besoin de sommeil, alors maintenant que j’ai compris comment l’avoir dans ma poche, j’en profite. Puis bon, dans le monde des songes, elle est peut-être terrifiante. Mais dans la vie de tous les jours, elle ressemble surtout à une poupée de porcelaine. Par contre, il est hors de question que je l’emmène dans cette tenue. Elle ne ressemble à rien comme ça, il faut être honnête. Alors déjà que je vais devoir me la coltiner toute la soirée, pour être certain qu’elle ne m’abandonne pas à la soirée et que je doive rentrer à pieds, il est hors de question qu’on est tous les regards sur nous, car elle ressemble à un sac à patates. S’il y a que ça, à noël, je lui offrirais un rouleur de sac poubelles, comme ça, elle pourrait les décorer à sa guise. Lorsqu’elle redescend, je me retiens de tout commentaire sur sa tenue. Elle est jolie c’est vrai, mais hors de question que je lui dise. Après elle va avoir ses chevilles qui vont enflées ! Sortant de chez elle, je grimpe dans le véhicule. Heureusement, on n’est pas trop en retard ! Une fois garée, je vérifie qu’elle descend et qu’elle me suit. S’il le faut, je vais la tenir par le bras toute la soirée, pour être sûr qu’elle ne se sauve pas ! Heureusement pour elle, Mallory me suit. Arrivant dans la salle, je repère immédiatement Kaylee. M’avançant à sa rencontre et la salue. Mais mon regard est bien vite attirer par la personne à ses côtés. Qu’est-ce qu’il fout là celui-là ?! Il ne pouvait pas être malade pour une fois. Il est pire qu’un chewing-gum vieux de deux ans, collé sous une semelle de chaussure. Entre lui et Mallory, ma soirée ne pouvait pas mieux se passer franchement … Reportant mon attention sur Kaylee, je lui souris.

-Je n’allais pas manquer l’anniversaire de ma collègue préférée quand même.


Ni la laisser avec des lavettes de gardien, bons à rien. Mais ça, je me retiens de l’ajouter. Alors qu’elle parle de Mallory, je fais des gros yeux. Ils doivent me sortir de la tête. Alors, c’est pire que tout … Si Kay se met cette idée en tête, je suis foutu. Je vais en entendre parler pendant vingt ans, peut-être même plus.

-Elle ? Ma copine ? T’as vu sa tête ? Non c’est juste une connaissance, que j’ai soudoyé pour qu’elle me conduise ici, pour que je loupe pas cette charmante soirée.

Charmante, pas tant que ça maintenant. Puis bien sûr, Kaylee met les deux pieds dans le plat. J’aurai préféré qu’elle ne dise rien, les choses auraient été mieux. Bien mieux même. Obligé de porter mon attention sur Aiden, je ne sais pas si je dois gueuler sur ce lâche, ou faire l’hypocrite. L’un comme l’autre, ça ne plait pas.

-Enchanté.


Ma mâchoire est serrée. Mais qu’il se plaigne pas, il a déjà le droit à un mot courtois. Après qu’il ne vienne pas me chercher, car il me trouvera. Je veux bien mettre mes aprioris pour ce soir de côté, mais dès demain, il va avoir de mes nouvelles.

-Heureusement qu’il n’est pas tombé sur moi.


Oui il ne fallait pas pousser mémé dans les orties non plus. Mallory intervient heureusement, pour une fois qu’elle est utile ! Et puis une voix se fait attendre. Me retournant, je reste planter comme un idiot. Ce n’est pas possible ! Non mais c’est une blague sérieusement ?! Ce n’était pas une soirée d’anniversaire, c’était une soirée de mauvaises surprises. Et là, c’est la douche froide. Abel ? Le frère de Kaylee ? Non mais c’est de pire en pire. J’aurai mieux fait de me casser la jambe pour être sûr de ne pas pouvoir venir.

-Kaylee, je te laisse avec ton prince pas trop charmant, il me faut un verre. On se revoit dans la soirée. Mallory, tu veux quoi ?


Sans lui demander son avis, je l’entraine avec moi. Je fulmine. Tout est contre moi ce soir, ce n’est pas possible. Mallory, Aiden et maintenant Abel ? C’est quoi qui allait m’arriver après ? Emme avec un tueur en série ? Décidemment la vie à Manchester était bien plus rythmée qu’il n’y parait.

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Lun 15 Jan - 12:41

Fais un vœu Kay'

Kaylee & Friends


Je me détends un peu plus en voyant l’expression joyeuse de Kaylee, visiblement mon trait d’humour a pris et les pensées néfastes se sont égarées. A ma remarque sur sa descente, elle me lance un regard entendu, je prends un faux air innocent en réponse. Elle explique la provenance de ses prouesses alcooliques, je pouffe un peu alors qu’elle complète en montrant d’un geste ses anciens camarades de fac.

« Ah oui je comprends mieux ! Je ne peux pas nier que moi aussi j’ai eu de bons mentors de ce côté ! »

Pour appuyer mon propos j’enquille à mon tour la moitié de mon verre, en une gorgée. Il faudra que je fasse gaffe à pas trop le faire, sinon je ne pourrais pas tenir ma promesse. La selfie me rend tout chose. Franchement, je fais le débile pour poser, mais c’est juste pour ne pas montrer mon trouble. Elle, contre moi, comme ça. Je me retiens de prolonger l’étreinte et l’observe m’envoyer le MMS sans hésiter un instant. Je souris lorsque je sens mon téléphone vibrer dans ma poche de jean. Je le sors pour checker et avec un grand sourire, je confirme.

« Bien reçu chef ! »

La question qui me tournicote l’esprit est bien de savoir si elle fréquente quelqu’un en ce moment. Je n’ai pas osé retourner dans ses songes depuis un moment et finalement, notre relation en devient un peu plus normale de cette manière…enfin je crois. Du coup…ma curiosité me picote, ça se trouve j’ai oublié d’inviter le mec qu’elle a en vue, et peut-être que c’est même ce Orion, mais avec Sasha dans les parages, elle s’est peut-être résignée à laisser tomber ? Le temps que je trouve le courage de prononcer ma question, je remballe. Oliver vient de débarquer. Je lui adresse un sourire crispé pendant que Kay se retourne vers son collègue, toute excitée.

« Oh salut…. »

Oliver et moi…c’est pas le grand amour, il fait partie de ces gens qui aimerait me voir définitivement en dehors du monde des Songes et de la vie de sa sœur et de sa collègue. Il supporte pas mon amitié avec Emma, c’est fou quand même, il se mêle de tout, c’est un vrai fouineur ce gars. Il m’adresse quand même un mot poli, il fait semblant, c’est vrai que Kay ne sait pas qu’on se connait oniriquement parlant… et qu’on ne chevauche pas des licornes en galopant sur des arc-en-ciel, riant comme les meilleurs amis du monde…

Totalement focalisé sur Oliver, c’est la remarque de Kay au sujet de sa compagne de soirée qui me fait remarquer le petit bout de femme à ses côtés. Une brunette que je qualifierais de chat sauvage, mignonne mais elle a l’air tellement peu à sa place. Forcée de venir apparemment. Alors qu’elle se présente timidement, en souhaitant un joyeux anniversaire, elle précise le côté officieux de sa présence.

« Heureusement que j’ai loué un bar alors, comme ça y’a de la place pour tout le monde. Bienvenue en tout cas ! »

J’adresse un sourire chaleureux à la dénommée Mallory en faisant un peu d’humour. J’espère que ça la mettra un minimum à l’aise, la pauvre, se coltiner Oliver comme cavalier pour la soirée….je la plains sincèrement ! La mâchoire m’en tombe lorsque j’entends ce dernier l’insulter ouvertement. Je regarde Oliver avec des yeux ronds. Il a vraiment dit ça ?

« Quel gentleman... » prononçais-je avec ironie, puis je me tourne vers Mallory. « Vous êtes très charmante et puis cette robe vous va très bien, faites pas attention, il a juste de la bouse dans les yeux. » Non loin, j'entends un joli gros mot sortir de la bouche d'une femme. Encore un autre qui n'a rien d'un gentleman apparemment....Je jette un rapide regard à la scène qui se déroule à quelques mètres de nous et je vois une nana dépitée s'éloigner à grands pas d'un blondinet tête à claques. Tiens, encore un.

Sur cette pensée fugitive, je me recentre sur la conversation en cours. Après que Kaylee ait expliqué notre rencontre, la pique d’Oliver m’arrache un rire amusé.

« En effet, le moment aurait été moins agréable. »


Je suis soulagé qu’il veuille s’éloigner, entrainant la pauvre Mallory dans son sillage. La remarque qu’il lance avant de partir me donne envie de le frapper mais je choisis de rire.

« C’est vrai,  il a raison, j’suis pas un prince. J’suis un guerrier moi ! »

J’imite les mouvements que je fais d’ordinaire avec mes katanas, l’air concentré,  adressant un regard en coin à Kaylee, je crois que je suis un peu bourré. Je réalise un peu tard que mes remarques précédentes pourraient mettre la puce à l'oreille de Kay' concernant notre relation de Gardiens, mais, c'est trop tard, c'est dit maintenant, alors, je prie pour que son innocence légendaire prenne le dessus. Puis, y’a encore un gars qui débarque derrière elle dans l’affaire, décidément, quel succès cette Kay’ ! J'aurais de la chance si elle me file pas entre les doigts....Heureusement que j’ai rien dit, c’est son frère. Je souris enfin un peu plus détendu, mais gêné d'avoir pensé ça :

« Enchanté, moi c’est Aiden, j’ai envoyé les invitations. Il n’y avait pas d’horaires, l’essentiel c’est que vous soyez venu ! »


Je lui tend la main avant de me décaler pour lui laisser l’accès au bar. Il commande une bière, il fait bien, les bières irlandaises sont délicieuses au Claddagh. J’en oublierais presque l’affreuse tête blonde. Je jette un œil pour voir où il est d’ailleurs, merde, il revient par là…décidément. Il peut pas rester avec sa nana. Je soupire presque. Mais voir Kaylee si heureuse de voir son frère me rend heureux aussi. J'observe leurs retrouvailles avec tendresse, légèrement en retrait.



MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ



Dernière édition par Aiden Fawkes le Mar 6 Mar - 11:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1225
POINTS : 7006



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Ven 19 Jan - 16:23

Spoiler:
 



   
Fais un voeu
Sujet Libre


Je réponds doucement au sourire de la dénommée Mallory, glissant un petit « merci » sans pour autant oser la serrer dans mes bras. La cavalière d'Ollie ressemble à une poupée de porcelaine. Sa peau est aussi pâle que la longue chevelure qui cascade sur ses épaules est noire. Ses grandes prunelles sombres se démarquent sans peine du reste de son visage laiteux et se plongent dans les miens sans détour. Mallory a l'air quelque peu fatiguée, mais reste jolie malgré tout.

Et puis, Oliver reprend soudain la parole. Si je ris à sa remarque d'un humour douteux concernant la demoiselle, je n'en démords par pour autant ; mon collègue s'est trouvé une copine pour supporter son caractère ronchon. Même si ce n'est que pour un soir, ça compte ! Intérieurement je ricane déjà, imaginant par avance toutes les allusions que je pourrai lui lancer lorsqu'il reviendra travailler. Pour une fois que j'ai de bonnes répliques bien préparées à rétorquer à Ollie dans la salle de pause … J'ai hâte d'y être !

La voix d'Aiden me tire de mes pensées et rêveries de conquête du monde. Je reste interdite, quelque chose d'étrange se passe alors. Il semblerait que les deux hommes en présence conversent à coup de piques voilées et indirectement lancées. J'ai loupé quelque chose ? Mes yeux croisent ceux de Mallory. J'échange un regard surpris avec elle sans prendre l'audace d'intervenir au sein de cette étrange conversation. C'est peut-être moi qui rêve – après tout ce ne serait pas la première spéculation totalement erronée de ma part – mais Oliver et Aiden paraissent plus faire preuve d'une politesse hypocrite et tendue qu'autre chose. Mon attention se baisse sur mon verre d'alcool. Est-ce que c'est ce truc qui joue sur mon imagination carrément fertile ?

Finalement, mon collègue décide de s’éclipser. J'ai à peine le temps de relever la tête pour lui adresser un petit signe de la main. Quelque chose semble l'avoir poussé à mettre les voiles, mais cette fois je ne le remarque pas ; Aiden me fait pouffer de rire avec son imitation de lui-même et ses deux sabres imaginaires. Est-ce qu'il a conscience d'avoir l'air d'un enfant de sept ans appliqué à jouer son super-héro préféré ? Il a même la langue coincé entre les dents pour accentuer son état de concentration.

Je m'apprête à le chambrer lorsqu'une grosse voix m'interrompt dans mon élan. Les yeux clairs du Gardien se lèvent par-dessus ma tête et fixe le nouveau visiteur. Je tourne sur mes talons, intriguée, et découvre le visage hilare de mon frère. Il est fier de son petit effet, le bougre ! J'ouvre la bouche sur un « oh ! » silencieux et surpris, avant de bondir sur place et de venir répondre à son étreinte chaleureuse.

- Abel ! M'exclamais-je, les yeux papillonnant d'émerveillement. T'es le plus cruel des frères que je n'ai jamais eu ! J'ai vraiment cru que tu avais oublié mon anniversaire !

Je prends une moue éplorée et m'agrippe à son bras, poussant mon jeu de théâtre jusqu'au bout, alors que mon corps abattu par le chagrin ne parvient plus à tenir debout. Un paquet cadeau agité devant mon nez a tout compte fait raison de mon immense peine. Excitée comme une puce, mais désireuse de ne pas trop le montrer, je m'empare de la petite boîte soigneusement emballée et m'installe un peu maladroitement sur l'un des tabourets du bar. Aiden sur ma gauche et Abel sur ma droite, je prends alors le plaisir de détacher chaque petit morceau de scotch. Le couvercle de la boîte retiré, je découvre un bijou bien trop joli pour s'être retrouvé là par pur hasard. Je relève des yeux ahuris vers mon frère.

- C'est magnifique … ! Tu es fou ? Tu sais qu'il y a 40% de chances pour que je perde un collier aussi beau ?

J'en suis presque scandalisée, si bien que je saute déjà du haut de ma chaise pour regarder les reflets du pendentif sous le jeu des lumières d'ambiance. Il est vraiment splendide. Je n'ose même pas le retirer du joli support en mousse sur lequel il a été posé.

- Tu es sûr que c'est pour moi ? Demandais-je alors, ponctuant ma question d'un coup d'oeil malicieux. Ce n'était pas pour offrir à ta petite-amie ?

