AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Ven 26 Mai - 23:09


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
Et donc, Baptiste, plus que de voir, aimait faire des auditions, ou au moins, servir à quelque chose au niveau de la voix. Du coup, ce jour là, plutôt bien habillé - dans le sens où il avait mis des habits que sa tante n'avait eut de cesse de lui désigner de très correct, en les lui achetant -, sans qu'il ne sache exactement à quoi ça ressemblait, sinon que c'était plutôt confortable, il était sorti. Avec la canne, bien évidemment, il n'avait pas eut vraiment d'autres choix, parce que pour le coup, il allait assez loin.
Se promenant dans les rues, il fini par arriver au point de rencontre avec le compositeur qui l'intéressait. On lui avait dit beaucoup de bien de celui-ci, surtout qu'au niveau du style, cela ressemblait à ce que l'aveugle aimait à chanter. Il espérait que ça se passerait bien, que ça soit au niveau de sa voix, qu'au niveau du jugement que la personne pourrait avoir de lui. Après tout, il pouvait très bien arriver que la personne désapprouve le fait qu'un aveugle veuille chanter. C'était très con, mais ça arrivait.
Baptiste avait pris de quoi enregistrer, histoire de pouvoir retenir ce que la personne chanterait ou lui dirait. Il s'approcha de lui, comme il put, puisqu'il ne voyait rien. Il entendait juste les bruits ambiants du point de rencontre. Un café simple, idéal pour la tranquilité.
Baptise se posa doucement, et attendit, en commandant de quoi boire, donc, en l'occurence, un bon café sans sucre. Alors qu'il le buvait, il entendit des pas approcher non pas d'autre part, mais de lui, et sans quitter son regard sur nul part - vu que ses yeux regardaient bien où ils voulaient vu qu'ils ne voyaient rien -, il lâcha un :

- Orion Blackburn ?

Si ce n'était pas lui, il allait avoir l'air d'un abruti, mais Baptiste ne pouvait être sûr de rien, et tant pis. Il avait voulu faire les premiers pas, dorénavant, il devait assumer ses actes.

© Miss Pie



Dernière édition par Baptiste Madigan le Ven 4 Aoû - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Sam 27 Mai - 12:12

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Aujourd'hui était un jour particulier. Outre le fait que je n'avais pas eu de crise de la journée, que je me sentais relativement bien, pour une fois, j'avais un rendez-vous. Un inconnu m'avait contacté pour me parler musique. Il désirait qu'on s'associe, que lui chante et que moi, je compose. Il voulait faire vibrer mes écrits d'une autre manière, les faire vivre une nouvelle danse. Une autre interprétation. Peut-être aussi de nouvelles chansons ? Celles qui n'étaient encore qu'à l'état d'ébauche ? Un sourire sur les lèvres, je me préparais alors que notre rencontre était imminente. Habillé d'une chemise, un jean plus ou moins troué et mes rangers aux pieds, je décollais, ma guitare accroché à mon dos. Je n'avais pas spécialement préparé les choses, je préférais laisser la magie s'opérer, voir si ou non, nous étions connecté d'une quelconque manière. Pour moi, la musique était avant tout une question de feeling.

Curieux, j'essayais de m'imaginer la scène tandis que mes pas me menaient vers le point de rendez-vous. Les yeux levés vers le ciel, profitant de la chaleur qui s'était abattu sur la ville, je failli manqué de foncer dans une gamine qui ne regardait pas devant elle. Jurant légèrement, je préférais éviter sa mère, outrée que je puisse considérer son enfant comme une bestiole écrasable. Pendant quelques secondes, un sourire mauvais se dessinais sur mes lèvres tandis que je m'imaginais déjà faire de sa nuit un véritable cauchemar. Je m'en délectais d'avance.

Pour l'heure, une chose bien plus importante allait retenir route mon attention. Alors que j'entrais dans le café où nous étions censé nous retrouver, je cherchais mon inconnu du regard. C'était un endroit assez spacieux permettant à tous d'avoir une certaine tranquillité. Parmi toutes les personnes présente, il n'y en avait néanmoins aucune qui me semblait correspondre à ma recherche. J'avais rapidement repérer un gardien au loin, il nous suffit d'un regard échangés pour décider de nous ignorez cordialement.

« Orion Blackburn ? »

Je me retournais d'un coup, faisant face à mon interlocuteur. Stupéfait, je découvrais le visage d'un jeune homme que je ne connaissais que trop bien. Mon égaré favori. Baptiste. Le Baptiste. Celui que je hantais depuis un bout de temps. Ce n'était pas moi qui l'avait rendu ainsi, ce n'était pas par ma faute qu'il avait arrêté de croire en ses rêves, mais j'étais celui qui s'en nourrissait aujourd'hui. Il était mon repas facile et j'étais la représentation de tout ce qui l'effrayais le plus. J'étais son démon. Le vrai, celui qui l'empêchais de dormir, littéralement. Etait-ce vraiment lui ? Se pourrait-il qu'il soit aussi mon inconnu ? Je le détaillais des pieds à la tête, voulant être sûr de ne pas rêver avant de m'avancer à lui répondre. Pendant un temps, je fus divisé entre l'envie de m'éclipser, de le laisser continuer à vivre sa vie et celle de commencé un manège que je trouvais extrêmement amusant. Je décidais de suivre mon instinct, m'asseyant en face de lui, prenant soin de déposer ma guitare à mes côtés.

« C'est moi-même. J'espère que vous ne m'avez pas trop attendu. »

Mon regard se promenait sur son visage, décelant ce que je savais déjà, un handicap certain qui l'empêchais de me reconnaitre, ou même de me voir. Quand bien même était-ce le cas, il y avait très peu de chance qu'il y soit arrivé. Après tout, il était rare que je garde forme humaine dans le monde des songes. Confiant, je souris d'autant plus, ayant d'autant plus hâte de voir où tout cela allait pouvoir nous mener.

« Vous vouliez me rencontrer ? »

Je notais également qu'il c'était mit sur son trente et un. Un costume, reflétant le simple fait qu'il prenait se rendez-vous à coeur, son désir de m'impressionner, de faire bonne figure. A moins qu'il soit toujours habillé de la sorte ? J'en doutais fortement. J'étais d'autant plus impatient d'entendre ce qu'il avait à me proposer.
(c) sweet.lips

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Sam 27 Mai - 17:01


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
Content de ne pas s'être trompé, ce qui pouvait beaucoup trop souvent arrivé, Baptiste se rasséréna, et attendit d'entendre l'autre s'installer, pour tenter de se tourner vers lui. Cela allait, au niveau des sons, il parvenait à se repérer, même si au fond, son regard, ne savait toujours pas où se poser, ce qui déconcertait en général les gens. Mais Baptiste se fichait bien de savoir ce que les gens pensaient, ou tout du moins, il prétendait que cela ne lui faisait rien, alors que ce n'était pas tellement vrai, en fait.

- Oui, j'ai voulu voir rencontrer, pour vos textes.

Au fond, Baptiste ne perdait pas de temps dans ce qu'il avait à dire. Parvenant à trouver la tasse de café qu'il avait commandé, il la sentit en chaude, et préféra encore un peu attendre avant de la boire.

- Quelqu'un m'en a parlé, et j'étais assez curieux de savoir... Ce que ça donnait. Comme je chante un peu...

Un peu, parce que jamais Baptiste n'irait à prétendre qu'il chantait tant que ça, et que c'en était son métier principal. D'autant que ce n'était pas son but, puisque lui, aimait son métier de professeur de langues.

- Je me disais qu'on pouvais se rencontrer pour en discuter, voir si on peut s'accorder là dessus. Et n'hésitez pas à commander quelque chose, si vous le désirez... Je vous l'offre.

Ca, c'était une preuve que l'homme n'avait aucune idée de qui se tenait devant lui. Il ignorait totalement que la raison de ses nombreux cauchemars - dont il ne se rappelait jamais ou presque, le contenu - venait de la personne face à lui. Sinon, il ne lui aurait sûrement pas offert du café, même pour compenser le fait qu'il l'avait invité quelque part pour "affaires". Mais du coup, maintenant c'était trop tard, et les deux allaient se redécouvrir dans la vie réelle, tiens.
Du coup, il se fit attentif, du point de vue auditif

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Sam 27 Mai - 18:11

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Il fini par en venir rapidement aux faits. Il allait droit au but, c'est quelque chose que j'appréciais particulièrement. C'était donc bien ce que j'avais cru comprendre lorsqu'il m'avait brièvement expliquer les choses lors de la prise de rendez-vous. Il voulait chanter mes compositions. Mon style lui avait plu, c'était déjà une immense satisfaction en soit. Prenant une place plus confortable sur ma chaise, je quittais son regard vide pour me demander par qui est-ce qu'il avait pu entendre parler de moi. Cette réflexion fini rapidement sa course lorsque je me rappelais que je commençais à être assez connu dans le milieu. On me connaissait autant pour mes livres que pour mes chansons, bien que j'avais pris soin d'utiliser deux noms différents. Deux noms pour deux univers différents, bien distinct et en même temps tellement proche. Il m'était apparu naturellement de faire les choses ainsi. Rare étaient ceux qui me reconnaissais en tant d'auteur.

Le jeune homme chantais donc, et par dessus le marché, n'hésita pas une seconde à m'offrir la commande qu'il me proposait de passer. Je souris, cette fois persuadé qu'il n'avait aucune idée de qui je pouvais être. Hélant un serveur, je suivais son conseil, ne serait-ce que par politesse. Commandant un milkshake chocolat, pensant avant tout à me rafraîchir et ensuite, à mon incorrigible envie de sucre. J'avais un problème avec le sucre, parmi toutes les autres choses qui pouvait être définie par le mot « problème » . Une fois fait, je reportais mon attention sur mon inconnu qui n'en était pas un, me décidant enfin à lui répondre.

« Merci. Alors... Chantez, je vous écoute. »

Il n'y avais pas mieux que ça pour que je puisse l'évaluer, au final. Les questions techniques viendraient plus tard, ce qui était important, c'était sa voix. Il pouvait avoir toute la bonne volonté du monde, si ça voix ne convenait pas, il était inutile de poursuivre.  Appuyé sur le bord de la table, j'étais tout ouïe tandis que j'attendais ma commande qui ne tarda pas à arriver. Bientôt, je pus y goûter et m'en délecter alors que toute mon attention était tournée vers lui.

« Chantez quelque chose qui vous tiens à coeur. »

Car après sa voix, c'était ses sentiments que je voulais. Tout comme étant cauchemar, c'était pour moi un besoin vital. Sans sentiments, il était impossible de donner vie à la musique. Il n'y avait rien de pire qu'une musique sur-jouée, ou pire encore, totalement placide. Alors, même si c'était sans doute trop lui demander, je le lui ordonnais malgré tout.
(c) sweet.lips

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Sam 27 Mai - 18:52


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
[Alors comme je suis très inventif, Bapt' va chanter un truc qu'Evan Peters chante, vouala.]

Au fond, Baptiste ne perdait jamais de temps dans des formules alambiqués, ou ce genre de choses. Il aimait savoir, disons. Bien que Baptiste n'était pas complètement un rustre...Juste qu'il avait mauvais caractère, voilà, tout. De toute façon, l'autre en face de lui - enfin, l'aveugle supposait qu'il était en face, vu ce qu'il entendait de lui - paru vouloir être direct aussi, lui demandant même de chanter devant...Bah tout le monde. Mais en somme, ça ne dérangeait pas Baptiste, puisqu'il savait faire abstraction des gens, vu que même s'il les entendait, il ne pouvait en faire qu'une foule compact de bruits parasites.
Alors qu'il réfléchissait à ce qu'il allait chanter, Orion sembla lui demander quelque chose qui lui tenait à coeur.
L'aveugle, qui avait des goûts bien éclectiques, n'en avait aucune idée. Et comme il ne savait pas exactement à quoi ressemblait les textes d'Orion, il n'était pas sûr de pouvoir le faire dans son style. Mais il se lança, au bout de quelques instants, alors qu'il avait cru entendre le garçon avoir son milkshake commandé.