En sale petite sœur que je suis, je me dois bien d'enquêter régulièrement sur l'avenir amoureux de mon frère. Et puis de toute évidence, on dirait que c'est le thème phare de la soirée. Entre Orion et Sarah, Oliver et Mallory … Tiens, tiens. Avec qui vais-je pouvoir caser Aiden pour le coup ? Chassant cette idée saugrenue de mon esprit, je tends alors la boîte vers les deux garçons, tout sourire.

- L'un de vous voudrait bien me le mettre ?
Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières




INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 902
POINTS : 6927



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Dim 28 Jan - 16:03


 
         
Kaylee & cie

           

             
       
Fais un voeux Kay'


     
         


N’ayant aucune envie de m’étaler sur le sujet lancé, je m’empressais de trouver la première excuse toute trouvée pour m’en échapper. Ma question posée, j’observais la réaction de ma chère et tendre avec scepticisme. Tant d’empressement pour un simple verre de vin me paraissait des plus étranges venant d’elle. Après tout, je commençais à bien la connaitre. Etait-ce à cause de ce que je venais de lui révéler sur mon passé avec Kay ? Ou bien était-ce juste mon imagination ? Elle me semblait distante, presque froide depuis tout à l’heure et je devais avouer que cela avait tendance à m’attrister. Je voulais qu’elle se sente aussi bien que moi à cet instant.

J’hésitais alors, l’espace d’une seconde avant de me raviser. Si il y avait quoi que ce soit, réellement, elle me le dirait n’est ce pas ? Ca avait été le cas jusqu’à présent, du moins c’est ce que j’espérais, alors je préférais me raccrocher à cette idée, lui offrant un doux sourire se voulant des plus sincères tout en oubliant les zones d’ombre de mon esprit.

« Du vin rouge pour Mademoiselle. Moi j’ai encore ma boisson ! »


Je ponctuais ma phrase en levant mon verre dont j’avais en réalité totalement oublié l’existence avant d’en prendre une gorgée, affichant un sourire radieux tout en déposant à nouveau mon regard sur les photos une seconde. Je déposai ma boisson avant de partir pour le bar quand Sarah m’arrêta dans mon élan. C’est vrai ! La chanson ! Me tournant à nouveau vers elle, j’affichais un grand sourire, oubliant tout des dernières secondes écoulées pour me concentrer sur cette nouvelle tâche. Nous avions composé quelques versets à nous deux et j’avais réellement autant hâte de l’interpréter avec ma violoniste que de voir la réaction de ma Kaylee.

« Pourquoi pas maintenant ? Il vaut mieux faire ça pendant que tout le monde est encore conscient je pense. »

Je ponctuais ma phrase d’un nouveau rire tandis que j’analysais l’état général des gens présents dans la salle, découvrant de nouvelles têtes au passage avant que mon regard se revienne sur ma dulcinée. Cette simple vision d’elle provoquait mon coeur, mes dents venant doucement mordre mes lèvres alors que mes yeux passaient de ses beaux yeux noisettes à ses lèvres et inversement. C’était l’un de ses moments où je crevais de lui dire que je l’aimais, qu’elle était belle et j’en avais diablement envie, mais malgré cela, l’idée préféra s’effacer pour une autre, se volatilisant dans mon flot de pensées.

« Je vais chercher les instruments ! Je reviens ! »


Je fondais sur sa bouche alors que ma phrase s’étouffait, le temps d’un baiser rempli d’amour et d’intensité avant qu’un nouveau sourire ne prenne place et que je ne m’éclipse vers la porte d’entrée. L’alcool commençait à faire son effet, il valait bien mieux rapidement ne finir avec le morceau.

La première bouffée d’air qui m’atteint alors que je passais la porte fut salvatrice. Il ne faisait pas chaud, mais ça faisait du bien, d’autant plus avec la véritable fournaise qu’était devenu le bar à présent. Je me dépêchais de faire l’aller-retour, ne perdant pas de temps alors que je récupérais nos instruments. Ce soir, nous allions offrir quelque chose de différent, si bien que nous avion choisis un violon électrique pour Sarah, accompagné de sa meilleure amie, ma guitare, également électrique. Le sourire aux lèvres, je m’empressais de revenir au chaud en vitesse, passant à nouveau la porte de l’établissement à la volée avant de rejoindre mon aimée armés de nos instruments et de mon sourire ravageur.

« Prête ? »



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



☼ I love you My Sun and Stars. ✩✩
INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 783
POINTS : 6531



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Jeu 1 Fév - 11:16


Fais un voeu Kay'

Tout le monde

Sarah fut soulagée que le poisson mordit à l’hameçon. Orion n’avait pas cherché à poser davantage de questions et s’apprêtait à aller chercher à boire pour sa compagne. Finalement elle n’aurait pas son verre de vin, puisque le devoir musical et amical avait repris sa première place dans les priorités de la soirée et elle l’avait elle-même rappelé. Elle boirait après alors ? C’est qu’il lui faisait drôlement envie ce verre, comme si le liquide rouge pouvait lui faire oublier les désagréables sensations qui l’habitaient ce soir-là, malgré le sourire enjoué et éclatant que son beau blond lui adressait à présent. Elle le lui rendit, incertaine. Ils avaient écrit cette chanson à deux, rapidement lors d’une soirée et avaient à peine répété, elle était emplie de doutes quant au succès de cette œuvre, pourtant, à chaque fois qu’ils jouaient ensemble, c’était l’évidence même qui s’invitait. Tout devenait simple.

« Alors faisons ça ! » finit-elle par répliquer, le sourire aux lèvres, plus doux cette fois. Elle capta alors son regard et son expression. Orion la dévisageait avec une tendresse mêlée de désir qu’elle lui connaissait bien. Elle ne put s’empêcher de rougir alors, oubliant l’espace d’un instant les douloureuses impressions de jalousie qui lui avaient brûlées le cœur. Elle lui rendit son baiser, de nouveau électrisée par son contact. Oh s’il n’y avait pas tous ces gens autour ! Mais le temps que Sarah se ressaisisse, son bel amant avait déjà disparu vers la sortie, à l’arrière du bar. Elle n’avait même pas eu le temps de proposer son aide. Elle tourna brusquement la tête lorsqu'un cri retentit quelque part derrière elle. Le juron que la femme laissa échapper avant de foncer droit dans Sarah en disait long sur ce qui avait dû se passer. La musicienne évita de justesse la fusée humaine qui filait sur elle aveuglée par la rage pour aller se cacher dans les toilettes. Le regard sur la porte des cabinets, Sarah resta un instant songeuse, puis, se reprenant en main, elle alla préparer la scène.

Prenant le micro alors qu’Orion était en train de revenir chargé, elle demanda à la salle entière : « Bonsoir tout le monde ! Il n’est pas d’anniversaire réussi sans chanson d’anniversaire ! Kaylee, c’est pour toi. »

Adressant un sourire à la concernée qui était tout sourire entre les deux bruns au bar, un énième cadeau à la main, Sarah était beaucoup plus détendue. Lorsqu’Orion lui demanda si elle était prête, elle hocha la tête avec un grand sourire. « Oui ! » Les percussions fixées aux pieds, le violon à la main, le micro non loin de sa bouche, elle lança le début de la chanson, tapant du pied en rythme. « One ! Two ! Three ! Four ! » La guitare lança ses premières notes sous les doigts habiles d’Orion et une mélodie rock’n’roll débuta. Sarah commença en seconde voix, puis laissa Orion débuter son premier couplet. « Kay Kay Kay ! Happy Birthday ! »

Hier soir je me suis souvenu,
Qu'au lycée on s'était perdus d'vue
Mais voilà qu'on s'est retrouvé
Et maintenant on va pouvoir commencer à s’éclater
Ce soir on va enfin fêter
Cette nouvelle année gagnée
Et on va bien boire à ta santé !


« Kay Kay Kay
Joyeux anniversaire ma Kay Kay
On est tous là ce soir pour toi Kay !
Alors fais la fête !
Joyeux anniversaire ma Kay Kay
On est tous là ce soir pour toi Kay !
Alors fais la fête !

Chère Kaylee on ne se connait pas
Mais je suis ravie d'être là pour toi
Enchantée moi c'est Sarah
La reine de la soirée c'est toi
Alors viens danser avec moi !

Kay Kay Kay !
Joyeux anniversaire chère Kay Kay
On est tous là pour toi ce soir !
Alors fais la fête !

Joyeux anniversaire chère Kay Kay
On est tous là pour toi ce soir !
Alors fais la fête !

Joyeux anniversaire chère Kay Kay !
On est tous là pour toi ce soir ! »


Comme à chaque fois qu’ils jouaient ensemble, Sarah se laissa entrainer par le bonheur que lui faisait ressentir la musique, l’incroyable harmonie de leur duo. En plus cette chanson lui paraissait soudain bien plus sympa à chanter devant les grands sourire des invités qui tapaient dans leurs mains et finissaient par reprendre le refrain en même temps.


MademoizelleZ

_________________


What should I do with the two of you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Lun 19 Fév - 21:08


Fais un voeu Kay'
Why am I even here?! ✧Se sentir fliquer jusqu'au bout. Il n'a pas confiance en elle et elle est obligée de le suivre, de lui servir de chauffeur parce que Monsieur l'a décidé. Elle espérait au moins qu'il ne s'éterniserait pas à cette soirée et qu'elle soit un minimum intéressante. Par contre, il peut toujours rêver pour qu'elle y mette réellement du sien, ce n'était pas dans le contrat ! Alors les commentaires sarcastique et faire comprendre que se tyran l'a obliger à venir ici, elle n'allait pas s'en priver ! On lui a demandé d'être jolie, pas polie.

Rencontrant la reine de la soirée, elle fut presque amusé de la réaction d'Oliver, elle en profita pour se présenter, avec une point de sarcasme dans la voix avant qu'il n'enchaîne et rebondisse sur les premières suppositions de la dite Kaylee. Et bien, ça fait plaisir ! Mais en même temps, ses mots ne l'atteigne même plus depuis le temps, au pire des cas elle se mettrait en rage et ferait tout pour éviter de l'étrangler. Cependant, le jeune homme au côté de Kay l'adoucit un peu plus en lui faisant des compliments.

« Ne vous en faîtes pas, à force tout ce que j'entends lorsqu'il parler c'est 'blah blah blah ' »

Elle s'amusa de la répartie qu'il lui offrit sur le fait qu'il avait eut de la chance de ne pas tomber sur Oliver, en effet...même elle préférait tomber sur n'importe qui sauf lui ! Puis alors qu'elle commençait à apprécier ce cher Aiden, son bourreau en décida autrement. Monsieur avait soif et lui demanda ce qu'elle voulait.

« Je ne veux... »

Mais elle n'eut pas le temps de répondre qu'une main ferme vint lui saisir le bras et l'emporter avec lui un peu trop rapidement, faisant faire de grand pas à la jeune femme. Elle n'appréciait pas et se libéra violemment de son emprise, se laissant presque tomber au sol au vu de sa fatigue, mais réussit a rattraper son équilibre. Elle le fusilla du regard et s'avança plus rapidement vers le bars, commandant une vodka tonic.

« Rassure toi, je vais pas nous planter c'est le seule verre d'alcool que je prendrais. Autrement, ça va niveau taux de jalousie ou t'as juste un problème avec ceux qui s'approche de cette fille ? »

On lui donna son verre et elle commença à le siroter à la paille, plantant son regard noir dans celui d'Oliver.

« Je te préviens, si tu bois jusqu'à être malade, tu te démerderas pour nettoyer ma voiture. »

Puis soudain, du bruit, chouette, ils faisaient une chanson pour Kaylee. Mallory roula tout de même des yeux et soupira. Ils pouvaient pas juste rentrer? Non, parce qu'elle ne pouvait pas boire au point d'oublier tout ça...

©️ Starseed
Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Sam 17 Mar - 17:02

Fais un vœu Kay'

Kaylee & Friends


À mon grand soulagement, Tête-de-balai fait demi-tour. Je crois que la jolie brune lui a dit quelque chose qui lui a fait changer d'avis. Je souris pour moi-même avant de reporter mon attention sur Kaylee et Abel. Il me fait me sentir un peu mal avec son cadeau hors de prix. J'aurais jamais les moyens de lui offrir un tel bijou...enfin...pas encore du moins. Ou en économisant sacrément longtemps. J'suis pas un prince non, j'suis bien un pouilleux. J'essaie de ne pas trop me laisser entraîner par ces pensées négatives. De un, j'suis pas en couple avec Kaylee, même si j'aimerais bien, et de deux, j'suis certain qu'elle est pas comme ça. Elle gagne suffisamment bien sa vie pour que ça soit pas un critère. Puis elle est pas comme ça ! Achevant sur cette conclusion, je regarde Kaylee admirer son cadeau. Je pouffe un peu quand elle émet la possibilité de perdre un aussi beau bijou. C'est bien elle ça. Je la regarde avec tendresse.

Soudain, la boite avec le joli collier se retrouve proche de mes yeux. Puis la question résonne. Je regarde Abel du coin de l’œil. Il n'a pas l'air d'y tenir absolument alors je repose ma boisson sur le comptoir.

« Bon bé je me lance ! J'espère que la fermeture n'est pas trop difficile à ouvrir hahaha.. »

Bon ta gueule Aiden, tu prends le collier et tu demandes à Kaylee de relever ses cheveux pour lui mettre le collier. Je me mords la lèvre à imaginer sa nuque délicate ainsi dégagée. Je me sens un peu gêné que ça ne soit pas le collier que je lui ai offert. La voix légèrement enrouée je lance.

« Kay, tu veux bien relever tes cheveux pour...euh que j'accroche pas la fermeture dedans ? S'il te plait ! »

Je crois que je suis rouge. Un petit coup d’œil à Abel m'encourage à passer à l'acte et puis, docile, Kaylee se prête au jeu, après tout, elle a demandé hein....je passe le collier autour du cou de ma belle, puis l'attache, effleurant sa nuque du bout des doigts. Gêné je retire précipitamment mes mains.