- Come, as you are, as you were, as I want you to be.

Bref, voilà que Baptiste chantait du Nirvana, en plein milieu d'un café, où le regard des gens se tournèrent vers lui, sans même qu'il ne le voit. Il ne chanta pas toute la chanson, simplement une petite partie, qu'il jugea suffisante pour montrer ce qu'il fait.
Au fond, s'il y avait bien une chose qui ne lui faisait pas peur, c'était chanter devant tout le monde.

Quand il eut fini, il toucha sa tasse, découvrant que c'était à peine plus froid, tentant de boire un peu, faisant attention.

- Alors ? C'est à votre hauteur ?

Si ce n'était pas le cas, Baptiste n'aurait plus qu'à aller voir ailleurs.

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Sam 27 Mai - 21:43

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Moi qui m'attendais à le déstabiliser, ne serait-ce que légèrement, je fus surpris de constater le contraire. Le défi ne semblait pas le déranger le moins du monde. Chanter devant une foule de quelques personnes avait l'air de le laisser royalement paisible. C'était déjà un très bon point. Quand à moi, je me fichais bien de tous leurs regards, j'en avais même l'habitude. Pour moi, ils n'existaient même plus. Je souris alors qu'il commençais à chanter, reconnaissant sans mal des paroles que j'avais moi-même interpréter il n'y a pas si longtemps. Il avait bien choisi. Révélateur d'un goût pour se style de musique ou simple tentative de taper dans un registre proche du mien ? Aucune idée, mais j'aimais, et bien vite, j'oubliais le cauchemar qui sommeillait en moi pour faire place au musicien. Rien n'avais plus d'importance que la musique. J'aimais sa voix, j'aimais sa façon de chanter. Il avait quelque chose de particulier, indescriptible mais bien présent.

Malheureusement, il ne m'en donna pas assez pour que j'apprécie pleinement son potentiel. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Que pouvais-je faire avec si peu ? Sans un mot, frustré, je me tournais vers mon siège voisin afin  de m'emparer de ma guitare, me reculant légèrement afin de pouvoir la poser devant moi. Je ne l'écoutais plus, ou du moins si il avait parlé, je n'avais pas entendu, déjà parti dans cette chanson que je connaissais si bien. Je grattais quelques notes, chantait quelques mots, retournant ensuite mon attention sur lui.

« Reprenez, ne vous arrêtez pas. »

J'avais trouvé le truc, j'étais prêt à l'accompagner, autant par la guitare que par la voix si cela était nécessaire. J'attendais qu'il se cale sur mon rythme, laissant mon pied taper en rythme sur le sol. Sans doute me trouvait-il déjà bizarre, ne serait-ce que par mon comportement, ma capacité à me déconnecté rapidement des éléments que je considérais comme superflu. Je ressentais la musique dans toute sa splendeur. Si il arrivait à me donner ce que je voulais, on serait parti pour une nouvelle aventure.
(c) sweet.lips

_________________


Dernière édition par Orion Blackburn le Dim 25 Juin - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Lun 29 Mai - 10:16


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
Il y a une chose dont Baptiste était sur : c'était que moins il ferait attention aux gens autour de lui, plus, peut être, ils arreteraient de faire trop attention à lui. Après ce n'était pas la meilleure théorie du monde. Et preuve en est que Baptiste repenserait à ce qu'il aurait fait plus tard. Cette prise d'initiatives ou le fait que quelqu'un risque de le reconnaître plus tard, et pas lui, risque d'arriver.
Ce genre de choses moins agréable que chanter au milieu d'un café sans paraître se préoccuper de quelque chose.

Mais pour le moment, ses pensées se tournaient surtout vers ce type, Orion. Tourné vers cette constellation, il guettait sa réaction. Même si voir une réaction était impossible il laissait ses autres sens agir.

Baptiste l'entendit bouger. Il l'entendait faire quelque chose comme se saisir d'un objet dont il lui sembla reconnaître le son. Essayant d'être sur, il eut de toute façon sa réponse quelques instants plus tard. Oui c'était bien ça. Une guitare qui jouait actuellement Nirvana.

Baptiste ne pu s'empêcher de sourire à l'invitation de l'homme. De toute évidence, l'aveugle grognon avait bien choisi son option facultative : la musique l'apaisait assez.
Peut être parce que dans cette matière basée essentiellement sur l'ouïe, les gens ne se préoccupaient pas tant de la vue de leur voisin.

En fait plus que trouver tout cet ensemble de "test" étrange, il appréciait ça et se reprit, parvenant à trouver le rythme qu'il lui fallait pour continuer son chant.
Il se rendit compte que les bruits ambiants étaient en train de cesser. Que les brouhaha insupportables disparaissaient. Se mourraient. Laissant place à leur musique.

Et au fond, Baptiste n'en avait rien à faire.
Du moment que ça plaisait au type qui jouait avec lui, c'était ce qui comptait. Pour le reste, il penserait à ressasser et à stresser plus tard. Ça viendrait bien. Même juste une minute.

Baptiste chantait, et s'il y avait bien une chose qui lui faisait oublier sa cécité, c'était bien ça.

Il termina sa chanson, qui n'était pas la plus longue au monde et se tut. Jamais Baptiste ne prétenderait égaler Nirvana. Mais au moins... Il était sur de ne pas avoir chante trop faux et d'avoir maîtrisé sa voix comme il le fallait.

- Vous connaissez tout Nirvana où j'ai simplement eut de la chance ?

C'était la conclusion qu'il voulait bien tirer de cette entrevue musical qui laissait toujours silencieux le monde environnant.

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Mar 30 Mai - 21:39

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Il fini par se lancer alors que je commençais déjà moi-même à chanter les premières paroles. Je l'observais, m'arrêtant pour contempler l'effet de notre oeuvre sur son visage. Je le sentais détendu, presque soulagé. Ainsi, je l'accompagnais, n'intervenant plus par la voix afin d'apprécier pleinement  la sienne. Au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient, qu'un flot de paroles qui se voulait mélodieux perçait le silence qui c'était abattu dans la salle, je l'appréciait de plus en plus. Fermant les yeux, je me laissais entrainer par notre rythme, par notre nouveau duo.