« Et voilà ! C'est fait ! Ça te va super bien ! Très bonne idée Abel ! »

Mais quel con Aiden ! Trop d'enthousiasme comme ça c'est supect. Meeeec tu chies dans la colle ta gueule quoi...que quelqu'un parle et me sorte de cette situation gênante ! Et comme si le ciel m'avait entendu, voilà la copine de Tête-de-balai qui fait une annonce au micro. Yes ! C'est une chanson en dédicace à ma Kaylee. Je souris et me place derrière elle, posant mes mains sur ses épaules pour la pousser doucement vers la scène après un regard à Abel. Bah oui, c'est la reine de la soirée, elle est appelée de partout. Je me penche à l'oreille de Kay :

« Je crois qu'il faut que tu sois dans le carré VIP. »

Ça me fait mal au cul de la rapprocher de l'autre blond mais l'ambiance du moment le mérite, et puis tout le monde nous laisse passer et bat des mains en rythme. C'est une chouette ambiance, y'a pas à dire. Je souris de nouveau et je n'ai toujours pas retiré mes mains de ses épaules, j'ai encore envie de prolonger le contact, jusqu'à ce qu'elle se dégage d'elle-même. Mon cœur bat comme un fou quand j'y fais attention. C'était une choses que de la câliner en songe, là....c'est pas un vrai câlin, mais...enfin bon. C'est Kay quoi.



MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1225
POINTS : 7006



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Lun 26 Mar - 20:33



   
Fais un voeu
Sujet Libre


Aiden est le premier à se sacrifier pour batailler contre le fermoir du collier. Ravie, je pivote sur mes talons et ramène mes cheveux sur une épaule comme il me le demande. Mes doigts filent déjà contre le creux de ma gorge pour toucher le pendentif. Ça repend une agréable sensation de froid sur ma peau. Il commence à faire diablement chaud par ici ! Mais il est bien trop tôt pour s'éclipser dehors et prendre un bol d'air. Alors à la place, et pour patienter le temps qu'Aiden mène à bien sa mission, j'adresse une grimace à mon frère adoré.

Étonnement le Gardien se démène plutôt bien avec la fermeture du bijou. La chaîne glisse contre ma nuque lorsqu'il la libère pour de bon. Un léger frisson m'électrise jusqu'au cuir chevelu. Je jette un coup d'oeil plus ou moins suspicieux au brun :

- Tu as l'air d'avoir l'habitude de mettre des bijoux aux femmes, dis donc.

Aiden affirme avec un vive entrain que l'objet me va très bien. Il est rouge comme une pivoine. Lui aussi à l'air d'avoir très chaud. C'est normal aussi, à s'agiter comme ça … A moins que ce soit ma remarque qui l'ait chamboulé à ce point ? Je pouffe derrière ma main. Mais je n'ai pas le temps de le remercier, ni de vérifier le rendu du collier avec la caméra frontale de mon téléphone, et encore moins d'aller sautiller comme une hystérique autour de mon frère … Quelques accords de musique se font entendre sur la scène jusqu'alors délaissée. La guitare d'Orion émet un premier ronronnement diablement délicieux, qui fait immédiatement écho parmi l'assemblée. Deux ou trois sifflements accompagnent aussitôt les exclamations de joie des convives. Et puis d'un coup, la chanson s'envole et retentit dans toute la salle.

Je comprends bien vite que les paroles ont été spécialement écrites pour moi et pour l'occasion. Je crois que je suis aussi rouge qu'Aiden maintenant. Les invités se dandinent et lèvent les bras en rythme avec les musiciens, et moi, j'essaye de cacher mes joues cuisantes derrière mes mains. L'intention est touchante, tellement que je ne sais pas où me mettre. Je suis ridicule. Seigneur, mais qu'est-ce que ça aurait donné si Orion avait eu cette idée dix ans plus tôt, alors que l'adolescente que j'étais avait franchement le béguin pour le guitariste ? Finalement ce sont les mains d'Aiden, ou d'Abel, je ne sais pas trop, qui me poussent gentiment sur le devant de la scène. Je ris bêtement. Mince, est-ce que je vais pleurer là ?

Les voix de Sarah et d'Orion finissent sur une note en symbiose parfaite. Le chant des instruments se taisent doucement, et pourtant déjà, on réclame une nouvelle chanson quelque part dans la pièce. J'applaudis avec enthousiasme, mais sans crier gare d'autres mains m'agrippent les bras pour me tirer vers l'escalier de l'estrade. Je proteste bêtement mais échappe définitivement à la surveillance d'Abel et d'Aiden. Mon consentement n'a de toute évidence aucune importance. Mais de toute façon, un consentement alcoolisé a-t-il encore une quelconque utilité ?

Mes pieds gravissent maladroitement les escaliers. Je me retrouve poussée auprès de Sarah, qui me laisse galamment l'accès à son micro sur pied. Je la regarde un instant. Est-ce que vraiment je pourrais être aussi à l'aise qu'elle devant une foule de monde ? Ma main se referme sur l'appareil qui, bien évidemment, émet aussitôt un bruit strident et absolument insupportable. Une grimace collective me répond d'emblée.

- Ah ah ah. Désolée … Je, hm hm … Je tiens à tous vous remercier pour être venu ce soir. C'est vraiment … époustouflant ! Vous êtes géniaux ! Merci pour tout, pour la soirée, pour la chanson … Merci encore et, surtout, je compte sur vous pour vous amuser jusqu'au lever du soleil bien sûr !

Une nuée de cris complètement fous explose en réponse. Je rentre la tête dans les épaules par réflexe, surprise et ravie devant tant d'euphorie. La réaction des invités me pousse à croire que mon discours complètement foireux peut prendre fin. Je recule d'un pas et lève un pouce victorieux pour conclure en beauté. C'est ce moment-là que choisit mon talon pour s'emmêler dans le fil de la guitare électrique. C'est ce moment-là que la gravité choisit de me rappeler à l'ordre. Et c'est à ce moment-là aussi que je finis en roulé-boulé royal au fond de la scène.

Et joyeux anniversaire Kay !
Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières




INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 902
POINTS : 6927



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Mar 3 Avr - 18:47


 
         
Kaylee & cie

           

             
       
Fais un voeux Kay'


     
         


C’est emplit d’entrain que je me précipite sur la scène après Sarah occupée à nous annoncer. Je souris de toutes mes dents, ne sachant pas trop si c’est l’alcool ou simplement le moment qui me fais autant sourire. J’ai oublié mon inquiétude vis à vis de mon aimée, j’ai juste hâte de voir la tête de Kay lorsque nous commencerons à chanter. J’espère que ça va lui plaire, j’espère que ça plaira à l’assemblée en général mais surtout à elle. Après tout c’est pour elle qu’elle a été écrite. Je m’installe rapidement, enlevant ma veste pour être plus à l’aise avant de m’emparer de ma guitare que j’enfile à la suite. Je me positionne, teste le son quelques secondes, règle la taille du micro avant de croiser le regard de ma violoniste, lui donnant mon accord pour commencer. Le décompte enclenché, mes yeux la quittent pour se poser sur la foule alors que je fais raisonner les premières notes du morceau. Le stress s’envole pour laisser place à cette formidable sensation que peu me procurer la scène au moment même où je commence à chanter, à me laisser aller face une foule déjà déchainée. Je croise le regard de Kaylee que son gardien à rapproché de la scène, je suis ému à la voir dans un cet état, ému et heureux pour ma meilleure amie. Un clin d’oeil part en sa direction, ma voix et celle de Sarah s’harmonisant à la perfection, raisonnant dans la pièce en accord avec nos instruments. Je m’abreuve du moment, de la sensation d’extase qui m’habite, je ne peux que penser à nouveau que je suis né pour être sur scène, pour chanter comme je peux le faire, avec mon coeur en cadeau. Je souris à Sarah, adorant partager ça avec elle, adorant entendre à quel point on peut être en accord l’un avec l’autre, même dans la musique.

Lorsque le morceau prends fin, sur la perfection de nos voix unies à l’unisson, un grand sourire s’inscrit sur mon visage. Je ressens toute la puissance de la foule, les exclamations joyeuses et les encouragements à en avoir encore. Il ne faut pas longtemps pour que Kay nous rejoigne, concluant notre intervention sur un beau discours alors que je la couve des yeux, fier d’elle et épaté qu’elle arrive encore à parler aussi clairement devant une foule vu son taux d’alcoolémie. Une nouvelle explosion de joie lui réponds, emballée par l’idée de continuer à fêter dignement cet anniversaire. J’applaudis, me joignant aux autres alors qu’elle recule. Je n’ai pas le temps de réagir en la voyant se prendre les câbles disposés au sol. « Attention ! » Mon bras part à sa rencontre pour la rattraper mais je rate mon coup, pas assez rapide. Ca ne manque pas, la belle s’étale par terre sous mon rire déployé. Je ne peux pas m’en empêcher, je suis mort de rire en assistant à la scène. Je m’en voudrais presque mais je suis trop emporté par mon fou rire pour l’aider de suite. Ce n'est que lorsque j’arrive à me reprendre que je me précipite sur elle pour lui accorder une main à laquelle se raccrocher pour se relever.

« Bah alors ! Reste un peu avec nous encore, t’auras tout le temps de mourir plus tard. Ca va tu n’as rien ? »

Je ris encore, l’aidant dans sa démarche avant de m’assurer qu’elle aille bien, prenant son bras pour le lever haut devant la foule, histoire de rassurer les invités.

« Elle est vivante ! »

C’est précisément à ce moment que je remarque alors la petite foule présente devant le bar. Un groupe de personne semble s’être pressé devant les vitres de l’établissement, criant d’excitation au point de se faire entendre par dessus l’exclamation rassurées des invités présents dans la salle. Doucement, mon sourire se fane alors que je commence à réaliser de qui il peu s’agir. Il a suffit que mon regard se pose sur eux pour qu’ils se déchainent plus encore, ce qui ne fait qu’appuyer mon ressenti. Ce sont des fans, c'est aussi simple que ça. Comment avaient-ils eu l’information ? Comment pouvaient-ils savoir que je serais là ce soir ? Je soupire, laissant apparaitre un faux sourire, le fameux sourire qui n’apparaissait que lorsque ce genre de moment se présentait. Je n’avais aucune envie de les rejoindre, aucune envie de faire le moindre effort ce soir mais je savais que c’était indispensable. Mon manager me ferait la peau si je ne faisais pas ce qu’il fallait, surtout après mon récent voyage à travers le globe. Les fans me semblaient de plus en plus hystérique alors que moi, je ne rêvais que de retrouver un peu de tranquillité.

Résolu, j’enlevais ma gratte de mon cou après avoir récupéré mon bras auprès de Kaylee. Je lançais un regard à Sarah, lui montrant la foule d’un mouvement de tête, affichant un sourire quelque peu las. Il fallait que j’y aille, elle commençait à avoir l’habitude. Je lui confiais ma guitare, lui volant un baiser avant de m’éclipser à nouveau. Je voulais en finir au plus vite. Mon sourire vissé à mon visage, je me faisant écrasé par les cris m’accueillant à peine la porte passée, près à un nouveau round, à un nouveau spectacle sous l’effet des flashs crépitant autour de moi.


(c) BlackCat

_________________
before the storm begins


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

rêveur

avatar



Qu'elle dise non ou qu'elle dise oui, elle finira dans mon lit

INSCRIT DEPUIS LE : 17/11/2017
MESSAGES : 18
POINTS : 211



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Jeu 5 Avr - 18:31

HRP:
 



   
Fais un voeu
Sujet Libre

Mince. Ma technique a échoué, Orion a pris un coup d'avance sur moi. La splendide Sarah ne m'a pas remarqué malgré la force et la persistance de ma présence solitaire toujours plus charismatique. Je dois redoubler d'effort, créer autour de moi un champ magnétique bien plus attractif qu'il ne l'a été jusqu'alors, devenir le mystère personnifié, et rayonner par les ténèbres de mon élégance agressive.

A l'instar des plus beaux joyaux, seul un homme riche - à tous les niveaux - est en mesure de s'offrir la plus belle des femmes.

Je bois une autre gorgée d'eau et pose à nouveau mon verre sur le comptoir. Sarah s'éclipse accompagnée de son bel amant. Il a gagné cette manche mais la partie n'est pas terminée.

Forcément, même si ma méthode sans faille n'a pas fonctionné sur Sarah, elle a dirigé les yeux d'autres femmes - moins farouches - vers moi. L'une d'entre-elles, une brune a l'air innocent, qui tient par le bras sa grande perche de petit copain, ne me lâche pas des yeux. Elle est littéralement en train de me violer du regard, juste à côté de son ridicule copain bouffi, dont l'apparence maigrement remarquable peine à lui donner l'air d'être un homme. Il est quelque part entre la fougère et le cachalot, ce crétin aux joues roses, que sa copine doit tromper cinq fois par jour pendant ses petites semaines. Cocu-master, tu me donnes si peu de défi que ta copine ne m'intéresse pas, même pour un plan B. Je préfère ma main, elle ne me donnera pas de MST.

Orion, lui, a l'intelligence de m'offrir un défi digne de moi. Il est bon, il est charismatique, et sa présence, alors qu'il monte sur scène, est lumineuse. On voit qu'il domine ma Sarah, tant sur le plan physique que mental, elle se sent profondément inférieure à lui, et c'est exactement comme ça qu'un homme peut posséder une femme. La femme veut se sentir inférieure à l'homme, elle en a besoin.

C'est en cela, à travers le fait que Sarah est presque inaccessible, qu'elle en devient un fantasme. Et c'est ce que je suis venu chercher ce soir.

Le couple se met en place. Ils vont se mettre à chanter. Je reçois un message :

Jim : Ah ? Elle a un mec ? T'es sur de pouvoir la pécho, mon gars ? Tu te souviens de la dernière fois que tu as essayé de draguer une maman mariée, au super marché, elle a dit, je cite : "Ce n'est pas parce que les autres mômes ne veulent pas jouer avec toi que je dois te donner mon attention, gamin."

Je réponds rapidement, pianotant sur mon clavier à une main d'un air mystérieux, alors que la musique commence.

Todd : Me parle pas du passé. Je n'avais pas de très bonnes techniques d'approche à l'époque, j'ai changé.

Je peux enfin contempler Sarah de haut en bas sans me faire remarquer. Ses formes divines regorgent d'une telle sexualité provocatrice que je ne sais pas où poser les yeux, littéralement. Elle chante et j'entends dans sa voix les futurs gémissements de nos rapports humides. Mon regard court sur la peau de son cou, ses petits bras, ses hanches, tout est tellement mieux que dans le clip qui m'a pourtant offert plusieurs dizaines de masturbations. Elle est plus que parfaite : elle déchaîne les passions des hommes.

Comment ne pas croire en dieu après ça ?

- Incroyable. Dis-je tout haut, ayant du mal à retenir mon enthousiasme devant ce monument lubrique.

- Elle chante bien, hein ? Répond quelqu'un, à côté de moi.

Je ne réalise qu'après quelques secondes que c'était à moi que l'on s'adressait. Juste à ma droite, je vois la petite brune miss-MST, toujours accrochée à master-cocu, qui me regarde en souriant. J'en déduis que c'est elle qui m'a posé la question, après s'être approchée perfidement.
Bon sang, j'ai envie de baffer master-cocu, pour l'aider à se réveiller. Sa copine vient juste de m'aborder sous ses yeux, et il regarde vers la scène comme un abruti.
Il me donne presque envie de me la faire - de me la faire salement - pour le punir d'avoir laissé sa copine me perturber pendant ma contemplation.

Une femme, c'est comme un moustique. Si tu veux l'attirer il faut briller, et si tu ne brilles pas assez elle part vers quelque chose qui brille davantage. C'est mécanique.

Je réponds tout de même, pour confirmer mes méthodes d'approche, et m'entraîner de la sorte :

- Mieux que moi, c'est sûr. Dis-je avec mon sourire de tombeur, puis je tends la main. Todd.

- Emily. Fait-elle, en serrant ma main. Ah bon ? J'aurais juré que vous étiez musicien vous aussi.

Master-cocu ne remarque même pas que sa copine est en train de me draguer. Qu'est-ce qu'il fout ? Il a l'air complètement torché, en réalité, je ne sais même pas s'il tient debout. Sa réalité doit être située dans une autre dimension, là où les femmes sont des objets pleins de bonnes intentions, et où on peut faire confiance à un "Je t'aime" sans faire d'effort supplémentaire.
Je décide de mentir pour me donner plus d'impact :

- Vous avez l’œil. Mais je n'en fais que pendant mon temps libre, je ne suis vraiment pas de leur niveau.

- Ah, vraiment ? Vous jouez de quel instrument ? Demande-t-elle, intéressée.

Je n'ai pas davantage de temps à perdre avec ce hangar à frustration sexuelle, je dois gagner ma belle.

- Un peu de tout, excusez-moi un ami m'appelle là-bas. Dis-je pour continuer dans le mensonge.

Je me lève de ma chaise et avance vers la scène en applaudissant et en criant avec les autres. La chanson est terminée et Kaylee, celle dont c'est l'anniversaire, vient de tomber par terre après son discours. Je crois que j'ai des cartes à jouer à ce sujet, car je vois qu'Orion semble soucieux pour Kaylee.

De toute évidence, cette femme quelconque, pour qui cette fête est organisée, est une proche d'Orion et probablement de la cible Sarah. Je dois donner l'air de l'être aussi, pour pouvoir aborder Sarah, approcher Sarah, et brutalement la subtiliser aux yeux et à la barbe de son amant.

Et c'est alors qu'un miracle se produit.

La main du dieu auquel je me suis soudainement mis à croire, a amené des hordes de stupides fans d'Orion devant le bar. Et, appelé par l'orgueil de sa notoriété, le chanteur s'écarte de sa belle, pour rejoindre les crétins qui l'acclament.

Ici, maintenant, il vient de faire une erreur.

Certes, tu avais les pions blancs, alors tu as commencé en premier. Mais là, en cet instant, tu viens d'être mis en échec. Et en écartant ainsi ton Roi, tu m'offres la possibilité de prendre ta Reine blanche avec ma grande Tour !

La partie est finie, échec et mat.

Je m'avance encore davantage vers la scène, voyant Kaylee et Sarah en descendre. Passant à côté de la première, qui est accompagnée à présent de plusieurs visages totalement inutiles, dont je me fiche éperdument, je lui tape sur l'épaule et je lui dis avec un sourire carnassier :

- Très beau discours Kaylee, mais tu devrais retravailler tes chutes.

Et je m'écarte d'elle au même moment, pour me faire oublier aussi vite que possible. Non loin de là, juste à côté en réalité, Sarah est seule. J'ai l'impression d'être le plus grand des requins devant le plus petit des poissons. C'est mon moment. Mon coeur bat la chamade dans ma poitrine, je dois avoir l'air naturel. Les mains dans les poches, l'air détaché et indifférent, un peu ténébreux et mystérieux tout de même, je viens vers Sarah, et je lui dis :

- Bravo pour la chanson, tu as une voix magnifique.

Et je remercie intérieurement miss-MST pour m'avoir donné cette idée, je n'aurais jamais pensé à complimenter sa voix sans elle. Je détourne les yeux vers Orion, qui sort par la porte du bar pour être accueilli par ses fans, et je retourne mon attention sur Sarah pour lui dire en soupirant :

- Tu t'es fait abandonner comme moi, on dirait. Ça te dit de prendre un verre en attendant ?

Je suis au maximum de mes capacités. C'est terriblement dur, mais j'arrive à paraître détaché. Et pour enfoncer le clou, je regarde mon téléphone l'espace d'un instant, pour lui donner l'air de ne pas être profondément concerné par sa réponse.

Un message :

Jim : Bah c'était y'a deux semaines quand même...

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



☼ I love you My Sun and Stars. ✩✩
INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 783
POINTS : 6531



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Sam 7 Avr - 19:27


Fais un voeu Kay'

Tout le monde

Pour tout avouer, Sarah n'avait d'yeux que pour Orion. Même s'ils chantaient pour Kaylee, même si la foule les écoutait et les encourageait. A des années lumière de la réalité, elle eut du mal à revenir à la situation présente alors que le sourire de son beau blond faisait toujours autant chavirer son cœur. Ce sourire-là, il n'était que pour elle. Elle lui en voudrait tant qu'il l'adresse à quelqu'un d'autre. Pourtant, voilà que le charme était rompu, et déjà, Orion s'attardait sur la star de la soirée. A regrets, Sarah détacha son regard de son amant pour accorder son attention au public à qui elle adressa un sourire timide alors qu'on scandait un rappel. Et bien non, il n'y en aurait pas, c'était l'unique intervention de la soirée...enfin, prévue. Le public bien alcoolisé poussa Kaylee sur scène qui se retrouva à côté de Sarah. La violoniste lui adressa un sourire encourageant avant de lui céder la place au micro.

Patientant sagement sur le côté, elle en profita pour ranger son violon, écoutant le discours chaotique mais bienheureux de Kaylee, ayant grimacé comme tout le monde lorsqu'elle avait provoqué un insupportable larsen au micro. A croire que c'était la poisse du débutant. Elle se mit à applaudir aussi à la conclusion et, tout comme Orion, elle cessa aussitôt pour entamer un mouvement vers la jeune femme afin d'essayer de la rattraper. Peine perdue, c'était bien trop tard. Tout s'était passé si vite ! Kaylee s'emmêla les pieds dans un câble et alla s'étaler dans le fond de la scène sans que personne ne puisse rien faire. Le plus prompt à réagir après sa chute fut Orion, il commença par se tordre de rire, rassurant la plupart des personnes sur l'état de la reine de la soirée. Sarah n'avait pas rit du tout et espérait surtout qu'elle ne s'était pas blessée. Légèrement inquiète, elle s'en voulait de ne pas être intervenue plus tôt pour l'aider à se relever. Évidemment, Orion s'en chargea. Instinctivement, Sarah porta son regard sur le brun qui avait organisé la soirée. Elle ne fut pas surprise de le voir fulminer.

Tandis qu'Orion provoquait des cris de joie généraux dans l'assemblée en proclamant Kaylee vivante, Sarah s'employa à vérifier rapidement que la prise jack n'était pas tordue avant de rapidement enrouler le câble fautif et le glisser dans un coin où personne n'était supposé mettre les pieds, le temps de ranger les instruments. Orion retirait déjà sa guitare, une expression différente sur le visage, comme si une mauvaise nouvelle venait de tomber. Sarah suivit le mouvement de tête lui indiquant le groupe à l'extérieur du bar. Des groupies. Encore. Sarah serra les poings perdant l'enthousiasme qui l'avait si difficilement gagnée pendant la chanson. Pourtant elle adressa un sourire compréhensif à son compagnon en récupérant sa guitare entre ses mains. Légèrement rassurée par son baiser, elle le suivit du regard tandis qu'il s’éclipsait vers elles. Lasse, Sarah rangea la guitare dans son étui, se débarrassa de ses percussions aux pieds. Enfin, poussant le tout dans un coin, elle se décida à quitter la scène où il ne restait plus qu'elle. Ils récupéreraient ça un peu plus tard.

Plus personne ne faisait vraiment attention à la violoniste désormais, à son plus grand soulagement, alors elle sortit son téléphone portable dans le but d'envoyer un sms à Elijah. Son petit frère avait le don de lui remonter le moral d'un seul message. Mais elle n'eut pas le temps de composer son code secret, une voix masculine l'interpella, la complimentant. Sarah redressa brusquement la tête vers son interlocuteur, surprise, puis un petit sourire se dessina sur son visage. « Merci. »  Le jeune homme était blond et la première chose que Sarah pensa fut que la tête blonde d'Orion lui manquait déjà. Mais il était occupé à faire sa célébrité et elle savait bien que c'était une exigence de sa manager, une femme que Sarah ne voyait pas d'un très bon œil malgré le fait qu'elle reconnaisse son talent dans le métier. Elle avait su tirer parti de leur bourde au parc pour en faire beaucoup d'argent. Pourtant, c'était un succès dont Sarah ce serait volontiers passé... D'un seul coup soupçonneuse envers le jeune homme devant elle et sa nonchalance un peu trop appuyée pour être naturelle, elle l'observa. Faisait-il partie de ceux qui avaient vus ? Qui l'avaient vue nue ? Sarah s'empourpra de gêne. Il était hors de question qu'elle se laisse aborder par un type de ce genre...

La réaction suivante du blond lui fit baisser sa garde un temps soit peu. Elle était certainement parano, il l'avait simplement complimenté sur sa façon de chanter, pas sur son physique. Le contexte n'avait absolument rien avoir....Et puis, son expression lorsqu'il insinua qu'on l'avait laissé en plan lui aussi provoqua en elle un élan de sympathie. Au moins, ils étaient deux. Soudain plus détendue par rapport à l'inconnu, elle se laissa tenter par la proposition. Après tout, accepter un verre, ce n'était pas un mal non ? Sarah lança un regard incertain vers l'extérieur où les flashs crépitaient intensément puis elle haussa les épaules. Après tout ils étaient à une soirée et de toute façon Orion était entouré d'une ribambelle de filles en chaleur. Pourquoi se priver de la compagnie d'un charmant jeune homme ? Parce que oui, il fallait bien l'avouer, malgré son jeune age apparent, le blondinet était bien mignon. Sarah espérait juste qu'il ait aussi de la conversation. L'observant regarder son téléphone, elle répondit. « Oh et bien pourquoi pas. »  Lorsqu'il releva enfin la tête, elle lui adressa un sourire, et lui tendit la main. « Sarah. Et toi ? »
MademoizelleZ

_________________


What should I do with the two of you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Mar 10 Avr - 10:33

Fais un vœu Kay'

Kaylee & Friends


La remarque de Kaylee me trotte en tête. Si elle savait que ma fréquentation des femmes se limite à les écouter parler de leurs peines autour d’une pizza accompagnée d’une bière, elle aurait jamais dit ça. Moi j'suis expert en décoration de pizza, les bijoux, c'pas mon rayon ! Je dois cette mise en place de collier efficace à ma concentration intense parce que j’veux l’impressionner et....c’est raté. Du coup la pousser vers la scène est une bonne occasion de dépasser ma gêne intense. Encore raté. La jalousie me gagne. Je n’aime pas l’admettre hein. Mais l’autre tête de balai est classe sur scène avec sa guitare électrique. Pas étonnant que les filles se pâment devant lui. Oh et puis le regard de la brune qui l’accompagne…si seulement Kaylee pouvait me regarder avec des yeux d’amour pareils !

Mais non, ses yeux brillants de joie sont posés sur l’affreux blondinet. Je soupire. Je reconnais que la chanson met une bonne ambiance. Tout le monde a l’air de s’amuser. Moi-même je me surprends à taper du pied en rythme. Merde. J’avais pas envie de participer à son truc à lui. Bon, y’a la violoniste aussi. Elle est vraiment douée aussi, et puis, leur harmonie est pas négligeable. Bon franchement il pourrait s’en tenir à une seule nana non ? Le moment passe plutôt vite, la chanson se termine et Kaylee n’est plus dans mon champ de vision. Kaylee n'est plus....Où elle est passée putain ?! Je cherche et je vois une espèce de masse de gens qui la poussent sur scène. Ouf, elle est là. Je souris quand même, même si ça me fait chier qu’elle se rapproche de lui. La voilà sur scène qui prend le micro de la musicienne. Elle est trop mignonne. J’adresse un regard et un sourire à Abel avant de reporter mon regard sur elle. Ça se voit qu’elle a pas l’habitude du micro, ni du public. Pourtant son discours est très bien ! J’applaudis à tout rompre avec les autres, jusqu’à ce que je comprenne comment ça va se poursuivre.

Je n’ai pas le temps d’agir. Tout se passe à la vitesse de l’éclair et pourtant je la vois tomber au ralenti. Mais j’suis à peine arrivé au pied de la scène que déjà Tête-de-balai premier du nom se précipite vers elle. Je grogne silencieusement. Faut toujours qu’il soit là lui. Et pire que ça, il se fout de sa gueule ! Il finit par l’aider avant que je me décide à monter sur la scène. Bon ça va, elle a l’air d’aller bien. Je me sens plus soulagé maintenant. Je cherche à capter son regard. C’est peine perdue. J’crois aussi qu’elle est perdue avec tous ces gens qui la regardent. Le blond finit par la lâcher, son regard est porté ailleurs. Derrière nous. Au loin. Oui va loin. Il abandonne Kaylee et même sa copine a l’air dépitée. Mais ça m’arrange, qu’il se barre. J’en profite pour me rapprocher de Kaylee et lui tendre la main pour l’aider à descendre, un grand sourire sur les lèvres. Elle est si jolie un peu pompette comme ça. Bon en soit, quand est-ce que je ne la trouve pas jolie ?