Lorsque la dernière note fut achevée, un petit silence s'installa, une perfection me faisant doucement sourire. Ses mots me firent relever la tête, en profitant pour reprendre mon milkshake injustement délaissé. Ce n'est qu'après en avoir bu une gorgée du liquide que je me décidais à lui répondre.

« J'en connais un peu. »

Je ne pouvais m'empêcher de sourire intérieurement en pensant que dans ses rêves, je reverrais ce même visage apeuré et désespéré face à l'univers cauchemardesque que je m'amusais à construire. Sadique ? Sans aucun doute. Dans tout les cas, il serait ma seconde voix, mon nouveau souffle pour mes compositions. Je ne savais encore trop comment interpréter la chose, c'était évidemment encore flou, mais c'était un bon départ. Sans attendre alors, je reprenais ma guitare, autant commencer tout de suite non ? J'entamais un morceau, trouvant mon rythme tout en commençant un nouveau chant. Une chanson de ma composition cette fois. Je laissais les paroles s'échapper de ma bouche alors que mes yeux se perdaient dans le vide de mes pensées. Une première fois, je le plongeais littéralement dans mon univers, à me découvrir. Mes écrits reflétaient tout ce que je pouvais être. C'était un jeu dangereux, ce mettre à nu devant le monde, mais il en valait la peine, largement la peine.

Lorsque j'eu fini, je me tournais à nouveau vers lui, gardant les doigts sur les cordes tout en m'adressant à lui.

« Essaie de me suivre, apprends, chante, même si c'est pour faire des erreurs. »

Je reprenais alors le même morceau, les mêmes paroles qu'auparavant pour recommencer, autant de fois que cela serait nécessaire.
(c) sweet.lips and BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Jeu 1 Juin - 9:13


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
Un instant, Baptiste se souvint que le but dans la vie c'était aussi de boire ce qu'on avait commandé et que c'était bien beau de donner une prestation dans un moment aussi atypique, mais que le café ne se boirait pas tout seul. Mais s'il s'en souvint c'était certainement parce qu'il lui sembla entendre un geste similaire à celui de consommer sa commande, chez son voisin de table.
Baptiste bu donc une ou deux gorgées de son café, qui au moins, avait eut le temps de refroidir avec tout ça.

Orion resta vague sur ses connaissances sur la musique qu'ils avaient chanté tous les deux et Baptiste ne lui en demanda pas plus.
Alors que Baptiste se demandait ce qu'il allait se passer maintenant qu'ils avaient achevé ce morceau, ses oreilles ne tardèrent pas à entendre un autre morceau se jouer. Mais cette fois il n'était pas sur de connaître celui ci.
Les paroles n'avaient rien de familier pour lui, et Baptiste se concentra tout seul, comme un grand, pour comprendre ce que cela pouvait être, appréciant le son, et ce qui en découlait.

Puis, lorsque le morceau paru se terminer, Orion sembla lui demander de le suivre et au fond, d'apprendre cette chanson.
Pendant quelques secondes, Baptiste fut légèrement décontenancé. Après tout, pour le peu qu'il avait collaboré avec un compositeur, ça ne s'était pas du tout passé comme ça.
Il se souvenait d'ailleurs que la personne n'avait pas su comment réagir, après avoir demandé à Baptiste de bien apprendre la partition.
C'était seulement ensuite qu'il lui avait donné des enregistrements de ce qu'il savait faire.

Au fond, même si c'était assez surprenant qu'ils enchaînent ce concert dans ce café sans demander rien à personne, pour un aveugle incapable de lire des partitions, ce n'était pas si mal.
Alors, après quelques notes, comme sa décision était prise, Baptiste essaya de suivre comme le lui avait demandé Orion.
Chantant doucement il se rappelait d'un ou deux passages - les plus marquants - de ce qu'avait pu chanter Orion. Au début, aller dans le rythme était difficile, et il était clair que Baptiste avait presque l'air d'un enfant qui répète après un adulte mélangé à quelqu'un chantant en yaourt.

Il était bien docile, lui si ronchon d'habitude. Mais on disait que la musique apaisait les âmes, et c'était sûrement le cas ici. Il était loin de tout. Loin de son infirmité le rendant trop différent, loin de ses nuits tourmentées, loin de tout ce qu'il n'appréciait pas et qui nuisait à son humeur.
C'était sûrement pour cette raison qu'il avait fini par choisir le chant avant n'importe quelle autre activité.

Baptiste suivait, peinait, mais ne semblait pas mauvais, juste presque amusé, mais surtout concentré.
Et à la fin du morceau, il se permit tout de même de boire un peu du café qui, alors qu'il était bouillant, commençait de plus en plus à refroidir à chaque nouvelle gorgée.

- C'est très sympa comme musique.

Phrase courte lancée comme ça parce qu'il se doutait qu'ils allaient recommencer. Et que Baptiste guettait le moindre coup de guitare.

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Jeu 1 Juin - 16:02

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Cette audition n’avais décidément rien de commun. Elle était à mon image, étrange, bizarre et caduque tout en étant étonnement bien ficelée au final. C’était de l’impro, pure et dure, quelque chose de nouveau autant pour moi que pour lui apparemment. J’avouais ne pas m’être pris la tête, comme souvent. Puis, j’avais du mal à voir un autre moyen de lui faire découvrir mon univers. Après tout, il était aveugle, donc même si j’avais eu mes écrits avec moi, ce que je n’avais pas, il n’aurait rien pu en faire. Même si il avait été voyant, il n’aurait rien pu en faire. J’étais le genre à tout avoir dans la tête et à me servir du papier comme simple ébauche. Etrangement, j’avais toujours eu une excellente mémoire pour ce genre de chose.

Ainsi, tel que je lui avais demandé, il essayait de reprendre avec moi, tâtonnant, se trompant souvent avant de finir par saisir le rythme et au moins les paroles du refrain. Il faudrait du temps, mais j’étais prêt à lui en donner si je voyais que lui aussi voulait s’investir. Si jamais senti que ce n’était pas le cas, je serais déjà parti depuis longtemps.

Le morceau fini, il en profita pour complimenter ce qu’il venait d’entendre et de chanter lui-même. Je lui adressa un sourire qu’il ne vit pas, mais qui était là quand même. J’étais ravi qu’il aime ce que je faisais. Après tout, c’était aussi important que le reste, si il n’aimait pas, ce n’était pas la peine de continuer même si évidemment, il y avait de meilleures chansons que d’autres.

« Merci. Ce n’est pas la meilleure mais il faut bien commencer quelque part. Content que tu apprécies. »

J’en profitais pour faire une pause, autant pour boire le reste de mon milkshake que pour lui répondre, commençant à envisager la possibilité d’aller prendre un peu l’air dehors. Rien ne nous empêchais d’ailleurs de poursuivre à l’extérieur, au final. Nous serions peut-être plus à l’aise ? Enfin, je serais sans doute plus à l’aise.

« Est-ce que ça te dérangerais que l’on poursuive ailleurs ? Dans un parc ou autre ? On sera plus tranquille. »

(c) sweet.lips and BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Jeu 1 Juin - 22:31


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
Si ce qu'Orion n'avait pas chanté, n'était selon lui "pas la meilleure", Baptiste estimait qu'elle était déjà pas mal, et il se demandait ce que l'homme pouvait lui cacher d'autre. Il était clair que leur collaboration plaisait à Baptiste, qui savait qu'il pourrait utiliser sa voix à bon escient avec lui. N'entendant plus de cordes de gratté, ou quoi, il supposait que c'était soit un moment de pause, soit que maintenant, ils allaient finir par discuter. Ca ne déplaisait pas à Baptiste. Discuter, c'était bien aussi, pour se connaître, en savoir plus sur la teneur des textes, peut-être, etc.
Mais point du tout, finalement.
Orion paru en fait, préférer sortir pour pouvoir en discuter, ou même continuer de chanter. En fait, il ne précisa pas ses intentions, et Baptiste ne lui reprocha pas son idée. D'autant qu'elle n'était pas mauvaise. A continuer de chanter, ils allaient finir par déranger, ou trop se faire remarquer, et même si l'aveugle ne remarquait rien niveau visuel, ça restait désagréable, ces longs silences.
Parce que même sans les voir, même sans le vouloir, Baptiste faisait tout de même attention au regard des gens. Sûrement parce que eux, faisaient trop attention à lui. Mais ça, Orion devait bien le savoir, puisque même sans qu'il s'en rappelle, les cauchemars de l'infirme était parfois envahi de ça.

- Ca ne me dérange pas. Je crois qu'il y a un parc non loin d'ici. Je ne sais pas où, par contre...

Il en avait entendu parler, c'est tout.

- Je termine mon café, avant.

Mais son café, il était bientôt fini, normalement. Baptiste bu ce qu'il restait, maintenant que la chaleur du breuvrage était tout à fait correcte. Cherchant ensuite dans son portefeuille. Pour savoir exactement quel billet était quoi, il faisait encore quelques erreurs, aussi préféra-t-il payer avec des pièces, qu'il reconnaissait bien mieux. Enfin, il se leva, prenant sa canne, puisqu'il en avait bien besoin.

- Je te suis.

Il aurait du dire "je te suis, mais s'il te plait, fait du bruit, ou prend mon bras, ou fais quelque chose". Parce que Baptiste savait qu'il y avait des risques de le perdre. Mais l'aveugle était borné, se pensant suffisamment doué pour ne pas avoir besoin de ça. Ce n'était pas qu'il était doué, c'était juste qu'il n'avait aucune envie de se faire traiter comme un infirme, à nouveau.

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Mar 6 Juin - 12:10

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Quand je lui exposa mon idée, il semblait l’apprécier étant donné qu’il était partant. Ou tout du moins, il acceptait de me suivre. Un parc pas loin d’ici, je pensais connaitre. C’était exactement ce qu’il me fallait. Autant j’adorais passer mon temps enfermé chez moi, autant rester dans un tel endroit avec un public que je ne désirais pas commençais à me déranger. Rien que le fait d’imaginer qu’une personne vienne nous interrompre d’une quelconque manière me faisait grimacer. Dans un parc au moins, il y avait bien moins de risque d’être dérangé. Sans parler du fait qu’il était dommage de rester enfermé alors que dehors, le soleil nous invitait à profiter de ses rayons. C’était une excuse, mais elle m’aidait à me convaincre de ma décision.

Néanmoins, je ne le pressais pas alors qu’il m’annonçait vouloir finir son café. J’avais fini mon milkshake et alors que j’allais en profiter pour aller régler ma note, je me rappelais qu’il me l’avais offert. Aussi, je restais à ma place, grattant encore quelques notes en attendant. Pour me divertir, j’avouais préparer ma nuit, laissant mes idées malsaines prendre place dans mes pensées. Qu’allais-je réaliser comme frayeurs ce soir ? Qui serait ma victime, mise à part lui ? Un nouveau rêveur peut-être ? L’idée me tentait, cela faisait longtemps après tout. Au moins une semaine. Mon cher aveugle devenait trop facile à hanter, cela en devenait presque lassant. Bien que sa rencontre m'ouvrait de nouvelles perspectives d'amusement. J’avais tendance à vite me lasser en général. J'étais inconstant.

Aussi, c’est lorsque je m’imaginais aller provoquer ma chère famille gardienne dans leur antre que je réalisais que mon hôte m’attendait. Sortant de mes pensées, je rangeais rapidement ma guitare avant de me lever avant de me diriger vers la porte. Presque par automatisme, j’en profitais pour sortir une cigarette que j’allumais rapidement. Sale habitude que j’avais reprise il y a peu. Cela m’aidait à garder un léger équilibre, même si c’était simplement dans ma tête.

Ainsi, je commençais à avancer tout en surveillant un tant soit peu mon collègue, histoire qu’il arrive à me suivre. L’espace de quelques pas, je me demandais comment faire pour qu’il ne me perde pas tout en me disant que peut-être, cela serait amusant de voir jusqu’où je pouvais le mener ainsi. Un sourire quelque peu sadique imprimé sur les lèvres, je décidais de jouer le jeu. Il fallait qu’il pense que j’étais un agneau, après tout.