Un énergumène à cheveux blonds se permet de poser une main sur son épaule au passage et lui balancer une remarque qui, je l’avoue, m’arrache un sourire. Pour un gars qui a une tête de cancre, il a une bonne répartie. Bordel, depuis quand je juge les gens sur leur apparence ? Je crois vraiment que j'ai un problème avec les blonds. Mais je veux d’abord m’assurer que Kay va aussi bien qu’elle y paraît. Un roulé boulé pareil, ça secoue tout de même ! Amusé je lui demande :

« Ça c’était du discours ! Tout va bien ? »




MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

rêveur

avatar



Qu'elle dise non ou qu'elle dise oui, elle finira dans mon lit

INSCRIT DEPUIS LE : 17/11/2017
MESSAGES : 18
POINTS : 211



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Mar 17 Avr - 11:31

HRP:
 



   
Fais un voeu
Sujet Libre

Merde, elle a vraiment accepté ! Je n'y crois pas !
C'était tellement facile, suis-je vraiment devenu le prophète de la luxure ? Moi, Todd, prenant un nouveau départ en tant que Roi séducteur sans limites. Je jubile tellement que j'ai envie de me lancer mille défis encore plus ambitieux, je pense déjà à l'après, quand Sarah aura joui plusieurs fois de cette nuit interdite, et que rampante elle me demandera de la prendre à nouveau. C'est là qu'il faudra que je la rejette. Je veux la dominer au point que ce soit à elle de pleurer de mon refus, de venir me supplier à genoux, qu'elle en vienne à rompre son couple à cause de moi, et que je l'ignore pour coucher avec d'autres femmes.

Elle me sourit et me dit son nom que je connais déjà, me tendant la main. Je lui serre délicatement.
Un désir sexuel puissant monte dans mon entre-jambe. C'est gênant.

- Todd, enchanté. Dis-je, parce que je ne suis pas là pour mentir, elle aimera celui que je suis vraiment parce que je ne lui en laisserai pas le choix. Bon, ben allons-y !

Pendant que je lui rends son sourire, j'essaye de cacher mon érection comme je peux, en procédant à une rotation de mon corps. Ça me fait mal, mon sexe est bloqué dans mon boxer. Je mets les mains dans mes poches, ramenant mon téléphone à l'intérieur, et essaye de débloquer la situation avec mes doigts, discrètement. En même temps, je me dirige vers le comptoir avec Sarah, gardant ma particularité dans son angle mort.

- Dis moi si je me trompe, mais d'oreille, tout à l'heure, je me suis imaginé que tu étais une violoniste professionnelle. J'aime moi-même énormément la musique des périodes baroques, classiques ou romantiques, même si elles ne sont pas forcément à la mode parmi les jeunes de nos jours.

J'essaye de me donner un air un peu intelligent. Ça tombe bien parce que je connais deux-trois choses en terme d'art.
Miss-MST me regarde passer accompagné de Sarah, elle me jette un œil curieux. Je ne sais pas tellement comment l'interpréter, dans le doute je suppose une forme de jalousie accompagnée d'une envie inavouée de participer à un plan à trois.
Mais je rejette cette proposition d'un mouvement de main méprisant. Je n'ai que faire de partager Sarah avec une bisexuelle libertine de basse condition.

- Si Madame veut bien se donner la peine, dis-je d'un air volontairement trop révérencieux à Sarah, en lui indiquant un tabouret du bar, un sourire amusé sur les lèvres.

Et je m'assois à côté d'elle. En fait je l'ai fait s'asseoir exactement à la place que j'occupais quelques minutes plus tôt, accomplissant ainsi deux objectifs de premier ordre.
Premièrement, elle me donne l'impression de s'asseoir sur moi, ce qui est un premier pas vers une relation sexuelle avec elle.
Deuxièmement, je suis assis du bon côté pour qu'elle ne voie pas la bosse sur mon pantalon.

Tout est parfaitement maîtrisé. J'essaye tout de même de me donner un air un peu détaché et peu concerné par la conversation.

- Par exemple, en terme musical, le concerto pour violon en ré majeur de Tchaïkovski m’envoûte complètement.

Je souris en faisant tourner ma main, le coude posé sur le comptoir, rêveur. Enfin, j'essaye de me donner l'air rêveur.

- Ces vagues, entre l'aigu et le grave, proches de la voix humaine, avec ses plaintes et ses vigueurs. Le violon est un instrument formidable.

Et je soupire, la laissant réagir, en détournant les yeux.
Je me trouve moi-même chiant à mourir mais j'espère que ça ne sera pas son cas. Je me dis que les vieilles aiment les chiants, surtout s'ils parlent de quelque chose qui les concernent. De toute façon je ne vais pas faire durer cette situation bien longtemps, dans deux minutes je la taquine avec ma voix, puis je la taquine avec mes lèvres, puis avec la chose qui attend fébrilement sous mon caleçon.

Et elle hurlera de toutes ses forces. Elle sait, de toute façon, que ce blabla de premier contact n'est qu'une politesse pour que nous allions plus loin, si elle accepte le blabla, c'est qu'elle accepte que l'on aille jusqu'à la pénétration. Ainsi marchent les femmes.
Lorsqu'elles veulent bien parler d'un sujet sans intérêt avec toi,  c'est qu'elles te veulent toi.

- Au fait, qu'est-ce que tu bois, Sarah ? Un peu d'alcool te permettrait de profiter davantage de cette soirée ! Dis-je avec un clin d’œil.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1225
POINTS : 7006



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Ven 20 Avr - 21:31



   
Fais un voeu
Sujet Libre


Les mains secourables d'Orion me font à nouveau voir le monde sous un autre angle. Ma tête tourbillonne de plus belle. Je ris un peu nerveusement alors que mon ami me remet sur pied devant l'intégralité de la salle mi hilare mi inquiète. Le musicien se charge de réchauffer l'ambiance et de relancer l'euphorie des convives. Voilà qu'on crie et qu'on m'acclame. Je titube un peu mais parviens malgré tout à recouvre un semblant d'équilibre. Quelque part au fond de la salle, le bouchon d'une bouteille de champagne pète pour célébrer ma chute. Je passe mes doigts sur mon front, toute retournée mine de rien, et me rapproche un peu de Sarah alors qu'Orion disparaît subitement de la scène.

- C'était super Sash-Sarah, avoué-je alors que la violoniste s'applique déjà à ranger ses instruments. Vous faites un duo extra-ordinaire tous les deux !

Soudain une silhouette surgit aux abords de la scène. Un grand brun aux yeux ensorcelants monte à notre rencontre.

- Ah, voilà mon garde du corps, lancé-je avec un sourire goguenard sans trop savoir si Sarah m'écoute toujours ou non.

Aiden est déjà là de toute façon. Fidèle à lui même, le Gardien m'examine d'un bref coup d’œil pour s'assurer que tout va bien. Son regard suit ensuite le cheminement d'Orion vers la sortie du bar. Lui aussi a dû trouver que les deux musiciens ont assuré. Mais il est encore temps de le dire à Sasha ! Ou Sarah. Je ne sais plus. Je me tourne vers la jolie brune mais constate qu'elle aussi s'est subitement volatilisée. Éberluée, je passe en revu les alentours. Comment font-ils pour s’éclipser comme ça tous les deux ?

La main d'Aiden apparaît sous mon nez. Je finis par descendre à mon tour de l'estrade. Quelqu'un touche mon bras. D'un coup d’œil par-dessus mon épaule j'avise une tête blonde et comprends plus ou moins ce qu'il me glisse avec son sourire narquois.

- Euh … je … t'es qui au juste ?


Mais le type s'est déjà fondu dans la masse d'invités. Je hausse un sourcil dubitatif mais l'oublie bien vite finalement. Il s'agit sûrement d'un petit-ami d'une vieille copine de fac. Aiden et moi décidons de l'ignorer au même moment. Son regard plonge dans le mien à l'instant où je repose mon attention entière sur lui.

- Ça va ! J'ai la tête dure.

Je ris doucement en massant mon crâne. En vérité je serais incapable de dire si je me suis blessée quelque part. Mon esprit est tout engourdi. Trop pour se plaindre d'une douleur bénigne visiblement. Un autre convive passe à proximité, m'adresse d'office une accolade et me glisse un verre entre les mains avant de poursuivre son chemin.

- Ça va très bien même ! M'exclamé-je alors en levant ma nouvelle boisson.

Je trempe mes lèvres dedans. Le goût agresse aussitôt mes papilles. Je me force à avaler le breuvage particulièrement mal dosé dans une grimace dégoûtée.

- Merde c'est infâme ce truc.

Je me débarrasse du gobelet sur le rebord de la scène. Quelqu'un rallume la musique à ce moment-là. Les premières notes rythmées de la chanson me font sautiller sur place. J'entraîne Aiden au milieu de la salle, là où d'autres invités se laissent déjà emporter par la mélodie.

Ça n'a rien d'une danse de couple, ni même d'un slow, pourtant je me laisse presque tomber dans les bras du Gardien lorsque je m'arrête pour me tourner vers lui. Mes bras enlacent son buste tandis que ma tête vient se poser contre son épaule. Mes mains se lient dans son dos. Là, au milieu des gens déchaînés par la musique fêtarde, j'amorce une lente ronde sur place. Le bruit de la pièce s'assourdit peu à peu alors que mon oreille s'habitue aux battements du cœur d'Aiden. Mes paupières se sont closes sans même que je ne m'en rende compte. Je pousse un soupir, un souffle serein et apaisé. L'alcool distille une douce léthargie dans mes membres et mes pensées chaotiques. Je sens le sol tanguer sous mes pieds, mais le corps d'Aiden m'empêche de tomber. C'est une sensation agréable ; celle de voguer à la dérive sans le moindre danger.

- Je n'arrive toujours pas à croire que tu es là, soufflé-je contre son t-shirt, sans troubler mon slow totalement improvisé. Ça fait si longtemps que je t'attends tu sais.


Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Sam 28 Avr - 20:19

Fais un vœu Kay'

Kaylee & Friends


La réaction de Kay à la remarque du blond me fait autant marrer que la remarque de ce dernier. Cette soirée est entrain de partir en cacahuètes. Il doit y avoir plus de gens que prévus. D'ailleurs Tête-de-balai second du nom, doit faire partie de ceux qui se sont invités parce qu'ils ont vu de la lumière...J'essaie de pas trop y penser. Tant qu'il y a pas d'incidents majeurs, peu importe qui vient. Tant que Kay s'amuse, c'est ce qui compte. Je lui souris tendrement lorsqu'elle me regarde enfin pour me répondre. Je ris à sa remarque. Elle est tellement adorable. Ce soir, je ne regrette pour rien au monde d'avoir grillé ma couverture de Gardien le jour où j'ai renversé le rouquin. Je suis hilare alors qu'elle accepte sans se poser de questions un verre glissé dans ses mains par un invité dont le visage me dit rien mais qui a l'air bien bien bien. Et je suis encore sympa. La mine enthousiaste de Kaylee s'efface aussitôt ses lèvres trempées dans le breuvage.

« Hahaha, on peut aller prendre un verre mieux dosé par là-bas si tu veux ! »

Je désigne le comptoir mais Kay ne semble pas m'avoir entendu. Elle pose le verre au premier endroit venu. Le bord de la scène. Il n'y restera certainement pas très longtemps vu les fêtards assoiffés présents ! On entend alors la musique qui redémarre et je sens Kaylee qui m'entraîne vers un espace libre...parmi les danseurs ! Je peux pas refuser de danser avec elle, évidemment pas ! Mais je me sens idiot à essayer de remuer en rythme. Danser c'est pas un truc pour lequel je suis très doué. Fin, je me débrouille. Mais là, j'ai trop la pression. Faudrait pas que j'casse tout mon sex-apeal maintenant ! Mais on s'en fou ! C'est elle qui décide ce soir ! Aller, lance-toi Aiden !

Ou pas. Kay se rapproche et me donne l'impression qu'elle va se casser la gueule. Mon sourire se mue en grimace mi-inquiète, mi amusée. Finalement, je me tiens prêt à la rattraper, au cas où. L'alcool commence à sérieusement taper... Mais en fait, c'est elle qui m'attrape. J'comprends pas tout ce qui se passe, mais la voilà qui m'entoure de ses bras et qui s'installe tranquillement. Tétanisé, je reste là, les bras ballants. P'tain, mais je suis supposé faire quoi ? Finalement, je la serre contre moi. J'suis trop heureux pour réaliser la chance que j'ai je crois.

On a beau détonner avec le reste, à tourner doucement en rond pendant que tout le monde sautille dans tous les sens, je ne me sens pas gêné le moins du monde. Mon cœur commence à s'emballer par contre. J'arrive pas à croire à ma bonne étoile. Kay me fait un gros câlin là. J'vois pas son visage, mais je la sens calme. L'alcool a dû la passer en mode léthargique. Je souris, amusé, m'assurant qu'elle a toujours son équilibre. Heureusement que j'ai pas bu comme un trou. Sa chute de tout à l'heure m'a fait décuver sec aussi...

Et puis, elle parle de nouveau. Mon cœur manque un battement. Elle a vraiment dit ça ? C'est le vide intersidéral dans ma tête. J'arrive pas à digérer l'info. Je répète ses paroles dans ma tête. Puis mon cœur repart à toute allure. Je sens une étrange chaleur m'envahir tout entier. Elle a vraiment dit ça. J'ai pas rêvé hein ? J'sais plus où me mettre. Le bonheur qui m'habite à présent me donne envie de sauter dans tous les sens. Mais je peux pas. Je la tiens entre mes bras, ma précieuse Kaylee. Je ne voudrais pas rompre ce moment. Pour rien au monde. Je dépose un baiser sur le sommet de son crâne, les joues brûlantes. Je murmure près de son oreille :

« Je serais toujours là pour toi Kay. Parce que je t'....aïe ! Ptain mais... »


QUEL EST L'ABRUTI QU'A FAIT ÇA ? Je viens de me prendre un coup magistral dans le dos qui m'a fait avancer d'un pas, embarquant Kay avec moi et qui a détruit ma déclaration bordel ! J'entends derrière moi un rire hystérique qui lance « Faut pas s'endormir les amoureux ! Alleeeeeeer c'est la fiestaaaaaaaaa ! Bougez vos cuuuuuls ! » Connasse. T'as interrompu un moment ultra important. Je tourne la tête dans sa direction pour la fusiller du regard jusqu'à ce qu'elle s'éloigne, toujours en ricanant. Puis mes yeux se posent de nouveau sur Kaylee. Timidement.

« Excuse-moi, je t'ai pas marché sur le pied au moins ? »

Du coup...je ne sais même pas ce qu'elle a entendu, ce qu'elle a compris. Je me sens trop con bordel. On est de retour au point de départ.



MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



☼ I love you My Sun and Stars. ✩✩
INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 783
POINTS : 6531



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Sam 28 Avr - 22:34


Fais un voeu Kay'

Tout le monde

L'air un peu surprit de son nouvel interlocuteur laissa Sarah pensive. Mais il finit par se présenter. Todd. La jeune femme ne put s'empêcher de songer qu'Orion était un bien plus joli prénom. Et que désormais, tous les hommes qu'elle allait rencontrer auraient sûrement des prénoms aussi banals que Todd. Secouant la tête pour essayer de sortir ces pensées méchamment gratuites de son esprit, elle se recentra sur le jeune homme qui ouvrait la marche vers le bar. D'une drôle de façon d'ailleurs. Il marchait bizarrement. Est-ce que quelque chose le démangeait dans son pantalon ? Sarah se somma de cesser de critiquer silencieusement cette personne qui la sortait gentiment de sa solitude. Alors, Todd entama la conversation d'une manière qui laissa Sarah sur les fesses. Son expression surprise se transforma en amusement. « Et bien Todd,  tu as l'oreille fine. C'est exactement ça. »

Finalement, elle ne s'étonna pas qu'un jeune homme comme lui, puisqu'il semblait tout de même être un fils à papa vu sa tenue et son attitude, soit aussi adepte de la musique classique. Cela faisait sans doute partie de son éducation de gosse de famille aisée. La même qu'elle avait eu grâce à ses parents. Mais peu l'appréciait réellement. En faisait-il partie ? Elle surprit un échange de regard avec une jeune femme. Mince ! Sarah espérait ne pas empiéter sans le vouloir sur les plates-bandes d'une autre. Elle n'avait aucun intérêt pour Todd en dehors d'une discussion distrayante en attendant que son ange à bouclettes soit revenu. Elle espérait aussi le rendre un peu jaloux. C'était puérile de sa part, mais sa relation avec lui la rendait totalement différente, comme si l'adolescente chamboulée par ses sentiments et ses hormones reprenait le dessus sur l'adulte responsable dans une relation stable. Leur relation était un mélange entre une relation posée et en même temps constamment mise à l'épreuve par ce qui les entourait, si bien que Sarah avait toujours les nerfs à vif quand il s'agissait d'Orion, et parfois, était capable d'agir de manière stupide, juste pour le faire réagir....

Une fois au bar, ils s'assirent sur des tabourets libres. Todd avait encore cette drôle de façon de bouger. Décidément....il avait peut-être envie d'aller aux toilettes mais n'osait pas comme il l'avait invitée ? Sarah allait d'ailleurs lui demander, mais il poursuivit. Sa connaissance remarquable d'un de ses morceaux classique préféré la laissa dubitative. Avait-elle mis ça dans sa biographie ? Elle avait parlé de son parcours sur son site internet et.... « C'est amusant que tu en parles, c'est le morceau dont l'interprétation m'a permis de finir major de ma promotion au conservatoire la dernière année. » Elle sourit, repensant à ce silence dans la salle, puis la salve d'applaudissements pour elle et l'orchestre qui l'accompagnait. Cette sensation d'être portée et soutenue par un ensemble que l'on menait donnait un sentiment de puissance et d'être infiniment petit en même temps...Sarah se surprit à soupirer. Elle était quelques peu nostalgique de cette période là, et puis, Alice lui avait sauté au cou, et le sourire de Richard..., les jumeaux....non non non, il ne fallait pas aller par là.

La question de Todd la ramena à la réalité et elle lui offrit un sourire reconnaissant, toujours remuée par les pensées du passées, elle ne remarqua même pas le sous-entendu pourtant gros comme un camion lancé par Todd. « Oui avec plaisir. Un verre de vin rouge ! » On ne se refaisait pas. Lançant un regard vers la porte, elle fut déçue de voir qu'il n'y avait toujours aucun signe d'Orion. Elle enchaîna alors en attendant que le verre arrive. « Mais toi qui a l'air de bien t'y connaître en musique classique, que penses-tu du concerto pour piano en D major n°21 de Mozart ? Ça a beau être du Mozart, je trouve que son succès n'est clairement pas mérité à côté de la sonate pour piano n° 1 composée par Górecki pour sa femme Jadwiga. » Quelqu'un apporta leur boisson et commença à servir le vin. Sarah s'adressa d'abord à cette personne avant d'en revenir à Todd : « Merci ! Laissez la bouteille après s'il vous plait. C'est comme sa Moonlight Sonata, c'est devenu du commercial, c'est une honte. » Et voilà qu'elle s'emportait. Il ne fallait pas la lancer sur le sujet. Elle s'empressa de boire une gorgée de son verre, laissant ainsi le temps à Todd de répondre.
MademoizelleZ

_________________


What should I do with the two of you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1225
POINTS : 7006



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Mer 30 Mai - 19:52



   
Fais un voeu
Sujet Libre


J'en arrive peu à peu à ce stade où, lors d'une soirée fortement alcoolisée, mon esprit se met à divaguer vers une douce et agréable somnolence. Je suis bien là, la joue écrasée contre la chemise d'Aiden. Peut-être que je lui bave un peu dessus d'ailleurs. Les battements de son cœur bercent mon oreille. Par un moment j'ai même cru les entendre s'accélérer un peu. Mais je ne m'en souviens plus très bien. Je me sens comme sur un nuage de coton. À quoi ressemblent les rêves d'une personne imbibée d'alcool ? C'est fou le nombre de questions que j'arrive à me poser à ce propos. Depuis que mon Gardien s'est révélé être un être humain à part entière, je trouve des questionnements dans absolument tout ce que je fais. Qu'est-ce qui se passe si je deviens somnambule ? Aiden arriverait à contrôler mes faits et gestes depuis ma tête ? Et les animaux alors ? Ils rêvent ? Eux aussi ont leurs propres Gardiens ? Il faudrait que je pense à noter tout ça.

L'image d'un berger allemand affublé d'une cape rouge volant au gré du vent et d'un regard déterminé s'imprime dans mon esprit, tandis que mon partenaire de danse fait entendre le son de sa voix au-dessus de ma tête. J'émerge du fil de mes pensées. Ses lèvres effleurent mes cheveux. Je me concentre pour entendre les mots qu'il souffle. Surtout, je ne dois pas laisser mon esprit ivre et embrumé s'endormir.

Soudain, une voix étrangère explose à côté de nous. L'épaule d'Aiden vacille, et moi avec. Son corps me pousse brutalement en arrière. Le monde se renverse une nouvelle fois. Oh non ! Pas encore ! Les mains du Gardien m'évitent tant bien que mal une chute certaine. Je n'arrive même pas à aviser celui ou celle qui est venu troubler ce moment ; ce mesquin personnage a déjà disparu dans l'assemblée. Je ris en réponse au regard inquiet d'Aiden, un peu par nervosité, mais surtout parce que je suis bien alcoolisée. Je n'ai jamais vu quelqu'un se faire autant de mouron pour moi. J'ai envie de lever un doigt et de frotter la vilaine ride que ça va lui causer entre les deux yeux, à force de froncer les sourcils comme il le fait. À la place, je replace quelques mèches de mes cheveux à leur place et recule d'un pas.

- Tout va bien ! Qu'est-ce que tu di...

Je m'interromps alors qu'une nouvelle silhouette s'incruste au sein de la conversation. Je crois reconnaître une ancienne copine de faculté, mais rien de bien sûr. En tout cas la demoiselle a l'air bien plus absorbée par les yeux bleus d'Aiden que par ma présence. Non pas que j'en prenne ombrage, mais la voir soudainement se coller au flanc de mon camarade me fait un drôle d'effet. Éberluée, je la vois passer une main derrière la nuque du Gardien et lui servir un sourire colgate imprégné de vodka. Mais enfin ? J'ignore si elle est vraiment en train de lui souffler quelque chose à l'oreille là, mais je me sens soudainement écrasée par un profond malaise. Par instinct je détourne la tête pour chercher la présence de mon frère non loin. Mais personne. Aucune trace d'Abel, d'Ollie, ou d'Orion. Même Sasha est occupée avec quelqu'un. Aucun échappatoire en vue.

- Euh, vous … vous connaissez ?

Je grimace en essayant de sourire à nouveau. Mais c'est loupé. C'est écrit sur mon front que j'ai envie de rentrer sous terre tellement c'est gênant.


Codage par Emi Burton


Spoiler:
 

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Ven 15 Juin - 10:44

Fais un vœu Kay'

Kaylee & Friends


Je suis soulagé de la voir rire. Je ris même un peu avec elle mais je retrouve mon sérieux alors que je la vois replacer ses cheveux derrière son oreille. Je fonds. Elle est tellement adorable. Mon cœur s’emballe une nouvelle fois. Je suis tellement amoureux de ce petit bout de bonne femme et pour une fois, j’ai la chance de pouvoir lui faire comprendre ! Enfin, c’est ce que j’ai cru, ça aurait été tellement bien si l’autre peste m’avait pas bousculé…et puis….mais…que…quoi ? J’étais tellement occupé à regarder Kay, que je l’ai pas vu venir….mes yeux s’agrandissent de surprise. Quelqu’un vient de se coller à moi et glisser une main sur ma nuque. Tétanisé, j’entends qu’on me murmure des choses salaces dans l’oreille. J’ouvre des yeux encore plus grand si c’est possible. Je crois qu’on pourrais cuisiner un œuf sur ma face tellement j’suis gêné.

« Qu..Quoi ?! N...nan ! J’suis pas intéressé. »

Je suis sous le choc. Je m’extirpe des tentacules de la jeune femme entreprenante, le cœur battant….de peur et de dégoût. Pourtant, je veux pas être méchant, mais elle a l’air de vouloir insister...Un peu perdu, je lance un regard d’appel au secours à Kaylee, mais elle est déjà en train de poser une question et elle a l’air sacrément gênée elle aussi. Oh merde, je voudrais pas qu’elle croit que cette fille et moi…. J’suis prêt à tout démentir mais le poulpe ne me laisse même pas parler et répond à ma place.

« Pas encore, mais ça ne saurait tarder. Il fait le timide, j’adore ça ! Alors si t’en as terminé avec lui… » Elle jauge Kaylee comme si elle n’était pas à la hauteur, ça me met en colère. J’essaie de me calmer, c’est pas le moment de gâcher la fête…. Elle reprend pas gênée le moins du monde : « Aller viens avec moi toi… »

Elle essaie de m’attraper la main, une expression coquine sur le visage mais je m’éloigne d’un grand pas en direction de Kay que j’entoure tendrement de mon bras avant de répondre en fixant l’intruse froidement cette fois. J’en ai marre d’être sympa, après elle va se croire tout permis la chaudière !

« T’as pas compris je crois. J’ai dit non. Je ne suis pas intéressé. »

Les femmes nous réclament l’égalité. Le non doit être un non. Ouais ok, mais ça marche dans les deux sens hein ! Mégère ! Gnnnn ! Faut que je me calme, j’veux rester zen pour Kay, j’veux pas qu’elle se sente mal. C’est son anniversaire, sa soirée, c’est elle qui compte. J’inspire profondément en espérant que la malotru s’en aille. Vu comme elle est belle et assurée, c’est sûrement le genre de nana qui n’a pas l’habitude qu’on lui dise non. Je le vois bien à sa trogne vexée et méprisante. Mais je ne démords pas et je tiens fermement Kaylee contre moi. Si y’en a bien que je veux près de moi c’est elle. Si Kaylee avait été ma copine, je l’aurais probablement embrassée passionnément sous le nez de l’affreuse. Mais ça, c’est dans mes rêves. Je lui adresse d’ailleurs un regard, pour voir sa réaction, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas de l’avoir serrée contre moi comme ça.



MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1225
POINTS : 7006



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Jeu 21 Juin - 16:25



   
Fais un voeu
Sujet Libre

La fille continue son manège et, manque de chance, je n'ai toujours pas trouvé le moyen de me fondre dans le carrelage. La remarque qu'elle me rétorque me fait piquer un fard gigantesque. Déjà pour les images dérangeantes qui me viennent en tête. Et ensuite pour la dérangeante sensation qu'elle abat directement sur mes épaules. Je n'ai franchement aucun souvenir du nom de cette fille. Mais elle n'a eu besoin que d'un regard pour me faire sentir comme une vieille chaussette oubliée dans la machine à laver. Elle a bien décidé de faire d'Aiden son quatre-heures de la soirée, et de toute évidence j'ai plus l'air d'un truc encombrant qu'un véritable obstacle. Je me sens vraiment mal soudain. Et si Aiden avait envie de profiter de la soirée ? S'il avait déjà prévu de rejoindre cette pimbêche cette nuit, mais que je l'en avais empêché ? Un seau glacé de questions me tombe sur le crâne alors que je deviens peu à peu livide. L'inconnue essaye d'entraîner le Gardien dans son sillage. Je ne trouve rien à faire ni à redire tant que je suis gênée devant la scène. Je suis déjà en train de m'imaginer plantée au milieu de la piste de danse, seule et animée d'un sourire de circonstance totalement crispé, lorsqu'un mouvement brusque de la part d'Aiden me fait presque sursauter. D'un geste la nana est repoussée. L'instant d'après, le bras du brun entoure mes épaules. Je le sens toiser l'autre fille qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Sa bouche coloriée de rouge à lèvres se déforme sous la colère.

- C'est quoi ton problème ? Non mais tu t'es vu ? Tu crois que …

Je la vois s'avancer vers nous en pointant son doigt haineux vers le jeune homme. L'alcool est en train de lui secouer le sang. Le problème, c'est que moi aussi, je suis fortement alcoolisée. Et l'entendre insulter Aiden génère une grosse bouffé de chaleur dans mon ventre. Je romps brusquement la distance qui me sépare encore d'elle et la pousse sans ménagement en arrière.

- Tu prends de la place pour rien, et en plus ton cadeau d'anniversaire est complètement naze. Dégage.

La greluche recule et tangue sur ses talons hauts. Quelque chose de mauvais passe dans son regard. Je me demande un instant si nous allons nous battre, là, maintenant. Si  c'est le cas, je pense vraiment me faire ratatiner. Les invités les plus proches se sont tus pour s'approcher. Heureusement, certains d'entre eux tentent déjà d'agripper l'autre fille pour l'éloigner l'air de rien.

Je pousse un gros soupir et me tourne de nouveau vers Aiden. Mon geste m'a amenée à me dégager de son étreinte. Ma main gauche vient alors gratter nerveusement mon coude droit. L'ambiance repart doucement tout autour, pourtant j'ai maintenant l'impression que chaque fille aux alentours lance des regards intéressés à mon partenaire. Impossible de me détendre totalement tant j'appréhende de voir la prochaine pimbêche surgir de nulle part.

- Tu devrais presque engager un garde du corps, dis donc, lancé-je avec un rire mal à l'aise. Toutes ces filles qui te tournent autour … On dirait des vautours.

Je fais mine de frisonner et essaye de sourire. L'intervention de l'autre fille reste encore marquée dans mon esprit. Quelle garce.

- Ça te dirait d'aller prendre un peu l'air ?


Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Lun 25 Juin - 20:56

Fais un vœu Kay'

Kaylee & Friends


A mon grand soulagement Kay ne me repousse pas. Par contre l’autre chaudière n’a pas l’air d’avoir dit son dernier mot et pointe un index accusateur en se rapprochant de nous, me regardant comme si j’étais le dernier des enfoirés. Doucement madame, j’suis juste pas du genre à dire oui à n’importe qui ! Et puis mon cœur est déjà pris voilà ! T’façon t’as même pas d’arguments ! Je sens Kay qui se dégage de mon étreinte et qui s’avance dangereusement vers l’allumeuse. J’suis surpris, je m’attendais vraiment pas à ça. Je sais que Kay a son petit caractère, mais avec sa bouille toute gênée tout à l’heure, je m’attendais pas à voir un tigre débarquer. Bon sang, je suis aux anges. Oh merde, elle l’a vraiment poussée ? Elle a vraiment dit ça ?

Ahuri, je regarde ce qui se déroule sous mes yeux. Je me demande s’il faudra que je m’interpose…je me tiens prêt, on sait jamais. Elles se fusillent du regard, prêtes à se jeter dessus. Et la simple pensée que c’est pour moi me collerait presque un sourire débile. Kaylee prend ma défense….Kay est en train de prendre ma défense ! Oh mon dieu, tout n’est pas perdu. Faut que je me retienne ou c’est des larmes de joie qui vont sortir là. Oh bon sang ! Les mouvements autour de moi, les regards qui pèsent sur notre drôle de trio me rappellent à l’ordre. Toujours sur le qui-vive, j’attends qu’il se passe un truc. Finalement des gens, sûrement des amies de la pimbêche, viennent l’attirer ailleurs sous des protestations vexées. Après un dernier regard haineux à notre adresse, elle s’en va la tête haute, méprisante. Bon vent !

Mon regard se pose de nouveau sur Kaylee qui a l’air plus secouée qu’elle ne veut le montrer vu le soupir qu’elle pousse. Oh ma Kay ! Je la regarde, admiratif, celle qui de nouveau paraît inoffensive et pacifique. Elle est encore gênée et je suis prêt à tout pour la faire se sentir mieux. A tout. J’ai fichtrement envie de l’embrasser, là, devant tout le monde. Mais…argh, je sais que ce n’est pas le moment. Je soupire discrètement. Elle est trop ivre pour que je me permette un truc pareil, en plus, là elle regarde partout comme si quelqu’un d’autre allait débarquer pour nous insulter. Sa remarque m’arrache un rire franc.

« Je peux t’engager alors ? Tu lui a fichu une sacrée trouille, mais elle était trop fière pour partir en courant. »

Je lui adresse un clin d’œil complice. Je blague, mais c’est pensé aussi. Je suis certain que la nana de tout à l’heure n’aurait pas osé avancer plus. Kay a beau avoir une bouille adorable, quand elle est en colère, ses yeux lancent des éclairs et donnent envie de se faire tout petit et de dire "Oui maîtresse". Je souris encore plus quand elle me propose de prendre l’air.

« Avec plaisir ! »

Je lui donne mon bras pour aller jusqu’à la porte du pub, après avoir essayé d’éviter rien qu’une quarantaine de personnes bien beurrées. Je lui ouvre alors la porte comme un gentleman.

« Après vous maîtresse… » Oh putain le con, rattrape-toi ! « …de la soirée ! » J’espère qu’elle relèvera pas. Oh l’abruti que je fais. Une fois à l’extérieur, je suis surpris d’entendre des hurlements stridents.

« Qu’est-ce que… »


Oh la vache, c’est Tête-de-balai qui crée autant d’hystérie ? Je le plaindrais presque tiens. Mais je suis ravi. Ça le tient loin de Kay…mon regard se porte sur elle pour voir sa réaction. Est-ce que par hasard, elle voulait aller dehors pour le voir ? Mon cœur se serre déjà à cette idée.



MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1225
POINTS : 7006



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Mar 26 Juin - 23:19



   
Fais un voeu
Sujet Libre

L'accident me laisse quelque peu à fleur de peau. Je n'ai pas l'habitude d'avoir le sang chaud. En vérité ça ne tient qu'à la quantité astronomique d'alcool qui coule dans mes veines. Rien qu'en y repensant, à imaginer de nouveau le visage tiré par la colère de cette fille en train d'insulter Aiden, je sens une colère inhabituelle palpiter dans ma poitrine. Je soupire sans discrétion. La réplique de mon compagnon me fait pourtant à nouveau piquer un fard. J'ai presque honte d'avoir réagi de la sorte maintenant.

- Je crois que je me suis surtout fichue la frousse à moi-même, tu sais !

Je passe mes doigts sur mes joues brûlantes, mais rien n'y fait. Mon visage doit être tout rouge, c'est grillé. Heureusement pour moi, il accepte d'aller prendre l'air. Je réponds à son sourire, soulagée, et me glisse dans son sillage pour atteindre la porte du bar. Il fait une chaleur étouffante ici. Je me demande comment tout ce petit monde fait pour tenir dans cette salle sans succomber sous le poids de la température. Je zigzague parmi la foule sans m'empêcher de jeter des petits coups d’œil suspects autour de moi. Je crains un peu de voir la fille hystérique de tout à l'heure revenir à la charge. Pas pour Aiden cette fois, mais plutôt pour se venger de mon geste. Ce genre de garce n'aime pas se faire remettre à sa place. Elle serait bien capable de surgir de nulle part pour me renverser un verre de coca dans le décolleté.

Mais la porte arrive avant que la grognasse ne réapparaisse dans mon champ de vision. Aiden lance quelque chose que je ne suis pas sûre de saisir. Ce que je comprends me laisse trop dubitative pour que cela puisse être ce qu'il a vraiment dit … Je suis vraiment ivre, ma parole. Un sourire imbibé d'alcool plus tard, je me laisse entraîner dehors avec bonheur. L'air frais de Manchester mord ma peau avec délice. Je savoure ce changement de température juste un instant, avant que les cris fous des groupies d'Orion ne me scient les tympans.

- Est-ce qu'elles sont en train de lui arracher ses vêtements ?

Je reste bêtement plantée sur le trottoir aux côtés d'Aiden. Nos regards ont d'eux mêmes convergé vers l'attroupement de fans en délire. Personne n'a remarqué notre sortie. Et c'est tant mieux. Une grimace compatissante sur les lèvres, j'essaye d'apercevoir mon meilleur ami assaillit d'un nuage d’oestrogène dégénéré. Le pauvre ! La raison – ou du moins ce qu'il en reste – me pousse cependant à me faire toute petite. J'ai affronté une bimbo au rouge à lèvre défait il y a de ça quelques minutes, pour la première fois depuis de bien longues années. Et maintenant une armée de groupies ? Tu tiens vraiment à te faire écartelée vive, Kaylee ? Plus encore, les couinements aiguës de ces dames me rendent particulièrement dingue. Ça résonne sous mon crâne, en plus d'être sérieusement amplifié par mon état d'alcoolémie.

Je finis par tirer Aiden par le bras un peu plus loin. Je m'incruste dans la petite ruelle adjacente non loin du Claddagh, qui nous coupe déjà suffisamment du vacarme provoqué pour le musicien. Ça sent clairement les poubelles ici. Mais tant pis. Je ris sans trop savoir pourquoi.

- Quelle soirée !

Mon dos rencontre le mur un peu maladroitement. Finalement, la foule d'invités avait le mérite de me faire tenir debout sans tomber.

- Quelle heure est-il ? Je crois … Je crois qu'il va être l'heure de rentrer, bientôt. Il faudrait que je retrouve l'endroit où j'ai laissé mes affaires ...

Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Ven 29 Juin - 11:13

Fais un vœu Kay'

Kaylee & Friends


Moooooh elle est trop mignooooonne. Je craque tellement pour cette nana. Elle vient de me dire qu’elle s’est fait peur toute seule. J’aime tellement sa spontanéité ! Elle est adorable ! Mais je sens bien que cette histoire la met mal à l’aise, alors, j’arrête de blaguer.

« Merci en tout cas, de m’avoir défendu, ça me touche beaucoup. »


J’ai un grand sourire affectueux sur la face, après quoi, je la suis à l’extérieur assurant ses arrières et… mes fesses, on est jamais à l’abri d’une fille qui n’a pas les yeux en face des trous à cause de l’alcool. Kaylee est aussi surprise que moi par la folie des groupies qui entourent Tête de balai. Sa remarque me fait glousser. Je le plaindrais presque. Enfin, je plains surtout Sarah. Mais, je ne la vois pas. Elle a dû rester à l’intérieur. J’ai le vague sentiment de l’avoir aperçue avec un autre blondinet. Le même qui s’est gentiment foutu de la gueule de Kay….Hum…ptetre bien et alors ? C’est un moindre mal quand on voit la horde de fille qu’il se paie de son côté.  Je me demande si Kay serait jalouse si j’étais à la place de Tête de balai…. Je sens qu’on me tire par le bras et ça m’arache à ces stupides considérations. Mon regard se pose sur Kaylee alors qu’elle cherche à s’éloigner des cris. Je suis soulagé de voir qu’elle ne cherche aucunement le contact avec l’autre blond décoloré et la suis docilement, trop content d’être privilégié.

Oh, elle m’entraine dans une petit ruelle ? Huhuhu. Une petite ruelle sombre, rien que nous deux ? Elle est audacieuse quand elle est bourrée ! Bon. Ça sent clairement les poubelles et c’est loin d’être romantique, mais au moins ça a l’avantage de nous protéger des cris hystériques. Elle se met à rire, je crois que c’est nerveux. Mais ça ne change rien au fait qu’elle est adorable. Mon cœur s’emballe un peu trop quand je la vois rire comme ça. J’ai chaud d’un coup ! Mais dans tous les cas, je n’en profiterais pas. C’est pas réglo. Même si je crève d’envie de l’embrasser, ma conscience me retient. Je rigole à mon tour sur son commentaire.

« Tu l’as dit ! »

J’ai failli ajouter « bouffi » mais c’est con un peu. Je la vois qui s’adosse au mur un peu brutalement. Ses jambes doivent être instables. Je souris tendrement. Après une journée et une soirée pareille, elle doit être bien crevée. D’ailleurs elle demande l’heure et suggère qu’il est temps de rentrer. Je check rapidement ma montre.

« Ouh...ah ouais, il est quand même presque une heure du mat’ ! Je vais te raccompagner ! Mais d’abord, allons chercher tes affaires. Ou non, tu sais quoi ? Je vais t’accompagner jusqu’à ta voiture et j’vais aller chercher tes affaires pour toi.
»

Je suis quand même un peu déçu de mettre un terme à la soirée. J'aime bien être avec elle. Puis ça me semble de plus en plus naturel. En tout cas je me sens beaucoup plus naturel avec elle. Je lui donne mon bras pour qu’elle puisse s’appuyer, un grand sourire aux lèvres. Retrouver sa voiture est laborieux. Elle ne se souvient plus où elle l’a garée, je déduis que c’est le parking de son boulot. Heureusement que c’est pas loin du pub. Je suis à moitié obligé de la porter. Et son discours est de moins en moins cohérent. Fatigue et alcool….ah la la. Mais je me plains pas, ça me permet de maintenir un contact entre nous. Je l’installe tant bien que mal sur la place du passager et je lui assure que je reviens vite. Par précaution, j’embarque les clefs, ce serait bête qu’elle décide de se mettre à conduire maintenant. Puis j'lui ai promis de ne pas la laisser conduire ! Un aller-retour au Claddagh plus tard, les bras chargés de cadeaux et même de cette satanée brioche que j’ai pas eu le cran de laisser sur place. Je dépose tout sur les sièges arrières de la voiture de Kay et  je m’installe au volant.

« Kay, c’est quoi ton adresse ? Kay ? »

Je tourne ma tête vers elle. Elle dort et comme une souche en plus. J’essaie de la réveiller en tapotant son épaule, mais ma belle endormie ne réagit que par un grognement. Ok. Bon. Je réfléchis à la meilleure option et la seule qui me vient c’est chez moi. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas et qu’elle ne me traitera pas de pervers. J'attache sa ceinture avant d'attacher la mienne. Je démarre et précautionneusement, je prends la route. Fait longtemps que j’ai pas conduit une voiture moi.



MademoizelleZ

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

rêveur

avatar



Qu'elle dise non ou qu'elle dise oui, elle finira dans mon lit

INSCRIT DEPUIS LE : 17/11/2017
MESSAGES : 18
POINTS : 211



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Dim 29 Juil - 22:49

HRP:
 



   
Fais un voeu
Sujet Libre

La femme demande à être dominée par l'homme.
C'est son rôle, sa raison d'être, et la seule chose qui créé en elle un attrait sexuel profond pour le sexe masculin. N'importe quel nigaud minable trop gentil pourra s'assurer que sa femme le trompera plusieurs centaines de fois avec des mâles bien plus virils et décideurs que lui. Sa gentillesse, ses bonnes actions, sa naïveté, sa bonne volonté n'y changeront rien. Elles se retourneront toutes contre lui, et une fois que sa femme l'aura piétiné, et réduit à plus bas que terre, qu'il en sera rendu à ramper sans la moindre dignité pour elle, elle le quittera sans une once de pitié.

Ce que les femmes veulent, c'est un homme qui les domine sur tous les plans. Le plan financier, le plan intellectuel, le plan physique et le plan du caractère. C'est la première chose à savoir lorsqu'on veut séduire une femme.

Pour les femmes mûres, comme Sarah, le plan financier domine les autres, étant donné qu'une femme reste éternellement vénale, et le devient de plus en plus avec l'age. Ici j'ai ma carte à jouer, et c'est pour cette raison que je me réjouis, sourire carnassier à l'appui, qu'elle me demande du vin.

Je commande sans plus tarder le vin le plus cher dont le barmaid dispose, en faisant en sorte que Sarah remarque que c'est une habitude et une broutille pour une personne de ma fortune, en espérant qu'elle s'excite toute seule avec cette bouteille qui fera rapidement monter la chaleur à ses petites joues.

Suite à quoi, cette fois, malgré ma très forte envie d'imaginer son corps divinement sculpté se voir être pris fermement dans toutes les positions les plus violentes du monde, et malgré la magistrale fébrilité de mon membre chaud qui se gorge de sang dans mon entre-jambe, je reste profondément concentré sur ce qu'elle me dit, tout en faisant semblant de ne pas vraiment écouter. Je ne veux rien louper, c'est ma seule chance, cette fois c'est à moi de faire le spectacle !