Je commençais donc à chanter la même chanson que plus tôt dans le café l’air de rien, comme si c’était tout naturel. Je chantonnais plus qu’autre chose, mais c’était suffisant, du moins je le croyais.
En quelques minutes, nous arrivions au parc. Il y avait du monde mais par chance, il restait encore un endroit plus isolé des autres. Me plaçant derrière mon égaré préféré, j’avais arrêté de chanter pour remplacer mes mots par des gestes. Posant ma main sur son épaule, je le dirigeais rapidement vers l’espace libre.

« Voilà, ici ce sera parfait. »

Je m’asseyais sans plus de cérémonie, déposant ma guitare à mes côtés avant de m’asseoir en tailleur, face à mon interlocuteur. Soupirant de bonheur, je souriais en pensant que nous serions bien plus tranquille ici et que j’aurais moins l’impression d’être enfermé dans une boite.



(c) sweet.lips and BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Mer 7 Juin - 21:00


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
Alors que Baptiste essayait de faire attention à où pouvait se trouver Orion, comme il pouvait, se concentrant le plus possible, il l'entendit chanter. Se concentrant sur sa voix, il n'eut aucun mal à la suivre. Enfin si. Quand il y eut des passages piétons et ce genre de chose, l'aveugle du faire attention. Il serait dommage de s'étaler en plein milieu d'une route et de mourir si vite, tout de même. Soudain, il n'entendit plus Orion, et le chercha en penchant la tête, non pas pour chercher avec son regard, mais chercher avec ses oreilles.
C'est là qu'il sentit une main sur son épaule, ce qui le fit sursauter, légèrement, sur le coup. Après ça, Baptiste compris qu'Orion voulait simplement le guider. Bon, il n'allait pas lui en vouloir, puisque de toute façon, il n'aurait pas pu voir le banc tout seul.
Tatonnant le banc, il fini par s'asseoir à ses côtés, et écoutait les sons alentours. Goûtant aux odeurs présentes. Ils étaient bel et bien dans un parc, et dans un sourire cynique, Baptiste fit :

- Avec un aveugle et deux artistes, les gens vont penser qu'on fait la manche.

Chose dont Baptiste n'avait pas besoin pour le moment : l'argent.
Mais il avait dit ça, parce qu'il savait que cela était possible.

- Si quelqu'un veut nous donner des pièces, je te laisse les récupérer.

On aurait dit que le garçon disait cela très sérieusement, mais en vérité, pas vraiment. Il plaisantait surtout.

- Bien. Sinon... J'imagine que l'on peut reprendre...

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Lun 12 Juin - 14:38

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Je ne savais pas vraiment comment interpréter ses dires mais je finis par en rire, prenant les choses avec légèreté. Pendant un moment, je profitais juste du fait d’être là, de ne plus être enfermé dans un espace confiné. Lorsque je n’étais pas chez moi, c’était le genre de lieu où j’aimais me rendre le plus souvent. J’avais beau être un fantôme, invisible aux yeux des autres, cela avait le pouvoir de m’apaiser et de me donner l’inspiration qu’il me manquait parfois pour mes écrits. J’observais les personnes mener leur petite vie, souriant tristement à la vue des enfants qui s’amusaient avec leurs parents. J’aurais aimé dire que cela me rappelais ma propre enfance mais il n’en était rien. Les seuls souvenirs qui me restaient de cette époque était empli d’une solitude qui ne faisait que débuter à l’époque. Après toutes ses années, au fond, rien avait changé.

L’espace de quelques secondes, perdu dans mes pensées, j’en avais même oublié mon acolyte du jour. Reprendre ? Ah oui, évidemment. Après tout, c’était pour cela que nous étions ici, pour être un peu plus tranquille. Aussi, je repris ma guitare, prêt à reprendre là où nous nous étions arrêté. Je laissais mes doigts prendre possession des cordes de ma guitare avant que ma voix l’accompagne à nouveau. Nous referions l’exercice jusqu’à ce qu’il connaisse tout le morceau par cœur, jusqu’à ce qu’au moins, il ait retenu plus de la moitié des paroles. J’avais confiance, il y arriverait, il fallait juste un peu de temps.

Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés là, combien de temps nous avons chanté jusqu’à ce qu’il commence à tout enregistrer. Ce n’est que lorsque mes doigts commencèrent à me faire mal que je décidais qu’il était temps de faire une pause. Déposant ma guitare, je prenais une cigarette que j’allumais à la volée avant de me tourner vers mon invité.

« Bien, je pense que ce sera suffisant pour l’instant, le temps que je reprenne l’usage de mes doigts »

Je tentais un brin d’humour qui n’en était pas vraiment un au final. J’avais beau avoir l’habitude, au bout d’un moment, ça commençais à me faire bien mal. Il valait mieux pour moi que je les préserve, après tout, sans mes mains, je ne valais plus rien.

Les conventions sociales voudraient que ce soit le moment où j’essaie d’être sociable, que j’essaie de le connaitre un minimum, mais rien que l’idée me tirait une mine meurtrie. Parler, avoir une conversation banale, ça n’avait pas de sens pour moi mais enfin, il fallait bien que je me décide à faire un effort. Ne serait-ce qu’un peu ? Mais quoi dire ? Cela me paraissait aussi simple que de gravir le mont Everest.

« Sinon, à part chanter, tu fais quelque chose dans la vie ? »



(c) sweet.lips and BlackCat

_________________


Dernière édition par Orion Blackburn le Dim 25 Juin - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Mer 14 Juin - 8:40


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
Le son de la guitare s'éleva et quand Baptiste l'entendit, ce fut comme s'il mit ses pensées de côté. Il se concentra uniquement sur son travail. Il était quelqu'un de très professionnel. On aurait pu penser que l'homme ne pensait alors à rien d'autre qu'à bosser sans en prendre plaisir.
Mais il n'en était rien, au vu des légers sourires qui semblaient apparaître sur son visage tandis qu'il s'appliquait à suivre.
Retenir les paroles pouvait s'avérer difficile mais Baptiste faisait toujours très attention.