Je l'ignore à moitié, et finis par lui répondre, mon verre de vin dans la main.

- Oui. dis-je, m'approchant d'elle pour qu'elle m'entende malgré la musique. Commercial, c'est le terme qui convient si on voit les choses de notre oeil moderne.

J'ai envie de me lancer, je vais nous rapprocher. C'est parti pour le Todd-Show, plus personne ne pourra m'arrêter, je suis une machine en fusion, la seule contrainte sera la longueur de la nuit que nous allons passer ! J'approche encore mes lèvres de son oreille en touchant doucement son bras nu de mes doigts.

- Tu veux que je te dise... ce qui créé un tel mou dans la carrière de tous les artistes, Sarah ?

Dieu du ciel ! Son bras est si doux ! Comment fait-elle pour que sa peau respire une telle fraîcheur et exhale tant d'hormones sexuelles débordantes de virulence ? Est-ce qu'elle utilise une quelconque crème hydratante secrète aux extraits de pulpe de sexe de pucelles ?
J'ai failli éjaculer, mais je me suis retenu. Je poursuis, tentant de rester sensuel, de toute façon c'est maintenant ou jamais.

- Ils s'enlisent dans les sensations qu'ils connaissent déjà. Ils ne tentent plus rien de nouveau, ils se contentent du confortable en méprisant la jeunesse et la folie qui les ont rendu grands. La pureté des grandes émotions, des grandes libertés qu'ils ont prises, se trouve étouffée par leur routine fade, leur paresseux confort, leur vie qui devient plate et morne. Ils oublient de se laisser le droit de rajeunir, de tenter de nouvelles expériences, de se laisser aller à d'autres sensations fortes, toujours plus folles que les précédentes. Ils n'osent plus penser qu'en chaque instant ils peuvent tenter de nouveaux voyages, de nouveaux paris, de nouvelles saveurs. Pourtant personne ne leur interdit.

Je retire mes doigts, il était temps. J'ai failli craquer. M'accoudant au comptoir, prenant une pose un minimum crédible, je rajoute en souriant :

- C'est bête de s'interdire tout seul des nouvelles sensations, de ne pas laisser sa chance à ce que l'on a pas encore essayé, tu ne trouves pas ? La vie est suffisamment courte comme ça, non ?

Si j'en avais le cran je l'inviterai à danser, pour conclure en beauté. Malheureusement je risque d'éjaculer avant que nous n'ayons commencé à avoir un rapport sexuel, ce qui promet une moins bonne nuit que prévu. Je préfère la laisser cogiter avec cette question. J'ai l'impression de ne pas lui avoir laissé le choix, vu comment je lui ai formulé, et avec l'alcool qu'elle est en train de descendre, elle est obligé d'être d'accord avec moi.

En étant d'accord avec moi, elle m'accorde un point, elle me donne le droit de me rapprocher.

Orion est foutu.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières




INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 902
POINTS : 6927



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Lun 30 Juil - 10:08


 
         
Kaylee & cie

           

             
       
Fais un voeux Kay'


     
         


Pourquoi je m’inflige ça déjà ? Ca fait déjà plusieurs minutes que je suis là, à me battre contre les groupies qui m’assaillent, contre leurs cris aigu qui déchirent mes oreilles alors que je m’efforce de sourire une enième fois, pour une enième photo. J’en ai marre, ma patience est mise à rude épreuve. C’est typiquement dans ce genre de cas que je regrette d’être aussi célèbre. J’aurais dû me contenter des livres ou de la musique classique, mais non, il avait fallu que je veuille me perdre dans ma romance à coups de guitare vibrant entre mes doigts. Et à cet instant, je le regrettais amèrement. S’aurait été plus simple si j’avais eu un garde du corps, et cette pensée tenace s’accrochait à moi en même temps qu’une pétasse blonde visiblement bien décidée à me rouler une pelle sans mon accord. Plus les minutes passaient et plus j’avais du mal à gérer, à les repousser et à garder mes vêtements en place. Au secours bordel ! Que quelqu’un m’aide à me sortir de là !

Mais non, rien, personne ne pointe son nez. A croire qu’ils ont déjà oublié mon existence, à l’intérieur. Après tout rien de plus normal, ce n’est pas comme si c’était mon anniversaire. D’un air gêné, essayant de garder mon calme, j’essuie une nouvelle trace de rouge à lèvres alors que des lèvres viennent de s’échouer sur ma joue. Lorsque la porte de l’établissement s’ouvre pour découvrir Kaylee, je lui envoi un regard de détresse qu’elle ignore royalement, préférant s’éloigner avec son Don Juan Gardien de mes deux. Je le déteste, cette enflure de voyeur. Je le déteste encore plus en le voyant la suivre dans une ruelle attenante, semblant presque content de me voir dans une telle situation. Ca se réglera en rêves, je m’en fais déjà mentalement la promesse.

Finalement, au pris d’une volonté et d’un acharnement surprenant, j’arrive enfin à m’extirper de la situation pour rentrer dans le bar, m’excusant platement d’un sourire presque triste alors que toutes me dévisage, au bord des larmes alors que j’ai déjà un pied à l’intérieur. J’arrive à me faufiler, à refermer la porte derrière moi pour mieux prendre appui dessus, on ne sait jamais qu’il y en aurait une plus folle que les autres. Je suis débraillé, les cheveux en bataille, sans doute encore plein de traces de rouge que j’ai essayer d’enlever. Faites moi penser à foutre un coup de boule à l’inventeur du rouge à lèvres waterproof. J’essaye de reprendre contenance, de me recoiffer et de remettre mes vêtements en place avant de réinvestir les lieux comme il se doit. Mon regard cherche ma bien aimée que j’ai hâte de retrouver, de serrer dans mes bras et d’embrasser pour effacer ce qu’il vient de se passer. Sauf que. A la seconde où mon regard se pose sur elle, c’est une scène atroce que je découvre. Mes sourcils se froncent et mes poings se serrent à la vue de l’homme à ses côtés. Cet homme qui susurre à son oreille en lui touchant le bras, tout sourire qu’il est. Une colère sourde m’enserre le ventre, me monte au cerveau avant même de pouvoir dire ouf. Ma mâchoire se serre et un rictus se forme sur mes lèvres. J’ai envie de lui démonter sa sale gueule de blondinet arrogant, je rêve de faire voler ses dents tellement fort qu’elles iraient s’enfoncer dans le mur et que jamais personne ne pourrait les retirer. Le sourire de Sarah me fait l’effet d’une lance en plein coeur. Elle a l’air heureuse que ce mec, cette enflure s’intéresse à elle, lui fasse clairement du rendre dedans. Il ne manquerait plus qu’elle glousse tiens, ce serait le pompom. Je me sens de trop, partagé entre l’envie de me jeter sur lui et celle de me barrer, vite et bien. Parce que visiblement, je n’existe plus. Visiblement, la femme que j’aime ce fou bien d’avoir un mec. Est-ce que c’est vraiment ça ? Est-ce que j’étais assez stupide pour ne pas voir ça ? Pour ne pas me rendre compte de ce qu’elle fait dès que j’ai le dos tourné. Ca fait mal. Foutrement mal. Mon coeur se fait piétiner frénétiquement, sans possibilité d’échappatoire. Et j’enrage, sentant les larmes me monter aux yeux que je devine devenir rouge. J’ai besoin d’un verre, j’ai besoin d’oublier ce que je vois. J’ai besoin de détourner le regard. De m’enfuir. Maintenant.

Mes pas m’amènent un peu plus loin, là où je peux tout voir de leur échange. Je n’arrive pas à décrocher mon regard de la scène, de chaque geste, chaque échange, chaque contact, chaque sourire. Mon coeur me brûle, je me déteste de ne pas être capable d’y mettre fin, de ne pas pouvoir m’interposer et reprendre ce qui m’appartient. Je la hais d’apprécier autant ce que ce connard lui offre. Je la vois boire, je la vois agir le plus naturellement du monde et ça me rend malade. Mes doigts glissent sur la gourmette que j’ai à mon poignet, celle qu’elle m’a offert durant notre voyage. Celle qu’elle m’a donnée avant qu’on ne s’avoue notre amour. Ca me bouffe, me fait vider le verre que j’ai devant les yeux cul sec, même si je n’ai pas la moindre idée de ce qu’il contient ou à qui il appartient. Les yeux rivés vers la tête blonde, j’attends qu’il fasse une erreur, j’attends qu’il la lâche, qu’il s’éclipse, je l’espère de tout mon coeur. Parce que je fais pas le poids. Parce que si j’avance, si je les rejoins, je le tuerais sans le moindre remord et Sarah me détestera, ne comprendra pas, m’engueulera, je le sais avant même que cela se produise, ça tourne dans ma tête comme un mauvais film. Mes pensées sont confuses, une petite voix que je ne connais que trop bien revient murmurer à mon oreille. Ca faisait longtemps, qu’elle n’était pas venue me hanter, qu’on ne l’avait pas provoquée. Il suffit d’un rien, il suffit d’une rage sourde que j’essaie de contenir pour la voir revenir, cinglante, glaciale et horriblement tentante, mêlant tout ce que j’essaie de réfréner depuis des mois, voir des années. Pour la première fois depuis bien longtemps, elle m’apparait de plus en plus justifiée, de plus en plus tentatrice, à la limite du raisonnable, abattant sur son passage la moindre certitude que j’ai mit tant de temps à construire. En quelques instants, tout s’effondre, tout s’efface en même temps qu’un sourire carnassier s’étire avec lenteur sur mon visage. J’ai trop mal pour résister, pour ne pas me laisser aller à des idées bien sombres, comme de vieilles amies que je n’ai pas revues depuis longtemps. Bien trop longtemps.


(c) BlackCat

_________________
before the storm begins


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



☼ I love you My Sun and Stars. ✩✩
INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 783
POINTS : 6531



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   Lun 30 Juil - 18:27


Fais un voeu Kay'

Tout le monde

Dubitative face à la réponse de Todd, elle fut quelques peu refroidie par son manque de conviction. N’était-il donc pas réellement du même avis ? Elle se demandait même s’il l’avait écoutée. Elle espérait pouvoir réellement entamer une discussion autour de la musique, mais visiblement, ça ne prenait pas. Elle but une nouvelle gorgée et lui sourit poliment. Pourtant, il se rapprocha avec un air mystérieux sur le visage, comme s’il comptait lui révéler un grand secret. Intriguée et curieuse, elle se pencha à son tour, tendant l’oreille dans cette assourdissante ambiance de fête. L’alcool aidant, elle sentit tout de suite quelque chose qui la chatouillait sur son bras, mais trop flemmarde pour vérifier ce que c’était, elle se contenta d’écouter. Avec les nombreux verres de vins qu’elle avait bu, il lui était difficile de se concentrer sur ce qu’il disait en plus du reste.

Elle songea subitement à Orion qui commençait à lui manquer. Alcoolisée, elle devenait une machine à câlins. Mais la seule personne qu’elle avait réellement envie de câliner, constamment, c’était Orion. Son musicien, son amoureux. Elle se mit soudainement à penser à leur échanges de vœux d’amour dans la jungle, un grand sourire s’afficha sur son visage. Mais il se mua en incompréhension lorsque elle entendit seulement les derniers mots de la phrase de Todd. Elle s’en voulut un peu d’avoir divagué. N’avait-elle pas fait exactement ce qui l’agaçait que les autres fassent ? Qu’allait-elle bien pouvoir répondre au jeune blondinet ? Elle attendit un peu, essayant de reconstituer le fil. Pourtant, personne ne leur interdit. Personne ne leur interdit quoi ? A qui ? Ah oui….aux artistes…mais….pourquoi il parle de ça déjà ? Il s’éloigne un peu, la sensation de chatouillis disparaît. C’était donc lui. Sarah eut envie de pouffer, c’était mignon d’essayer de la draguer, mais non seulement il était bien trop jeune pour elle, mais elle avait surtout déjà quelqu’un qui lui suffisait amplement.

Son interlocuteur finit par reprendre la parole, Sarah lui sourit alors. Enfin, elle pouvait rattraper la conversation ! « Je suis tellement d’accord avec toi ! » Sarah fronça les sourcils pour elle-même. Venait-elle vraiment de parler comme ça ? Elle se recula un instant et porta une nouvelle fois son verre de vin à ses lèvres. Peu importe. C’était la faute du vin. Elle n’arrivait plus trop à réfléchir mais les paroles de Todd ravivaient des souvenirs de moments passés avec Orion. Pour sûr, elle ne se privait pas du tout de vivre de nouvelles sensations depuis qu’elle était avec lui. « Je faisais partie des personnes qui ne s’autorisaient rien de fou, et puis, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a fait faire des folies. » Elle avait les yeux qui pétillaient. D’ailleurs, elle se mit à chercher cette fameuse personne du regard. Qu’est-ce qu’il fichait ? Où était-il ? Aucune tête d’ange à l’horizon. Elle se renfrogna. « Mais visiblement je ne suis plus suffisante. » Voilà qu’elle marmonnait pour elle-même. Elle se resservit un verre de vin qu’elle se mit à boire à grandes gorgées. La tête lui tournait. Elle voulait oublier qu’il était absent depuis si longtemps parce qu’il était avec d’autres filles, plein d’autres filles !

La jalousie prenait le dessus à présent et elle posa brutalement son verre sur le bar. Si brutalement qu’il se brisa et que le vin commença à couler partout, même sur sa robe. « Rooooh merde désolée… » Elle glissa en bas de son tabouret mais ses jambes ne répondirent pas correctement et elle dû se retenir à Todd. Assénant brutalement sa main sur son épaule pour retrouver l’équilibre. « Oups. » Elle s’excusa encore. « Désolée hein, mais… » Elle prit une grande inspiration, c’était difficile de parler à présent. Sa langue lui semblait bien lourde. « ….faut que j’aille nettoyer ça aux toilettes. » Elle soupira et adressa un petit sourire au blondinet avant de tourner les talons et partir en tanguant entre les danseurs afin de rejoindre la porte du fond. Elle s’aspergea le visage d’eau mais elle ne vit qu’une femme soûle lui retourner son regard cireux. Si Orion ne débarquait pas rapidement, elle rentrerait toute seule. Pourquoi l’attendrait-elle de toute façon ? Il était entouré de nenettes en chaleur… elle ne lui manquait pas n'est-ce pas ?

MademoizelleZ

_________________


What should I do with the two of you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fais un voeu Kay' ♦ (RP Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» Demain soir... je fais une raclette
» presse libre, l'appel de la colline
» Test : Attendez-vous trop de votre couple ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester East. :: Le Claddagh.-