Commençant à gober les vers qui venaient, il y prenait plaisir, et laissait le rythme et quelques paroles rentrer au fond de lui.
Il ignorait le temps qui passait et ne voyait pas l'heure. Il la sentait peut être défiler mais sûrement l'ignorait il.
Il se laissa aller en poussant sur sa voix lorsque cela était nécessaire. Se rappelant des maigres cours de chant qu'il avait pu prendre, lui enseignant de bien utiliser sa voix et comment l'exercer pour ne pas la perdre.

Mais la musique vint à se stopper et Baptiste se tut essayant alors d'écouter les sons provenant de son voisin.
A vrai dire, sans le savoir, les deux n'avaient strictement aucune réelle notion de sociabilité. Pour Baptiste c'était simplement du fait qu'on l'avait trop souvent traité différemment pour sa cécité et du fait qu'il n'était pas si bavard que ça.
Ainsi ce fut Orion qui se lança.

- Je suis professeur de latin dans un lycée.

Le genre de métier qu'on ne s'attendrait pas pour un aveugle. D'ailleurs à bien y penser, il "rêvait" souvent de moments où on le mettait dehors pour ce qu'il était. Pourtant pour le moment tout se passait bien et ses élèves, passé la surprise de la rentrée, l'appréciaient plutôt.

- Et toi ? Tu fais quelque chose d'autre ?

Il supposa qu'ils s'étaient arrêtés de jouer parce qu'Orion en avait décidé ainsi. Parce que bien évidemment, ne voyant rien, Baptiste ne pouvait pas voir que le guitariste compositeur etc, était légèrement exténué.
Mais de fait ça ne voulait pas dire qu'il jugeait.

- En tout cas, pour une première chanson à apprendre, je dois avouer que c'est vraiment sympa.

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Dim 25 Juin - 17:09

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Une question des plus banale avait finalement traversé mes lèvres. Non pas que je n'en ai rien à faire, même si dans le fond, c'était quand même le cas, c'était surtout que je savais au final pas mal de choses sur lui. Après tout, j'étais pour lui le créateur de tous les cauchemars qu'il pouvait faire. Nuit après nuit, je me délectais de sa détresse face à toutes mes réalisations, de la plus simple à la plus effrayante. Lorsqu'alors, il me répondit qu'il était professeur, je tira un sourire amusé qu'il ne vit pas. En effet, cela faisait partie des informations que je connaissais déjà. Régulièrement, je lui faisais vivre le cauchemar de tous les professeurs mêlé à ses perpétuelles craintes d'être rejeté à cause de sa cécité. Et à présent qu'il m'avait rencontré, je m'imaginais déjà de nouvelles possibilités. J'allais être atroce avec lui pendant la nuit alors que le jour, je m'amuserais à lui donner un brin d'espoir chaque fois que nous nous verrions. C'était malsain, sans doute cruel, mais j'aimais follement cette idée.

Néanmoins, il fut temps pour moi de lui répondre à mon tour à ma propre question, oubliant quelques peu les visions perverses qui s'étiraient dans mon esprit. Ma curiosité et mon impatience s'étaient réveillées avec la perspective de ce nouveau jeu. Mes nuits promettaient d'être plus intéressantes encore !

« Je suis écrivain. »

C'était une réponse courte, digne de moi. N'en disant ni plus, ni moins. Non seulement il était préférable qu'il n'en sache pas trop pour le moment mais je n'étais pas non plus du genre à parler de moi. L'un dans l'autre, ça m'arrangeais bien parfois, le fait d'être mal adapté socialement. Par réflexe, j'avais pris une nouvelle cigarette alors qu'il complimentait la chanson que nous répétions maintenant depuis un moment. Tournant les yeux vers lui, je le détaillait un peu alors que lui gardait inlassablement les yeux dans le vide.

« Tant mieux si ça te plait. Ta voix s'accorde bien avec mon style, on aura pas mal de travail mais  je pense qu'on va faire une bonne équipe ensemble. »

Une nouvelle taff alors que je décrochais mon regard de lui pour le poser sur ce qui nous entourait. Le parc ne s'était pas vidé mais le public avait quelque peu changé. A présent, il semblerait que ce soit au tour des chiens de se balader, remplaçant les enfants et leurs cris de joie si rebutant à mes oreilles. L'ambiance était plus calme et plus détendue. Le soleil s'était quelque peu éclipsé derrière une nuée de petits nuages. La fin de la journée semblait approcher à grand pas. Nous pouvions être fiers de nous, pour une première fois, nous avions bien avancé.

« Je pense qu'on devrait arrêter pour aujourd'hui, c'est déjà un bon début. Tu auras une adresse mail ou un truc du genre ? Que je puisse t'envoyer quelques chansons ? »

J'avais prononcé mes mots tout en me levant de notre banc, ressentant une soudaine envie d'être debout après avoir passé ses dernières heures assis. J'avais mal un peu partout, si bien que j'en profitait pour m'étirer un peu, me postant en face de lui à un mètre de distance, finissant ma cigarette par la même occasion.



(c) sweet.lips and BlackCat


PS:
 

_________________


Dernière édition par Orion Blackburn le Jeu 29 Juin - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Lun 26 Juin - 14:36


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
[Ca m’allait nickel :D]

Ecrivain, en plus d’être compositeur, c’était des métiers plutôt artistiques. Baptiste trouva cela plutôt intéressant. Il aurait pu faire une blague sur le fait, qu’il semblait logique qu’il ne pourrait sûrement jamais lire ce que pouvait écrire Orion, mais il ne la fit pas, puisque ce fut juste un pique qu’il s’envoya à lui-même. Parfois, par habitude d’en recevoir, il se faisait lui-même ce genre de mauvaise blague.
Parfois, Baptiste s’enfonçait tout seul, et n’en avait même pas conscience, sauf quand il avait mal au cœur.

Mais le sujet dériva dans son flot de pensées, et il se concentra plus sur le fait que Orion semblait satisfait de leur duo apparent.

- Parfait alors.

Chanter pour lui serait un véritable plaisir.
Quand Orion demanda un moyen de le contacter pour les chansons, Baptiste songea au fait que oui. Il avait une adresse mail. Malgré sa cécité, il en avait une, et il fut content de constater qu’Orion ne prenait pas des pincettes comme certains avaient tendance à en prendre.
Il se sentait comme s’il était normal, vers lui. Il ne le voyait pas comme un aveugle, plus comme un partenaire de chant, et Baptiste s’en sentait bien.
Si bien, qu’un sourire se mit à éclore sur son visage.

- J’ai bien un mail.

Il disait ça presque comme s’il était tout fier. De plus, il lui donna le dit mail, qu’il avait retenu par cœur, le jour où il l’avait eu.
Il ne précisa pas comment il lisait les mails, il ne donna pas ce genre de détails, il était juste content de pouvoir donner son mail à quelqu’un.

- Je les consulte une fois par jour, du coup, si tu m’envoies quelque chose, il y a donc des chances pour que je tombe dessus dans la journée.

Baptiste l’avait entendu se lever, ou du moins, un geste apparent. Lui resta assis sur son banc. Il hésita à admettre ne pas savoir exactement où il était mais compterais sur son GPS.

- Tu pourras aussi me dire quand tu voudras que l’on se retrouve. Cela sera avec plaisir.

L’aveugle se releva lui-même du banc, mais il savait qu’il ne partirait pas avant qu’Orion ne soit loin. La honte de devoir avoir un téléphone assisté vocalement. La honte de devoir allumer le GPS. La honte de devoir trouver l’itinéraire.
Tout cela.
Il ne voulait pas qu’Orion « voit » ça.

- Puisque j’imagine que l’on va se quitter là…

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 349
POINTS : 4140



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Dim 2 Juil - 16:50

   
         
C Minor, put it in C Minor

Baptiste & Orion


Ma question à propos de son adresse mail sembla lui faire plus plaisir qu'à l'accoutumer, si bien qu'aussitôt, un sourire s'afficha sur ses lèvres fines, faisant apparaitre le mien au passage. L'impression qu'il entrait doucement dans mon petit jeu commençais à ce faire sentir. Ou bien était-il simplement content de me donner son mail. Dans tous les cas, j'eu ce que je désirais, ce serait donc bien plus simple pour moi de le contacter et de lui envoyer quelques trucs.

J'enregistrais l'information qu'il me donna à propos de sa fréquence de connexion avant de faire un signe de la tête entendu qu'il ne vit forcément pas tandis que j'écrasais mon mégot sous ma chaussure. Une fois fait, je me relevais alors qu'il se levait de notre banc pour me faire face, en signe d'au revoir cordial, j'imagine. J'hésitais un moment à lui proposer de le raccompagner ou tout du moins de l'aider d'une quelconque manière. Pesant le pour et le contre, je fini par oublier cette idée en me fixant sur le fait qu'il préférait sûrement que je le considère comme normal, et non pas comme un handicapé. Le simple fait de lui proposer pourrait le vexer, et cela n'allait pas à mon avantage. Aussi, je préférais faire comme si de rien était.

« Ca va, je te tiendrais au courant de toute façon. »

M'approchant alors, je me permis à nouveau de lui toucher l'épaule, en signe d'au revoir amical. Il serait sans doute surpris, mais je tenais à faire les choses le plus naturellement du monde. Ou tout du moins à essayer. Tout sourire alors, je relâchais rapidement ma prise avant de m'éloigner à nouveau.

« Allez salut, à bientôt ! Surveille bien tes mails hein ! Et essaie de travailler ta voix dès que tu en a l'occasion.»

L'air décontracté, je récupérais ma guitare avant de m'éloigner, regardant en arrière avant de me retourner définitivement, un sourire malsain sur les lèvres. Qui eu cru à pareille coïncidence au final ? Le hasard faisait parfois bien les choses. Pour une fois, je pouvais remercier le ciel de cette petite surprise agréable. J'étais certain que cela allait être le début d'une amitié toute particulière entre lui et moi. Glissant mes écouteurs dans mes oreilles tout en arrivant à l'entrée du parc, je me projetais déjà à notre prochaine rencontre.



(c) sweet.lips and BlackCat


PS:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 04/05/2017
MESSAGES : 220
POINTS : 1850



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   Ven 4 Aoû - 14:54


C Minor, put it in C Minor.
◈ See I really couldn't sing, I could never really sing, what I couldn't do was... ◈
A y réfléchir, Baptiste était ravi d'avoir trouvé quelqu'un avec qui s'entendre niveau musique. Il était évident qu'il ignorait tout de la vérité sur Orion, mais valait mieux le laisser dans l'insouciance pour le moment. Dans sa cécité continuelle de ce qui l'entourait.
Il sentit Orion le toucher, mais n'eut pas de réaction. Bien qu'il eut un léger sursaut, ce fut juste que son visage resta légèrement impassible. Après tout, il s'habituait aux gestes imprévus, en étant aveugle. Baptiste se laissa à sourire un peu.

- A bientôt, en effet. Ne te casse pas les doigts, de ton côté.

Réplique presque sarcastique mais s'alliant avec l'idée de travailler sa voix.
Baptiste entendit l'homme s'éloigner, et il resta là, silencieux. Maintenant, il allait devoir rentrer chez lui, et devait bien reconnaître qu'il n'était pas sûr de savoir où il était. Bien qu'il su ou aller, dans le futur : vers une nouvelle collaboration, vers quelque chose d'assez sympathique de ce côté là.
Se levant, il vérifia qu'il avait tout sur lui, et sortit sa canne pour se promener, demandant par la même à son téléphone de le guider jusqu'à chez lui.

Chez lui, où il comptait s'amuser de fait, à travailler sa voix, puisque cette rencontre le lui en avait donné envie.

[T'inquiète moi j'suis mauvais dans les conclusions :p]

© Miss Pie


_________________

Baptiste Madigan


« Be blind but don’t trust like you’re blind »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C Minor, put it in C Minor. - Orion [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ORION (CM)
» clip Québecois à Etretat
» Appareillage de bâtiments français ce lundi !
» Mon nom est Immeghar
» SOUFFLEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-